Et côté jeans, vous êtes plutôt ‘Straight’ ou ‘Gay’?

mondenim.com (c) Copyright 2014

Cette question serait parfaitement incongrue si la marque US BETABRAND ne venait pas de lancer le premier Gay jeans, un jeans dont, à l’instar du très remarqué jeans NAKED & AMOUS DENIM Rainbow Core Selvedge (saison FW13), la couleur indigo laisse progressivement la place à une couleur arc-en-ciel au fur et à mesure qu’il se délave.

(c) Betrabrand

(c) Betrabrand

Alors, le Gay jeans de BETABRAND : simple me too du Rainbow Core Selvedge?

Pas tout à fait. En réalité, sa véritable originalité réside dans la façon dont il est marketé : pour son créateur Steven B. Wheeler, le Gay jeans est en effet présenté comme un jeans à l’apparence hétéro, qui révèle son homosexualité en vieillissant ; et son créateur d’ajouter : “une idée cohérente avec le processus d’acceptation de soi et de coming-out”.

BETABRAND continue même à filer la métaphore – après tout rien de plus légitime dans le textile – en indiquant que “ne pas laver son Gay jeans n’aura pour conséquence que de ralentir le processus de son coming out.”

Une audace décalée, un brin militante, qui a su en tout cas faire l’événement dans la planète denim, ce qui n’est pas rien, et manifestement séduire les investisseurs, comme en atteste la fan page BETABRAND : https://www.facebook.com/Betabrand

mondenim.com (c) Copyright 2014

“Art of Denim” : le denim, toute une histoire

mondenim.com (c) Copyright 2013

449698296_640

En matière d’exposition mode/textile, on connait la suprématie de LA capitale de la mode en France : Paris. Et bien tout près de chez nous, de l’autre côté de la frontière, un autre coeur bat pour le textile et son histoire : le Luxembourg. Et c’est tout naturellement que l’exposition “Art of Denim” y a posé ses valises jusqu’au 14 septembre. Une exposition 100% denim pour un incontournable de la mode dans le monde à travers les âges.

Le centre McArthurGlen Luxembourg s’est ainsi associé à l’italien Angelo Caroli, qui détient la plus belle collection de pièces vintage en jeans d’Europe, pour offrir au public une exposition retraçant l’histoire du denim depuis son apparition aux Etats-Unis, jusqu’aux modèles cultes des années 70, sans oublier les marques emblématiques comme Lee ou encore Wrangler.

Angelo Caroli ici à droite - "le pape du vintage"

Angelo Caroli ici à droite – “le pape du vintage”

En parallèle, l’exposition a permis à ses visiteurs d’admirer des pièces d’exception issues des collections de grandes marques comme Chanel, Hermes, Dior, Versace, Roberta du Camerino ou encore Gucci.

Avec certaines pièces pouvant atteindre les 30 000 dollars, on peut dire que la toile denim a fait du chemin depuis ses débuts et restera pour longtemps encore un élément phare des podiums et de la mode… à l’international.

mondenim.com (c) Copyright 2013