Jeans et denim de A à Z : le jeans évasé

mondenim.com (c) Copyright 2012

le jeans évasé a fait son apparition en pleine période du mouvement de contre-culture hippie, à la fin des années 60. Il porte aussi le nom de ‘jeans patte d’éléphant‘ ou ‘jean patte d’eph‘.

Un jeans évasé part souvent d’une jambe droite et plutôt ajustée au niveau des cuisses, pour s’élargir à partir du genou jusqu’au revers du pantalon.

Deux variantes principales existent :
-le jeans bootcut, moulant aux cuisses et au bas légèrement évasé
-le jeans flare : taille haute, moulant aux cuisses et aux fesses, bas très évasé.

Omniprésent et très emblématique auprès d’une clientèle de jeunes adultes au cours des années 70, le jeans évasé s’est ensuite éclipsé pendant les années 80 et 90, bousculé par l’avènement du jean stretch (coupes slim ou skinny), avant de revenir dans les années 2000, essentiellement dans les collections jeans Femme; pour Homme, il s’agira souvent plutôt de base de coupes droites ou tapered , modérément ouvertes sous le genou.

Idéal pour les morphologies plutôt minces, le jeans évasé a la particularité de prolonger les jambes en recouvrant une partie des chaussures.

Il ne fait pas partie des best sellers, mais a su progressivement devenir un classique, beaucoup moins daté qu’il ne l’était auparavant. Il s’est notamment imposé dans le vestiaire de nombre de célébrités.

La plupart des marques de denim proposent une offre jean évasé pour Femme, qu’il s’agisse des marques de jeans grand public, qu’elles soient américaines LEVI’S, LEE, WRANGLER ou européennes (Le Temps des Cerises…), mais aussi les marques de jean premium ou de créateurs (7 For All Mankind, Dsquared2, Sass & Bide, J Brand…)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans de créateur

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le retour en grâce du denim au cours des années 90 doit beaucoup à l’intérêt qu’il a réussi à susciter au sein du monde des créateurs de mode, qu’il s’agisse de stylistes ou couturiers de renom -ravis d’exprimer leur talent à travers une pièce basique et universelle, ou de jeune créateurs -bien décidés à se faire un nom en commençant par cette figure imposée qu’est le jean.

C’est ce qui a donné naissance à une nouvelle catégorie, jadis extrêmement confidentielle : le jean de créateur, que l’on pourrait définir comme un jean premium (son prix fait partie des plus élevés sur le marché), réalisé en petite série et distribué en boutiques de prêt-à-porter de luxe. Mais ce qui définit aussi le jeans de créateur, c’est la qualité de son fit, l’esthétique de ses coupes et, en général, son haut niveau de confort.

Le jeans de créateur doit beaucoup à la tradition sartoriale de l’Italie (“sartore” signifie “tailleur” en italien) : c’est la raison pour laquelle on compte de nombreuses marques italiennes dans cette catégorie prestigieuse : qu’il s’agisse de JACOB COHEN, DOLCE & GABBANA, PATRIZIA PEPE, VERSACE.

Le denim de créateur s’impose aussi aux Etats Unis (des marques comme HUDSON JEANS, SIWY, PAIGE, ou encore J BRAND), en Australie (SASS AND BIDE) ou en France (NOTIFY)

Le jeans de créateur est une pièce très convoitée : les célébrités en raffolent et ne s’en cachent pas, comme en témoigne la profusion de clichés diffusés dans la presse people ou à travers des blogs spécialisés.
Mais cela reste une pièce de luxe élitiste, définitivement pas à la portée de toute les bourses : le prix d’une certaine forme d’exclusivité, antithèse de la standardisation que l’on peut rencontrer aujourd’hui dans le prêt-à-porter.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : SASS AND BIDE

mondenim.com (c) Copyright 2012

SASS & BIDE est une marque de prêt-à-porter australienne pour Femme, d’inspiration urbaine et pop contemporaine, cosmopolite et chic, créée à la fin des années 1990 par Clark Sass et Heidi Middleton Bide.

A cette époque, Clark et Heidi Middleton expriment leur goût pour les vêtements « vintage », en commercialisant à Londres des jeans qu’elles customisent elles-même.

Tout commence en fait en 1992, lorsque Clark et Heidi Middleton se rencontrent à l’époque du lycée à Brisbane. Chacune va suivre son parcours –Clarke suit des études de comptabilité, tandis que Middleton étudie à l’Ecole d’Art du Queensland, avant de devenir Directrice de Création quelques années plus tard.
Cela ne va pas empêcher les deux copines d’école de se retrouver et d’élaborer un projet commun qui va les emmener à s’installer à Londres, où leurs jeans customisés se taillent un beau succès.

C’est en 1999 que l’appel du pays conduit Clarke et Heidi Middleton à retourner en Australie pour s’installer à Sidney, et lancer la même année leur première collection sous la griffe SASS & BIDE, dont l’accueil dépasse les espérances avec la denim, notamment à travers son modèle de jeans « East Village Hipster ». Un succès qui va véritablement contribuer à faire passer la marque naissante de l’ombre à la lumière.

Sass & Bide décrit elle-même son travail de manière un peu énigmatique, en parlant d’un style inspiré de la force, de la recherche d’esthétique et d’un côté ténébreux assumé.
Ce qui la caractérise, c’est une grande liberté d’expression, une audace, bref une fraîcheur qui va rapidement trouver un echo favorable auprès d’une clientèle de femmes exigeantes.

L’aura actuelle de la marque australienne doit aussi beaucoup au fait quelle ait réussir à séduire des stars planétaires, comme l’actrice vedette de la série à succès “Sex And The City” Sarah Jessica Parker : en 2002, Clarke réussit à faire passer sa veste en jeans à la célèbre actrice, qui va les inviter le lendemain même à venir présenter leurs créations, et, manifestement conquise, leur offre le déclic dont toute jeune marque rêve : créer quelques modèles uniques pour Sex And the City. Une telle exposition offre définitivement la consécration internationale à la marque. (lire aussi l’article “Célébrités ou jeans : qui sont les stars”)

En 2003, SASS & BIDE change en partie de mains, avec l’entrée au capital de deux entrepreneurs David Briskin et Daniel Besen, avant de devenir début 2011 la propriété de la chaine de magasins Myer.

SASS & BIDE est aujourd’hui une gamme de jeans, de hauts et de robes, distribuée en boutiques à la marque, magasins multi-marques ou encore corners en grands magasins, dans plus de 20 pays : outre les Etats Unis et l’Australie, en Asie, au Moyen Orient ou encore en Europe (dont le Royaume-Uni et la France).

mondenim.com (c) Copyright 2012

Denim australien : le jeans qui vient de loin

En Europe, l’Australie n’est certainement pas le premier pays qui vient à l’esprit lorsque l’on pense Denim.

Et pourtant.
Certes, le denim est certainement en terrain favorable en Australie, tant -à l’évidence- les valeurs qu’il incarne sont en affinité avec les valeurs de liberté et d’individualité chères aux Australiens.

Mais surtout, force est de constater que le denim inspire depuis plusieurs années de nombreux créateurs et stylistes australiens, adoptant des approches puristes et créatives à la fois, délivrant leur propre interprétation de l’univers indigo à travers des gammes de jeans et de hauts inspirés.

Parmi les plus influentes, on citera les marques NEUW, NOBODY, SASS & BIDE, ou encore Bettina Liano ou PHABLE, la marque de jeans australienne premium.

Le denim australien est aujourd’hui surtout commercialisé dans l’Hémisphère Sud (Australie et Nouvelle Zélande, Asie du Sud Est), ainsi qu’en Amérique du Nord, mais relativement peu en Europe -dans les pays Scandinaves… pour le moment, car il se pourrait bien que la qualité et le style des jeans proposés par ces marques soit de nature à trouver un public sur le continent européen, un marché certes très concurrentiel, mais qui manifeste un intérêt particulier pour les produits de qualité

mondenim.com (c) Copyright 2012