Yallingup : Made in France… mais pas que !

mondenim.com (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Après 1083 (marque éco-responsable française, créée à Romans sur une version bio et Made in France du diptyque jeans / sneakers) et CUB JEANS, la toile denim continue d’inspirer la fibre entrepreneuriale française avec une toute nouvelle marque de jeans 100% Made in France YALLINGUP.

Première impression : YALLINGUP, c’est plutôt décalé pour une marque qui revendique haut et fort le “Made in France” bien de chez nous… YALLINGUP : c’est en fait le nom d’une jolie petite ville située sur la côte ouest de l’Australie; à l’origine, cela signifie  « Place of Love » en Aborigène.

En réalité, le décor est ainsi planté pour une marque qui a fait le choix de casser les codes parfois poussiéreux du “Made in France” de Papa. Et YALLINGUP de jouer à fond sur la carte du tond décalé, volontier irrévérencieux, dans la veine de marques comme MICHEL & AUGUSTIN dans l’agroalimentaire. La preuve en image :

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Mais derrière un ton résolument décalé, YALLINGUP s’appuie en fait sur deux éléments fondateurs :

1. son statut de marque “100% française“, à la fois avec une vision du jeans, qui nous parle (“Le jean est l’accessoire n°1 d’une tenue, un intemporel que tout le monde possède dans sa garde-robe (garde-jean en l’occurence)… Le jean est LE vêtement « vivant » par excellence. Il évolue avec nous au fil des ans, il devient de plus en plus unique car il est ce que l’on en fait.”), mais aussi en adoptant une démarche éco-responsable (par la limitation des phases de transport – impact direct sur la trace carbonne de ses productions).

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

2. la particularité de ses jeans, réalisés selon un procédé spécifique de sérigraphie, offrant des possibilités d’expression et de personnalisation assez inédites dans l’univers du denim, le jeans devenant ainsi un support d’expression, à l’instar de ce qu’est le tee shirt.

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Pour couronner le tout, une devise évocatrice et … provocatrice : “Made in France… Mais pas Ringard”… Une profession de foi réjouissante autant que prometteuse…

mondenim.com (c) Copyright 2013

Denim X Skateboard : Viva Kilian Martin !

mondenim.com (c) Copyright 2013

kilian_2 (1)

Né en 1987 à Madrid, Killian Martin Navarro a le privilège de faire partie de la petite communauté des skateborders professionnels.

Passionné à l’origine par le surf, mais trop éloigné de l’océan pour s’adonner pleinement à cette passion, Killian Martin s’est en effet rapidement tourné vers une autre discipline, le skateboard, très proche du surf en terme de techniques et surtout beaucoup plus accessible et facile à pratiquer dans la capitale espagnole.

Le béton et l’asphalte sont donc rapidement devenus le terrain de jeu favori de Killian qui commence à skater dès l’âge de 16 ans. Après avoir découvert le freestyle en regardant les vidéos de la compagnie de skateboard américaine “Powell Peralta”, Killian Martin trouve enfin son style : un mélange d’enchaînements techniques, de danse et d’improvisation.

Après un départ pour la Californie à l’âge de 21 ans, le “Poète à roulettes” comme on l’a nommé dans les média, n’a cessé de progresser et s’est créé un véritable univers, une classe à part dans le monde du skateboard, toujours accompagné de son total look skateboarder : planche à roulette, jeans denim, chemisette et sneakers (lire aussi notre article ‘Jeans denim X sneakers : une évidence‘), sous un ciel indigo comme il se doit.

A la fois artiste et technicien de haut niveau, Killian Martin partage sa passion à travers ses vidéos qu’il crée avec le réalisateur Brett Novak - lui aussi perché sur son skateboard : excellent pour les travellings!

kilian_2

Véritables courts métrages où skateboard et denim se mélangent dans une chorégraphie millimétrée, les vidéos de Killian Martin sont proposées en accès libre sur la toile.

mondenim.com (c) Copyright 2013

1083 : la nouvelle marque éco-responsable Made in France

mondenim.com (c) Copyright 2013 (c) 1083

1083 est une nouvelle marque éco-responsable, créée à Romans et basée sur un concept simple et dans l’air du temps : le prêt-à-porter éco-responsable (lire aussi l’article Jeans denim et moralisation).

Pourquoi 1083 ? Par ce qu’il s’agit du nombre de kilomètres qui séparent les deux villes les plus éloignées de France métropolitaine : Porspoder (Finistère) et Menton. Un choix de nom de marque qui affiche la couleur : une origine (made in France) et une préoccupation (l’éco-responsabilité).

(c) 1083

(c) 1083

1083 repose en effet sur une production française du diptyque jeans / sneakers, pour le moment 2 modèle de jeans femme, 1 modèle de jeans homme et une paire de sneakers unisexe, bio ou eco-responsable et de fabrication française.

Les jeans sont fabriqués à Marseille (après une phase tissage dans la Loire), tandis que les chaussures sont fabriquées dans le berceau de la marque et haut lieu de la fabrication de chaussures : Romans.

1083 fait appel au financement participatif pour se lancer, à travers un système de précommandes.

Autant de particularités et d’audace qui ont d’ores et déjà reçu un excellent echo médiatique. A suivre…

mondenim.com (c) Copyright 2013

Génération jeans denim : Nicholas Hoult

mondenim.Com (c) Copyright 2013

Photo : Nicholas Hoult

Nicholas Hoult est un acteur britannique dont la carrière commence particulièrement tôt : il n’a que 7 ans lorsqu’il décroche son premier rôle au cinéma, dans le film « Intimate Relations ».

C’est après plusieurs rôles secondaires pour le cinéma et la télévision que Nicholas Hoult décroche un rôle dans la série Skins, révélant différentes facettes de son talent, notamment sa capacité à jouer dans une comédie ; nous sommes alors en 2007, il n’a que 18 ans.

Depuis, Nicolas Hoult a joué notamment dans le film ‘A single man’ (Tom Ford, 2009), ‘X-Men : Le commencement’ (Matthew Vaughn, 2011), et incarnera prochainement un gentil zombie dans ‘Warm Bodies’, de Jonathan Levine.

A 23 ans, Nicholas Hoult fait partie des acteurs plein de promesses à qui tout réussit – comme en témoigne sa collaboration en tant que mannequin avec la marque Tom Ford – et à qui tout va – du costume ajusté au style preppy, en passant par l’incontournable jeans + sneakers.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Le jeans skinny, un incontournable du look “hipster”

mondenim.com (c) Copyright 2013

Photo : source Blog.tropismes.net

Désignant après guerre des amateurs de jazz bebop adoptant une attitude cool et volontiers anti-conformiste, le terme ‘hipster’ est revenu en force à l’aube des années 2010, d’abord à Brooklyn puis progressivement dans les grandes villes européennes, pour désigner des hommes et des femmes de 20/30 ans branchées, au look travaillé, adeptes de l’ironie en toute circonstance et d’une certaine forme de contre-culture, ainsi que du vélo à pignon fixe et de la tablette de marque américaine.

Mais au fait, c’est quoi le look hipster ? Un ensemble assez composite constitué d’une paire de lunettes à grosses montures, d’une chemise à carreaux façon bûcheron – la tendance hipster n’est d’ailleurs pas étrangère au retour en grâce de ce classique longtemps considéré comme ringard-, d’une paire de sneakers, du port de la moustache et… d’un jeans skinny.

C’est récemment que les hipsters ont commencé à provoquer des réactions sarcastiques, voire parfois carrément critiques, peut être la conséquence d’une forme de vulgarisation venant contredire leur velléités anti-conformistes, au point de créer un clivage entre les pour et les contre hipsters.

Les hipsters ont toutefois une arme implacable dans l’adversité : un sens aigü de l’ironie et de l’auto-dérision.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Trousers are boring : wear denim jeans !

Photo CONVERSE

Vous arrive-t’il de vous arrêter devant une affiche et de vous dire qu’elle vous parle ou -encore mieux- que vous auriez aimé la créer?

Et bien c’est exactement ce que nous ressentons avec cette photo signée par la marque de sneakers américaine CONVERSE : qu’il s’agisse du message ciselé et direct ou de la scène capturée, à la fois dynamique avec juste ce qu’il faut d’irrévérence, le tout pris sur le vif pour un impact maximum.

Car le statut et le prestige de CONVERSE lui permettent certainement d’adopter une tonalité que peu de marques peuvent se permettre, tout secteur confondu.

Cette création nous plait aussi parce qu’elle nous paraît totalement transposable à l’univers du denim – au moins auprès d’une certaine clientèle de jean: il ne nous paraît pas du tout exagéré d’affirmer que, de la même manière, “Trousers are boring : wear denim jeans”… Voilà qui est dit.

mondenim.com (c) Copyright 2012