Qui veut la peau du jeans denim slim ?

mondenim.com (c) Copyright 2012

Info ou intox ?

Voici que le jean slim, l’une des star du vestiaire féminin depuis plusieurs saisons, fait a nouveau parlé de lui. Et cette fois-ci, ce n’est pas sous l’impulsion de telle ou telle célébrité, mais d’une chirurgienne américaine, le Dr Karen Boyle, qui affirme dans une récente interview dans l’International Business Times qu’un jeans denim slim pourrait provoquer un syndrôme baptisé Meralgia paresthetica, et qui consiste en des pressions au niveau d’un nerf de la cuisse, ayant pour conséquence « des symptômes d’engourdissement, de picotement et d’inconfort ».

Ceci venant confirmer ce qu’un médecin canadien, le Dr Parmar, avait déjà identifié au début des années 2000 auprès de plusieurs patientes qui présentaient la particularité d’être en surpoids et de porter des jeans (très) ajustés.

Ce qui amène certains observateurs à ne pas incriminer le jeans slim en tant que tel, mais bien la taille du modèle porté : ce n’est pas révéler un secret que d’affirmer que nombre d’hommes et de femmes pensent qu’ils font au minimum une taille de moins qu’en réalité, voire espèrent qu’en portant un jean de taille inférieure ils donnent effectivement l’impression de faire une taille de moins…

Les observations des Dr Parmar et Boyle nous inspirent deux réflexions principales :

1. il est essentiel de choisir le bon modèle de jeans denim, à la bonne taille ; nous le savions déjà pour des raisons esthétiques et de confort; cela suggère que cela pourrait l’être aussi pour des raisons d’agrément, voire de santé.

2. rendre responsable le jeans slim du syndrôme Meralgia paresthica nous paraît être un raccourci un peu hâtif. Pour en arriver à une telle conclusion, il nous semblerait important de compléter ces résultats par l’analyse des tailles des modèles portés par les personnes concernées, et de les comparer à leurs mensurations réelles…

A suivre…

mondenim.com (c) Copyright 2012

Laisser un commentaire