Le jeans denim ne s’est pas fait en un jour

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le denim fait désormais partie de notre quotidien, plébiscité par sa capacité d’adaptation à tous les styles et les morphologies, décliné dans de multiples expressions, entre jeans de coupes différentes, versions courtes (short ou mini-jupe), version top (veste, chemise…), ou dans d’infinies variations autour des 7 couleurs de l’arc-en-ciel, dont l’indigo n’est pas la moindre.

Pour autant, le denim ne s’est pas fait en un jour. Retour rapide sur 150 ans d’histoire en quelques dates fondatrices.

XVIème siècle : début de l’usage de la toile de jean dans la confection des vêtements

1860 : un autrichien émigré aux Etats Unis, Levi Strauss, commence à commercialiser ses pantalons en toile denim

1870: Jacob W Davis, autre inventeur génial, s’associe à Levi Strauss pour confectionner des pantalon ultra-résistants, aux poches renforcées avec rivets : un must pour les bûcherons

1890 : naissance du fameux modèle iconique : le Levi’s 501 (R)

1904 : création de la société BLUE BELL en Caroline du Nord, d’abord spécialisées dans les vêtements à usage professionnel pour les cheminots américains, et qui commercialisera à partir des années 40 des jeans à la marque WRANGLER.

1911 : Henry David Lee, fondateur de la société HD Lee Merc., lance le fameux Bib Overall, un modèle de salopette en toile denim à usage professionnel, pratique et résistant.

Années 40 : le jeans sort de son usage exclusivement professionnel pour devenir l’une des stars du vêtement de loisir

1949 : le jeans se conjugue au féminin -il était temps, avec le Lady Lee Riders, de LEE.

Années 50 : Le jeans entre dans la légende hollywoodienne, adopté par des stars comme Marlon Brando ou James Dean, contribuant à sa popularisation et l’avènement de son positionnement lifestyle.

Fin des années 60 : le jeans est l’un des symboles de la libération sexuelle

Années 70 : foisonnement de créativité, entre succès des coupes évasées et déclinaisons en couleurs (les Rainbow Pants, de LEE)

Années 80 : le Baggy devient l’incarnation de la tendance streetwear, tandis que le slim s’impose auprès de la clientèle féminine

Années 90 : Un vent nouveau souffle sur la planète jeans, porté par la créativité et l’impertinence de marques comme DIESEL, G-STAR, REPLAY ou LE TEMPS DES CERISES

Années 2000 : le jeans explore inlassablement de nouveaux territoires, se démultipliant en version premium -les marques de créateur s’en donnent à coeur joie, en version néo-artisanale (le denim japonais, le succès des marques DENHAM, BLEU DE PANAME, NAKED AND FAMOUS DENIM), en version sculptante (SALSA JEANS, LIU.JO JEANS ou LEVI’S ID CURVE), ou encore en version éco-responsable (NUDIE JEANS)

C’est précisément cette longue et riche histoire qui confère au jeans denim son ancrage dans son époque et sa capacité à faire ‘bouger les lignes’, comme si assumer son histoire lui permettait d’inventer l’avenir, comme l’illustre son succès auprès des nouvelles générations – Y et bientôt Z.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Lenny Kravitz et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012


Photo : Lenny Kravitz

Depuis la fin des années 80, Lenny Kravitz a su imposer son style musical, d’inspiration Rythm & Blues, Soul, Funk et Rock psychédélique, dans la lignée de certains de ses pretigieuses références, comme Jimmy Hendrix, John Lennon ou Prince.

A l’actif de Lenny Kravitz :
-une dizaine d’albums, dont l’impeccable “Mama Said” (1991) -son premier gros succès commercial avec des titres comme ‘Fields of joy’, ‘Stand by my woman’ ou ‘It ain’t over ’til it’s over’, mais aussi ‘Circus‘ (1995), ‘Lenny‘ (2001), ou encore ‘It is time for a Love Revolution‘ (2008).

-de nombreuses collaborations artistiques, comme avec Madonna (co-écriture du single ‘Justify my love’, 1989), Vanessa Paradis (auteur son album ‘Vanessa Paradis’, 1992), ainsi qu’une apparition dans l’album de Mick Jagger ‘Wandering Spirit’ (1993), ou encore Prince, qu’il rejoint sur scène à l’occasion d’un concert à Paisley Park (1999).

Si le look de Lenny Kravitz a souvent évolué au fil du temps et au gré de ses inspirations, il demeure une constante : le denim, qu’il a vraiment dans la peau -et à même la peau. Avec une mention spéciale pour le jeans flare, très en ligne avec son goût pour les tendances artistiques psychédéliques du début des années 70.

mondenim.com (c) Copyright 2012

SALSA JEANS : guide des modèles de jeans Femme – Collection Printemps Eté 2012

mondenim.com (c) Copyright 2012

La marque portugaise SALSA JEANS doit une partie de son succès sur le marché du denim à sa grande capacité d’Innovation Produit, comme en témoigne sa place de tout premiers choix sur le segment technique du jeans sculptant, , un sens éprouvé du détails et une grande variété de modèles de jeans.

L’offre jeans Femme de Salsa Jeans est élaborée autour de 12 lignes de modèles, très bien pensées et très complémentaires, sensées proposer une solution pour toutes les morphologies. Toutefois, une petite explication de texte s’impose pour bien comprendre de quoi l’on parle, et connaître tout le potentiel de l’offre denim de Salsa Jeans : voici donc un petit descriptif de cette offre :

-Slim Fit (ShapeUp) : taille basse et jambes slim, 5 poches, décliné en 4 délavages; son atout : un jean qui met en valeur la silhouette féminine, de manière naturelle

-Push-Up (Wonder) : en réalité une gamme complète en soi, qui se caractérise par une cuisse très moulante et la présence de 3 pinces latérales qui agissent comme un bonnet modélateur, créant le fameux effet “push up”. Existe en versions Straight, Slim, Bootcut et Capri (7/8), et décliné en de nombreux coloris et délavages.

-Push-In (Secret) : possède un système de modelage pour produire un effet “ventre rentré”, la raison première de ce modèle, rendu possible avec sa taille haute.

-Slim Flare (Flow) : une coupe Flare (évasé à partir du genou), une taille basse; ses atouts : une silhouette équilibrée, et la possibilité de gagner quelques centimètres en le portant avec des talons hauts; existe en une dizaine de finitions (blanc, noir, délavages indigo)

-Regular (Joy) : le Joy est un nouveau venu dans la gamme Salsa Jeans, réalisé dans une coupe droite, le fameux “Regular Fit; taille basse, jambes droites. Existe en différents coloris (classiques -indigo, beige- ou plus audacieux -rouge, bleu roi) finitions (jusqu’à des effets usés et éraflés très “fashion”); tout st justement possible avec le classicisme du Regular Fit

-Slim Effect (Sculpture): le Sculpture sculpte la morphologie de la femme, avec sa taille haute et ses coupes slim ou straight.

-Slim Very Low (Classy) : le Classy a une taille très basse (la plus basse de toute la gamme Salsa Jeans), une coupe slim, et est réalisé en denim strech; parfait pour les femmes minces qui recherchent un jean plutôt classique.

-Curvy (bliss) : le Curvy possède une taille moyenne, plus haute derrière, à l’attention des femmes qui ont des difficultés à trouver un jean bien ajusté à la hanche et reposant correctement sur la zone de la taille.
L’atout du Curvy, c’est une ceinture anatomique ronde et plus haute qui embrasse parfaitement toutes les courbes.

-Comfort (Colette) : un modèle skinny pour un effet moulant très confortable; décliné en 10 finitions, témoignant d’une belle maîtrise des délavages

-Star : un modèle Bootcut, décliné en 2 finitions indigo, parfaitement ajusté au niveau des cuisses et très évasé sous les genoux

-1st Level : un modèle qui privilégie le goût du détail dans les finitions, entre broderies, coutures originales ou encore éraflures extravertis.

Enfin, le Maternity jeans (Hope), pour femmes enceintes; parce qu’elle aime les femmes, Salsa Jeans souhaite les accompagner dans les phases importantes de leurs vies, notamment lors de ce moment unique qu’est la grossesse. Existe en 3 finitions.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jean sculptant

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le denim sculptant est une tendance qui s’est développée dans le secteur du jeans féminin dans les années 90, d’abord sous l’impulsion de quelques marques, comme Liu.Jo ou Salsa Jeans, avant d’être rejointes par d’autres et notamment Levi Strauss, avec sa gamme Levi’s ID Curve.

Le principe ? Des modèles très techniques, ayant fait l’objet d’un long développement, fondé sur une analyse détaillée des morphologies féminines, le recours à diverses techniques allant de l’ajout de plis ou de pinces à l‘utilisation de toiles plus ou moins stretch, dont l’effet sur la silhouette et la chute de reins sont décrits comme “miraculeux”.

(lire aussi l’article “le denim sculptant: révolution ou simple phénomène de mode?”)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : SALSA JEANS

D’emblée, la marque de prêt-à-porter Salsa avait tout pour réussir.

Elle est d’abord créée au Portugal en 1994, période de renaissance du marché du denim qui voit l’émergence de nouvelles marques bien décidées à en découdre avec les protagonistes historiques du marché en adoptant une approche beaucoup plus « mode », et le refus de la banalisation qui touche alors le marché depuis plusieurs années.
De plus, le terme « salsa » bénéficie d’une notoriété mondiale, et incarne les valeurs positives du Sud, autour de la sensualité, de l’exubérance et du sens de la fête.

Salsa propose des collections de jeans Femme et Homme (Salsa Jeans), de tops et accessoires.

Le succès de Salsa Jeans doit surtout beaucoup à sa forte orientation Innovation Produit, un grand sens des détails dans ses différentes modèles (le soin particulier porté aux finitions, notamment le délavage), et à la qualité de réalisation de ses campagnes publicitaires :

*Son cultissime denim Wonder Push Up, l’un des pionniers du jean sculptant (lire dans le blog l’article sur ce sujet), a contribué à offrir à la marque une visibilité mondiale, traduction convaincante de la mission qu’elle s’est attribuée : sublimer les formes du corps, comme en témoigne le slogan « Salsa fits my life » (« Salsa va bien à ma vie »), qui résume une idée simple : En magnifiant votre silhouette, vous vous sentez bien dans votre corps donc bien dans votre vie.

*En terme de réalisation publicitaires, qui n’a pas été séduit par les magnifiques shoots produits réalisés pour la campagne Wonder Push Up de Salsa Jeans?
Salsa a réussi son implantation dans près de 40 pays, dans lesquels une clientèle de jeunes adultes cosmopolites et prenant la vie du bon côté peut s’identifier à la marque.

Enfin, à l’instar de la plupart des marques de sa génération, Salsa tend à être très sélective sur ses canaux de distribution, qu’il s’agisse de boutiques en dur, ou sur internet.

Innovation et sens de la finition produit, qualité des réalisations publicitaires et sélectivité des modes de distribution : les ingrédients sont là pour faire que Salsa s’inscrive dans la durée. (lire aussi l’article “SALSA JEANS : guide des modèles de jeans femme“)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Quel apport du Levi’s Curve ID (R) à l’offre denim existante?

« C’est une question de morphologie, pas de taille. » Voilà qui pourrait résumer toute la philosophie de la gamme Levi’s Curve ID ®, lancée par la marque de jeans emblématique à l’automne 2010.

Certes, Levi Strauss n’a pas, cette fois-ci, été le pionnier sur ce segment, celui du denim « sculptant », qui a pour ambition de magnifier la morphologie de la femme. Des marques comme Salsa Jeans, Miss Sixty ou Liu Jo pour ne citer qu’elles avaient déjà ouvert la voie, dès les années 1990.

Flairant le formidable potentiel de ce segment, Levi Strauss a su mobiliser ses ressources marketing (notamment, l’étude de 65,000 morphologies), industrielles et commerciales pour donner naissance à la gamme Levi’s Curve ID, qui est construite autour d’une typologie de trois morphologies, annoncées comme étant représentatives des morphologies de la gent féminine d’aujourd’hui, et reprenant les différents combinaisons possibles en terme de taille, fesses et de problèmes de coupe rencontrés:
-le modèle slight Curve, pour les femmes qui ont du mal à fermer leur denim, problème typique des filles qui n’ont pas une taille prononcée.
-le modèle Demi Curve, pour celles qui ont un peu de hanches et qui ne trouvent pas des jeans qui mettent en valeur leurs courbes.
-le modèle Bold Curve, pour celles qui ont des vraies courbes, des fesses rebondies, et dont le jean n’est pas très bien ajusté à la taille (baillement dans le dos, dos pas assez couvert).

Mais ce qui rend aussi puissante la gamme levi’s Curve ID, c’est la modularité de son offre à partir de ces trois modèles : selon les proportions, formes et hauteurs des poches avant et arrière changent, ainsi que les finitions ou la proportion de fibres stretch par exemple. Enfin, chaque modèle de la gamme propose des jambes différentes (fuselée, skinny, droite ou bootcut), permettant d’allier adéquation à la morphologie et choix de la coupe au niveau des jambes.

Il s’agit donc d’une véritable gamme globale, peut être la première du marché du denim. Revers de la médaille ? La méthodologie pour indentifier le modèle adapté à sa morphologie est sans doute perfectible, tout comme le questionnaire sur le site internet de Levi’s. L’essai en magasin reste donc un facteur-clé du succès de la gamme.

mondenim.com (c) Copyright 2012