L’avenir du jeans denim passe par le développement durable

Le denim éco-responsable n’est pas nouveau, mais il revient en force. Au-delà de l’urgence d’agir, l’éco-responsabilité est devenue un argument marketing, dont l’impact peut être important sur l’image des marques.

La plupart des fabricants de jeans ont en effet pris conscience de l’impact de la fabrication de leurs produits, tant d’un point de vue écologique (consommer moins d’énergie et d’eau, polluer moins), que sociétal (commerce équitable).

Face à la prise de conscience socio-écologique générale, les fabricants de jeans travaillent pour améliorer l’empreinte écologique de leur produits, en particulier dans la phase de finition.

Parmi les différentes initiatives les plus significatives :
*les marques tendent à délaisser progressivement le délavage par sablage, au profit d’alternatives comme le brossage, le traitement à l’ozone (Le Temps des Cerises) ou le laser (par exemple, le procédé Wattwash développé par Marithé et François Girbaud)

*de nombreux fabricants ont développé ou s’apprêtent à développer des mini-collections autour du développement durable, notamment en ayant recours à des toile denim biologiques, comme le proposent le hollandais Kuyichi, la jeune marque française Nu, ou encore le japonais ONE GREEN ELEPHANT (sa gamme Go Green).

*En lançant en 2011 son concept Levi’s (R) Water, Levi Strauss s’engage dans un ambitieux programme de réduction de la consommation d’eau nécessaire à la production de leurs denims, grâce à des procédés permettant d’atteindre une réduction moyenne de 20%, et jusqu’à 80% pour certains modèles.
Bien entendu, la plus grande source d’économie d’eau reste entre les mains du client final, par exemple s’engageant à réduire la fréquence de nettoyages de son cher denim.

mondenim.com (C) Copyright 2012