Jeans et denim de A à Z : le jeans brut

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le mot « brut » est souvent associé à un état naturel, non encore façonné ou élaboré par l’homme. C’est par exemple le cas de ressources naturelles non transformées, comme les diamants, l’or ou le pétrole.

Cela peut également signifier le résultat d’une première élaboration, avant d’autres transformations; c’est précisément le cas d’un jeans brut, qui est réalisé à partir d’une toile denim brute, qui a subi la phase de teinture (notamment le fameux indigo), mais pas celle du délavage, qu’il s’agisse du procédé Stone wash réalisé en machine, ou de procédés alternatifs, comme à l’ozone ou au laser.

C’est la raison pour laquelle un jeans brut a ce rendu authentique : sa toile est plus rugueuse et rigide, sa teinte très soutenue : il exprime une forme de quintessence du jeans, un retour à ses origines de vêtement travail destiné à la fin du XIXème siècle aux chercheurs d’or ou aux ouvriers des chemins de fer aux Etats Unis. Ce n’est pas étonnant qu’il soit redevenu l’un des must du vestiaire de la gent masculine, sensible à cette forme d’expression de leur virilité ; pour autant, les femmes ne sont pas en reste, bien servies par des créateurs très inspirés par cette forme d’art brut

En outre, le jeans brut présente des qualités de robustesse (selon la qualité des toiles denim utilisées, et notamment dans le cas de l’utilisation de la fameuse toile denim selvedge), et surtout possède la caractéristique de s’adapter progressivement et naturellement à la morphologie de la personne qui le porte, pourvu que celui-ci ai choisi le bon modèle à la bonne taille, et l’entretienne comme il se doit.

Car un jeans brut s’apprivoise : nous pourrions même dire qu’il se mérite. Il va pouvoir devenir une véritable seconde peau, à condition de respecter quelques incontournables :
-choisir une demi voire une taille sous sa taille habituelle (en terme de tour de taille), car la toile denim va progressivement se détendre
-attendre le plus longtemps possible avant de le laver une première fois (les plus courageux tiennent jusqu’à 6 mois, voire plus…)
-respecter scrupuleusement les instructions d’entretien de l’étiquette du jeans

Mais ce qui peut ressembler à un sacerdoce est en fait un parcours initiatique permettant d’accéder au Graal de tout amateur de jeans : porter un jeans parfaitement ajusté à sa morphologie, comme s’il était réalisé sur-mesure.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Laisser un commentaire