Go Red… Stretch selvedge

mondenim.com (c) Copyright 2014

NAKED & FAMOUS DENIM s’est donné pour mission depuis son origine d’explorer le champ des possible à partir du jeans japonais selvedge brut.

Fort logiquement, la marque canadienne ne pouvait donc pas passer à côté d’une des couleurs les plus en vues dans le monde bigarré du denim : le rouge, symbole de la passion, en accueillant dans sa large gamme le WeirdGuy Red Stretch Selvedge, superbe expression du savoir-faire NAKED & FAMOUS DENIM, entre précision de sa coupe tapered, la qualité de ses finitions, et une teinte rouge lumineuse sans être flashy, aussi à l’aise surmonté d’une veste de costume que d’un polo printanier.

Ce modèle supporte tout à fait la comparaison avec des modèles indigo plus classiques, et nous parions sur le fait qu’il fera date, à l’instar d’un Grey Selvedge, qui se révèle être un véritable best seller depuis plusieurs saisons.

Le Red Stretch Selvedge est disponible sur www.mondenim.comGo Red!

(c) Copyright mondenim.com

(c) Copyright mondenim.com

mondenim.com (c) Copyright 2014

Saga des marques de jeans denim : FIDELITY DENIM

mondenim.com (c) Copyright 2013

FIDELITY DENIM est une marque de denim premium qui manifeste un triple attachement : d’une part à ses racines américaines  -elle s’engage à produire (et pour le moment également à vendre) chacun de ses vêtements aux Etats Unis, d’autre part à l’utilisation des meilleures matières, enfin au plus grand soin porté à ses réalisations jusque dans les moindres finitions, le tout dans une recherche permanente de la perfection du fit.

Très attachée à l’héritage prestigieux du Denim comme en témoigne son slogan ‘Devoted to denim’, FIDELITY DENIM n’en assume pas moins une démarche novatrice et quasi-monomaniaque à la fois, puisque la marque américaine fait partie du cercle resteint des marques vraiment focalisées sur le jean denim, à l’exception de quelques vestes (toujours en denim) pour la femme.

La gamme de jeans homme FIDELITY DENIM comporte une sélection de jeans bruts ou délavé, autour de quelques modèles (Impala, Torino, Camino, Slim Jim, 5011), tandis que la gammes femme se compose d’un large choix jeans de coupes et finitions et couleurs variées (modèles Ace, Ace Crop Cuffed, Coco, Stevie, Rocco, Axl, Hepburn, Houston, Aloe), de shorts, de bermudas et de vestes en denim.

En somme, de la belle ouvrage made in USA… bientôt en Europe?

mondenim.com (c) Copyright 2013

LEE ou le jeans denim en mouvement

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Photo : Nouvelle campagne publicitaire LEE – (c) LEE

Lee®  fait partie du cercle très fermé des marques de denim plus que centenaires. Et loin d’être empesée par le nombre des années, c’est au contraire pour Lee® un gage de savoir-faire et de capacité à traverser les époques, à évoluer au gré des tendances : bref à démontrer sa capacité à être toujours … en mouvement.

Or, le mouvement, c’est un peu un leitmotiv pour la marque Lee®, qui s’est toujours donné comme mission de créer des vêtements adaptés aux mouvements qu’impose la vie quotidienne.

Ce n’est donc pas un hasard si la dernière campagne publicitaire déployée en Europe par la marque Lee® fait l’éloge du mouvement, autour d’un message aussi clair qu’universel : la vie, c’est le mouvement, et le style n’est rien sans faculté de mouvement, que favorisent les vêtements Lee®.

Cette campagne met en scène des personnages qui nous ressemblent, vêtus de jeans, chemise et/ou veste en jean Lee® qui croquent la vie, dans un élan de spontanéité et de partage, le tout dans un environnement urbain familier. Une campagne qui sonne juste, et qui nous parle.

Retrouvez notre sélection de jeans Lee® sur http://www.mondenim.com  .

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

 

Génération denim : Drew Barrymore et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Drew Barrymore

Drew Barrymore est une actrice américaine qui n’a que 7 ans lorsqu’elle obtient son premier rôle au cinéma : dans le film ‘E.T l’extraterrestre’, réalisé en 1982 par Steven Spielberg, qui n’est autre que son parrain. C’est à cette époque qu’elle apparaît pour la première fois dans l’émission à sketches américaine ‘Saturday Night Live’.

Quelques rôles vont suivre au cours de la décennie 80, mais c’est au milieu des années 90 que Drew Barrymore renoue vraiment avec le succès, grâce à ses rôles dans ‘Wayne’s world 2’ (Stephen Surjik, 1993), ‘Batman forever’ (Joel Schumacher, 1995, avec Michele Pfeiffer), ‘Tout le monde dit I love you’ (Woody Allen, 1996) et le block Buster ‘Scream’ (Wes Craven), les deux opus de ‘Charlie’s Angels’ (Dylan Sanders, 2000 et 2003), ‘Confession d’un homme dangereux’ (la première réalisation de George Clooney, 2002) ou encore ‘ce que pensent les hommes’ (Ken Kwapis, 2009, avec Scarlett Johansson et Ben Affleck).

A l’actif de Drew Barrymore aujourd’hui : une quarantaine de rôle pour le cinéma, pour une douzaine de rôles pour la télévision, ainsi que la réalisation du film ‘Bliss’, en 2009.

De son adolescence rebelle et tourmentée, Drew Barrymore a conservé son attachement à la liberté et une forme d’irrévérence.

Suivie de près par les media depuis son enfance, Drew Barrymore assume aujourd’hui parfaitement sa notoriété, affichant sa maturité et des goûts vestimentaires assurés : sa garde-robe s’exprime aussi bien dans un registre très habillé que beaucoup plus décontracté, où le denim a toute sa place, que ce soit en version jeans denim slim avec effet vieilli ou en version veste en jean (photo en médaillon).

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Raphaël et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Raphaël

Raphaël est un chanteur français dont la rencontre puis l’amitié avec Jean Louis Aubert va être décisive pour le lancement de la carrière, à la fin des années 90.

Son premier album ‘Hôtel de l’univers’, sorti en 2000, lui permet réaliser des premières parties déjà prestigieuses, comme celle de Vanessa Paradis.

Mais c’est avec son second album ‘La réalité’ (2003), porté par le succès du titre ‘Sur la route’ interprété avec son mentor Jean Louis Aubert, et surtout son troisième album ‘Caravane’ (2005) que Raphaël obtient la reconnaissance attendue, du public (album français le plus vendu en 2005) comme de ses pairs (3 Victoires de la Musique en 2006).

S’en suivent une série de tournées qui donneront lieu à la sortie de 3 albums live (2006, 2007 et 2011), ainsi que l’enregistrement de deux albums studio ‘Je sais que la terre est plate’ (2008) et ‘Pacific 231’ (2010).

Touche-à-tout et éclectique, Raphaël manifeste un goût pour les collaborations musicales, comme avec Benjamin Biolay, Stephan Eicher, Florent Pagny, Johnny Halliday ou Calogero, participe depuis plusieurs années aux tournées des Restos du Cœur, tout en faisant ses premiers pas au cinéma en 2010 dans le film ‘Ces amours-là’, de Claude Lelouch, ainsi qu’au théâtre en 2011 dans la pièce ‘Pour l’amour de Gérard Philipe’ (Pierre Notte, avec Emma de Caunes).

Raphaël entretient savamment sa silhouette juvénile et son élégance naturelle avec un look casual chic – résolument jeans denim + veste.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Charles Berling et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Charles Berling

Charles Berling est un comédien français dont la carrière commence sur les planches, au début des années 80 ; sans jamais s’éloigner du théâtre, pour lequel il interprète les œuvres de nombreux auteurs contemporains (Camus, Koltès, Beckett, Fassbinder, Pagnol ou Garcia Lorca) et classiques (Molière, Shakespeare), c’est par le cinéma que son talent polymorphe va éclater au grand jour, à partir du début des années 90.

Au total, Charles Berling peut aujourd’hui revendiquer une quinzaine de rôles pour la télévision, et surtout une cinquantaine pour le cinéma, dans des registres extrêment variés, notamment dans ‘Petits arrangements avec les morts’ (Pascale Ferran, 1994, film qui lui offre sa première nomination aux Césars), ‘Nelly et Mr. Arnaud’ (Claude Sautet, avec Michel Serrault et Emmanuelle Béart), ‘Ridicule’ (Patrice Leconte, 1996), un rôle dérangeant dans ‘Nettoyage à sec’ (Anne Fontaine, 1997), ‘Ceux qui m’aiment prendront le train’ (Patrice Chéreau, 1998), ‘L’ennui’ (Cédric Kahn, 1998, avec Sophie Guillemin), ‘Les destinées sentimentales ‘ (Olivier Assayas, 2000), ‘Je reste’ (Diane Kurys, 2002, avec Sophie Marceau et Vincent Perez), plus récemment ‘L’homme de sa vie’ (Zabou Breitman, 2006) ou dernièrement ‘Le Prénom ‘ (Alexandre de la Patelière et Mathieu Delaporte, 2012, avec Patrick Bruel).

Charles Berling prête également sa voix pour la version française du film documentaire d’Al Gore ‘Une vérité qui dérange’ (2006), sans oublier son goût pour la mise en scène (notamment ‘Fin de partie’, de Samuel Becket, qu’il met en scène en 2008), ou ses récents débuts dans la chanson.

Eclectique, Charles Berling l’est autant dans son jeu que dans ses goûts vestimentaires, se laissant volontiers tenter par un look polyvalent et smart casual qui lui ressemble, élaboré autour d’un jeans denim et d’une veste.

mondenim.com (c) Copyright 2012