Saga des marques de denim : ROGUE TERRITORY et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

ROGUE TERRITORY est une marque installée à Los Angeles spécialisée dans la fabrication artisanale de prêt-à-porter et d’accessoires pour hommes.

Tout a commencé à la fin des années 2000, dans un petit atelier d’un quartier branché de Los Angeles, avec la commercialisation de jeans denim artisanaux dont la qualité des coupes et des matières va rapidement séduire une clientèle de connaisseurs.

Solidement ancrée dans l’univers du denim, ROGUE TERRITORY est aujourd’hui une marque qui évolue perpétuellement en se nourrissant de collaborations artistiques, des collaborations qui sont dans les gènes de la marque, et qui mettent à l’honneur des créateurs et des artisans qui partagent cette même maîtrise technique et la même passion du travail bien fait, et avec lequels elle propose des pièces en série limitée “Made in Los Angeles”.

La philosophie de ROGUE TERRITORY? Réaliser des produits composés de détails et de subtilités ‘utiles’, c’est à dire qui ont une fonction particulière, autre qu’esthétique. De la conception à la fabrication, rien n’est négligé pour que chaque produit soit le meilleur possible en terme de qualité, de style et de confort, à la recherche d’une certaine forme d’intemporalité.

ROGUE TERRITORY va même plus loin en apportant son soutien aux fabricants artisanaux, s’affichant comme le défenseur farouche des fabricants et créateurs de jeans qui expriment leur art – car c’est de cela dont il s’agit – avec toujours la même passion leur créativité et leur dextérité à travers la réalisation de vêtements en général et de jeans denim en particulier.

La gamme de jeans ROGUE TERRITORY est structurée essentiellement autour des modèles suivants : le RK (Grey Caste Trousers 10oz et Dark Indio Trousers), le Stanton  (Stanton, Dark Stanton JPS,  Stanton 14.5oz et Stanton Grey Caste) et le SK (en 12.5oz et en 14.5oz), chacun étant réalisé avec moults détails, qui une poche à stylo, qui un liseret selvedge autour de la 5ème poche, qui un jacron fait main.

(Lire aussi l’article ‘Jeans et denim : le nouveau souffle des Etats Unis’)

mondenim.com (c) Copyright 2012

 

Quelle est la bonne longueur de jambes d’un jeans?

mondenim.com (c) Copyright 2012

” La bonne longueur de jambes, c’est lorsque les pieds touchent vraiment par terre!”, avait coutume de dire le regretté Coluche.

Pour ce qui est de la longueur de jambes d’un jeans, c’est un peu plus complexe, car cela dépend de plusieurs paramètres.

Tout d’abord, la longueur de jambes d’un jeans dépend de sa coupe : du plus court – le 7/8 (voire le 3/4) ou le baggy va se porter au dessus de la cheville – au plus long – le flare ou le bootcut va s’arrêter pratiquement au niveau du sol, pour cacher tout ou partie de la chaussure, en passant par les coupes droite et slim dont le bas du jeans s’arrête quelques centimètres sous la cheville, ou le jeans carotte, qui effectue un beau retour ces dernières saisons et se distingue par le fait qu’il s’arrête au niveau de la cheville.

Mais la longueur de jambes d’un jeans, c’est aussi une histoire de goût : pour un même modèle, une personne ne souhaitera pas forcément le porter avec la même longueur que peut le souhaiter une autre personne.

C’est également fonction du style recherché : les styles casual et fashion s’accommoderont de longueurs supérieures à un style plus classique.

Enfin, le rapport entretenu avec la longueur de ses jeans varie d’une marque à l’autre : certaines marques ne proposent qu’une seule longueur de jeans (FREEMAN T PORTER, LEE pour femme…), d’autres déclinent leurs modèles dans deux longueurs dfférentes (en général L=32 et L=34), d’autres enfin proposent une longueur de jambes sensiblement supérieure, afin de favoriser le recours au retroussage du bas du jeans, toujours aussi tendance cette saison – c’est le cas par exemple de certains modèles EDWIN.

En définitive, la bonne longueur d’un jeans passe par deux étapes-clés : le moment du choix du modèle et le moment où on le porte. Pour ce faire, on ne pourra que suggérer :

1. le recours à un conseil extérieur, tel un Accompagnement au Choix Personnalisé à partir de ses mensurations, en l’occurence sa longueur d’entrejambe

2. l’inspiration à partir de catalogues de looks ou des photos qui présentent les modèles portés, et non pris à plat ou détourés

3. enfin, le respect de quelques fondamentaux :
-certaines coupes ne sont pas conçues pour être portés trop courts (coupes droites, bootcut)
-dans la plupart des cas, le recours à l’ourlet n’est pas conseillé sur un jeans, car il a tendance à modifier l’équilbre de la silhouette originelle du modèle.

mondenim.com (c) Copyright 2012

 

 

Bien choisir la coupe de son jeans denim : c’est vous qui voyez

mondenim.com (c) Copyright 2012

Entre bootcut, straight, tapered, 7/8, Boyfriend, jegging, Baggy, slim et autre skinny, la variété des coupes de jeans est telle que l’une des premières questions que l’on se pose habituellement au moment de choisir un jeans est “quelle coupe choisir”?

En réponse à cette question, on trouve souvent des prescriptions d’une coupe plutôt qu’une autre, sensée être LA coupe de prédilection pour votre morphologie :
*le slim? idéal pour les plus minces et celles qui veulent mettre en avant leurs fesses rebondies
*le bootcut? parfait pour les personnes grandes et élancées
*le straight? un bon choix pour les silhouettes grandes et élancées
*le 7/8 ? pour les longues jambes
*le jegging ? pour les filles menues
*le tapered ? pour les cuisses musclées / fortes
*le boyfriend ? une bonne solution pour les gabarits cherchant à cacher leurs rondeurs

Tout cela est vrai. Mais, ne doit être interprété que comme une indication, une source d’inspiration comme une autre, et non comme une vérité universelle.

Ainsi, nous défendons l’idée qu’à priori aucune coupe de jean ne vous est ‘interdite’ : pourquoi faire l’impasse sur un superbe slim si vous ne faites pas partie des plus minces, ou encore pourquoi ignorer le 7/8 parce que vous ne mesurez pas 1m75?

En définitive, le choix de la coupe de votre jeans vous incombe. Et il serait dommage, car réducteur, de ne conditionner son choix qu’à votre seule morphologie, le choix d’un jeans – et donc de sa coupe- étant corrélé à bien d’autres paramètres, parmi lesquels le confort (d’ajusté à ample), le style (de classique à fashion) et -last but not least- l’esthétique.

Et sur ce critère éminemment subjectif qu’est l’esthétique, c’est votre propre conviction qui prime, reposant sur une seule question : “vous sentez-vous bien dans ce jeans?”, tant à travers le regard des autres qu’à travers votre propre regard. Et dans ce registre-là, tout est possible, fort heureusement.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien choisir son jeans denim : le triptyque Mensurations – Confort – Style

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien choisir son jeans s’apparente à une certaines forme de quête du Graal pour nombre d’entre nous.

Un choix qui intervient à 3 niveaux, source de complexité et d’indécision (tant les combinaisons sont nombreuses), mais source de précision. Retour rapide sur les fondements de ce choix :

1. les mensurations réelles (tour de taille, tour de hanche, longueur d’entrejambe), que rien ne remplace

2. les attentes en terme de confort (du slim fit au loose fit en passant par le regular fit), qui vont mettre en perspective les mensurations avec le type de confort – arbitrage entre ajustement et amplitude

3. enfin, le style recherché (de Classique à Fashion en passant par Casual), impacté par la coupe et le type de finition des modèles

Ainsi, en définissant votre propre triptyque Mensurations / Confort / Style, vous avez de bonnes chances de vous approcher du bon jeans qui est fait pour vous, c’est à dire à la bonne coupe, au bon confort et à la bonne finition.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : REISS et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’histoire de REISS commence en 1971, avec l’ouverture d’une première boutique éponyme à Londres, à l’origine dédiée à une collection de prêt-à-porter masculine plutôt select et d’inspiration européenne.

La philosophie qu’a toujours revendiqué non sans fierté David REISS pour sa marque REISS, c’est de créer et fabriquer des collections de prêt-à-porter et d’accessoires pour Homme et Femme, dans une recherche incessante de nouveautés, de qualité et de style, et dans un souci de différenciation des autres marques. Le style REISS, c’est précisément un cocktail sexy, moderne et stylé.

Une philosophie qui l’a accompagné tout au long de ses années, et qui a certainement contribué à faire de REISS ce qu’elle est aujourd’hui : une marque respectée et présente dans le monde entier dans une centaine de boutiques, notamment sa fameuse boutique flagaship à Londres, qui a ouvert ses portes en 2007.

L’expérience et l’inspiration de la marque britannique s’expriment notamment à travers le denim :
*pour Homme, une gamme de jeans REISS de 6 modèles essentiels: Aquamarine (jean selvedge, coupe droite, lavage turquoise), Rigger (slim, teinte bleu clair), Anchorage (coupe large, lavage indigo), Anchor (coupe droite, lavage indigo), Spinnaker (slim, lavage gris)
*pour Femme, une gamme de jeans REISS de 7 modèles : Angel (coupe large), Birkin Kick Flare et Birkin 1971 Flare (deux belles pièces évasées) et 3 modèles Farrah (skinny, taille haute) .

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : MAVI

“Mavi” signifie bleu en Turc: un nom très à propos pour une marque de prêt-à-porter, créée à Istamboul en 1991 par la famille Akarlilar, qui a commencé par se faire un nom grâce à sa ligne de denim Mavi Jeans.

Mavi s’est donnée une mission : habiller l’Homme et la Femme dans le respect du style et du pouvoir d’achat de chacun – un jeans Mavi est vendu entre 70 et 90€.
La marque affiche un parti pris créatif résolument multi-culturel et cosmopolite.

Les jeans Mavi sont rapidement bien accueillis, aussi bien par la profession que par les « denim addicts », qui reconnaissent la précision et le style de ses coupes ; c’est également le cas de la presse, comme Time Magazine ou le magazine Cosmogirl, dont l’hommage apporte un coup de projecteur décisif pour la marque.

Mavi élargit progressivement ses collections Homme et Femme, désormais constituées de jeans, tee shirts, blousons et autres chemises.

Après le lancement officiel de sa première collection en Turquie en 1993, Mavi ne tarde pas à afficher ses fortes ambitions à l’international et à ne pas se suffir d’un leadership rapidement acquis dans son pays d’origine: la marque s’implante d’abord en Amérique du Nord et en Allemagne, viendront ensuite l’Afrique du Nord, le Moyen Orient, l’Europe de l’Est ou encore l’Australie.

Désormais solidement implantée en Europe, Amérique du Nord, Afrique du Nord et Moyen Orient, la marque turque est aujourd’hui distribuée dans une cinquantaine de pays, par une sélection de flagships, boutiques mono-marques et multi-marques.

Mavi attache une importance particulière à l’implantation de magasins flagships, véritables vitrines du savoir-faire et de l’expérience que propose la marque : ce seront des ouvertures de flagships aux Etats Unis, au Canada, en Allemagne.

Mavi se distingue aussi par ses engagements eco-responsables, qu’il s’agisse du respect des conditions de travail de ses employés et de ceux de ses sous-traitants, et de l’environnement – Mavi lance ses premiers modèles de jeans bio dès 2006.

mondenim.com (c) Copyright 2012