Festival Rock en Seine : Be rock !

mondenim.com (c) Copyright 2013

rock_en_seine_2013_affiche_officielle

Ca y est ! La 11ème édition du festival 100% rock “Rock en Seine” a débuté.

C’est donc parti pour trois jours de fête aux portes de Paris, dans le parc de Saint-Cloud, un lieu d’exception puisqu’il est l’oeuvre de Le Nôtre, jardinier du roi Louis XIV, et aussi le premier jardin à avoir été classé monument historique en 1994. Voilà donc pour le point culturel.

Pour l’anecdote, c’est lors de ce festival qu’en 2010 le célèbre groupe de rock anglais Oasis s’est officiellement séparé… et n’allez pas croire que l’événement porte malheur.

Pour cette édition 2013, pas de dissolution de groupes mythiques au programme, mais des artistes de renommée mondiale comme Systeme of a down, Skip the use ou encore Phoenix répartis entre quatre scènes et qui assureront le show devant plus de 100 000 personnes.

Et comme pour le V festival 2013 qui se tenait le weekend dernier au Royaume-Uni, il y a de très fortes chances pour que cette fois encore l’événement rassemble des fans de denim parés de leur plus beaux looks !

Retrouvez toutes les infromations sur le festival Rock en Seine édition 2013 PAR ICI.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Jeans et denim de A à Z : le jean “Crinkle”

mondenim.com (c) Copyright 2012

Un jeans ‘Crinkle’ est un jean dont la toile denim a subi un traitement pour lui donner en partie ou en totalité un effet froissé, ce qui provoque des irrégularités et des variations de teinte sur la toile, pour un rendu texturant et un style 100% Rock.

Ce procédé, appliqué sur des toiles denim plutôt fines, est utilisé par de nombreuses marques pour certains de leurs modèles de jeans denim, comme LEVI’S, ARMANI JEANS, SANDRO ou DIESEL.

S’il existe des indications pour apporter à son jean un effet ‘Crinkle‘ -notamment au cours du lavage – séchage, mieux vaut opter directement pour un jeans avec finition ‘Crinkle’ ou ‘Froissé’, parfaitement maîtrisée par les denimiers aujourd’hui.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : THE KOOPLES et le jeans

The Kooples est une marque de prêt-à-porter française, créée en 2008. Trois frères sont à l’origine de cette marque dont on parle beaucoup actuellement : Alexandre, Laurent et Raphaël Elicha, qui sont tombés dans la marmite de la mode lorsqu’ils étaient petits : leur père n’est autre que Tony Elicha, fondateur de la marque Comptoir des Cotonniers. Pour autant, les frères Elicha ont réussi à trouver leur propre voie.

Car The Kooples, c’est un concept, un style et une ambition.

Un concept d’abord : la marque se propose d’habiller les couples à travers une ligne de vêtements pour l’Homme et la Femme. Ce qui n’est pas sans rappeler la démarche du Comptoir des Cotonniers, qui habillent mères et filles. Ainsi, The Kooples créée ses collections pour être portées à deux, un exercice de style qui consiste à rechercher pour chaque modèle l’assortiment et la complémentarité.

Un style ensuite, d’inspiration « London style » revue et corrigée façon Mode-de-Paris, une fusion assumée de courants rock, vintage et néo-dandy, où silhouettes cintrées et tonalités noir et gris règnent sans partage.
Le denim selon The Kooples, c’est une gamme de jeans pour homme et femme aux coupes droites ou slim, indigo ou aux couleurs de saison-cet hiver, bordeaux, beige ou grey.

Enfin, une ambition, comme en témoigne la cadence soutenue d’ouverture de boutiques The Kooples (notamment dans les grandes villes de Province en France), et de corners dans les grands magasins multi-marques –il était à un moment question de 2 ou 3 nouvelles boutiques par mois en 2011. Outre la France, The Kooples est aujourd’hui présente au Royaume Uni, en Espagne et en Irlande

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : PEPE JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2012

Tout commence en 1973. C’est au cœur de Portobello Market, le marché de vêtements les plus branché situé sous un pont de Notting Hill, dans l’Ouest de Londres, que les frères Shah (Nitin, Arun et Milan) donnent libre cours à leur vision de la mode en commençant à commercialiser leurs denims sous la marque Pepe Jeans. Mais pas n’importe lesquels : des jeans riches en détails, qui s’adressent à celles et ceux qui refusent le conformisme et la standardisation ambiants.

Le succès ne se fait pas attendre, et la croissance va être rapidement et durablement au rendez-vous. L’accroissement rapide de leur nouvelle société, PEPE (UK) Ltd., leur permet d’ouvrir un magasin sur Kings Road, ainsi qu’un atelier et des bureaux.

L’histoire de PEPE JEANS est marquée par une expansion géographique régulière :
*début de la conquête de l’international, notamment aux Etats Unis et en Irlande (1984), et en Inde (1989)
*années 1990 : arrivée de la marque en France, Italie, Allemagne,Espagne, Pays-Bas, Portugal.
*l’expansion géographique se poursuit dans les années 2000 sur les marchés émergents (Amérique Latine et Asie)

En 2002, PEPE JEANS lance la collection Enfants, qui rencontre un succès immédiat grâce à la qualité de ses fits, puis lance dans la foulée la Collection 73, une ligne de jean super premium teintée de Rock.

Tout au long de son histoire, PEPE JEANS se distingue par un sens artistique aigü teinté de clairvoyance, comme en témoigne la pertinence de ses collaborations et de son choix d’égéries, que ce soit avec les photographes ou les mannequins de ses campagnes: c’est le cas de sa collaboration avec Bruce Weber, l’un des plus photographes de mode les plus talentueux de sa génération, qui va réaliser pour la marque une campagne mettant en scène la top model Bridget Hall, qui fera dans le monde du prêt-à-porter par sa portée esthétique et émotionnelle.
Pepe Jeans a l’occasion de révéler à travers ses campagnes certaines des plus grands top-models, Jason Priestly, Leticia Casta, Ashton Kutcher, Kate Moss, et dernièrement la célèbre trendsetter Alexa Chung.
Autre choix judicieux : le sponsoring que PEPE JEANS signe avec la meilleure écurie F1 du moment : le team F1 Red Bull.

Sans rien n’avoir renié de ses valeurs, la marque PEPE JEANS -la pièce maîtresse du groupe PEPE JEANS qui possède aussi la marque HACKETT- est désormais présente dans 60 pays et distribuée dans plus de 7000 points de vente.

mondenim.com (c) copyright 2012