Bien choisir un jeans denim : le prix d’un jean est-il un bon critère de choix ?

On voit actuellement nombre de marques proposer leurs denims autour de 100€, et parfois beaucoup plus. Dans le même temps, on peut en trouver pour beaucoup moins cher, en hypermarché (le prix de vente moyen est d’environ 16€ le jeans), mais aussi dans certains grands magasins multi-marques. Bien sûr, il s’agit souvent de prix d’appel, ou simplement d’une offre destinée à une clientèle ne voulant ou ne souhaitant pas dépenser plus pour s’habiller.

L’existence même d’une offre aussi bon marché ne remet-elle pas en question la justification de prix 5, 10 voire 20 fois supérieurs ?

Le marché du denim se distingue par une très forte dispersion de prix (de 15€ à +300€, soit un rapport de 1 à 20), ce qui signifie que le consommateur trouve une justification à de telles différences de prix ; la concurrence est telle sur ce marché qu’un mauvais positionnement prix peut être fatal à une marque.

Acquérir un denim, point de rencontre entre la mode, le prêt-à-porter et de plus en plus le luxe, représente bien plus qu’acheter un pantalon. Le facteur rationnel intervient -entre la qualité de la toile denim utilisée, la précision et le confort de la coupe et le détail des finitions- mais aussi le facteur émotionnel : le statut auquel on accède en portant un jeans d’une marque donnée.

Et c’est là qu’interviennent les importantes dépenses en marketing des marques, peut être parfois excessives, mais qui ont précisément pour objectif de construire l’image de la marque, génératrice de sa désirabilité, et donc de valeur marchande.

Bien sûr, le contexte économique a tendance à remettre en cause certains fondamentaux, et inciter des marques, comme Cheap Monday, à proposer tout ou partie de leur gamme à des prix entre 60 et 80€. Et lorsque ces marques font un bon travail en stylisme et stratégie de distribution, assumant une proposition ‘value for money’ (bon rapport qualité / prix), elles ont une vraie place à prendre dans le cœur du marché.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien choisir son jeans denim : comment repérer un jean contrefait?

A l’instar d’articles de luxe ou de mode, le jean est victime de son succès et subit un important marché de la contrefaçon.
Chacun sait qu’acquérir une contrefaçon est répréhensible par la loi ; c’est pénalisant pour le fabricant (qui a investi dans le développement et la fabrication des modèles originaux), mais pénalisant aussi pour le client (qualité médiocre, usure rapide, voire toxicité de certaines matières ou teintures).

Quelques conseils s’imposent pour éviter de répondre aux sirènes de la contrefaçon, d’autant que la qualité de copie de certaines contrefaçons est désormais telle qu’il faut parfois être un specialiste du denim pour faire la différence.

1. Choisissez bien auprès de qui vous achetez votre denim
Si vous achetez votre jeans neuf : assurez-vous que c’est auprès d’un revendeur ou un site internet agréé par la marque.
Si vous l’achetez d’occasion : comme pour une voiture, exigez la facture d’achat du denim pour vous assurer de son origine.

2. Vérifiez le prix
Si vous êtes face à une très forte promotion (au-delà de -50%), méfiance. Un modèle premium et cher à l’achat est rarement fortement discounté par hasard. Il peut s’agir d’une collection datant de plusieurs années, ou d’un modèle présentant un défaut plus ou moins important -jusque là pourquoi pas, mais aussi d’un modèle contrefait.
Il faut d’ailleurs redoubler de vigilance en période de soldes, où ces soit-disantes « bonnes affaires » sont mélangées avec des articles authentiques soldés.

3. Vérifiez l’étiquette
Trop de gens se font tromper par des étiquettes falsifiées. Si l’étiquette est manquante, il y a de fortes chances que l’article ne soit pas réellement celui qui est annoncé. Mais des contrefaçons plus sophistiquées portent une étiquette très semblables, mais pas exactement identiques : typographie, faute d’orthographe, pictogramme légèrement différent ; tout est bon pour donner l’apparence de l’authentique (vive le « jeu des 7 erreurs » mais on n’a pas forcément sous la main un modèle original sous la main pour pouvoir comparer !).

4. Vérifiez la composition du denim
La plupart des jeans sont 100% coton. C’est ce qui leur permet d’être faciles d’entretien, résistants, « respirants ». Il existe également certains mélanges de matières, notamment avec l’utilisation d’Elasthanne pour le rendu stretch des coupes slim ou skinny. Mais certaines marques ont recours à d’autre matières, comme par exemple le polyester, ce qui fait baisser le coût de revient du denim, mais peut aussi réduire sa durée de vie et parfois rétrécir au lavage.

5. Vérifiez la qualité
Le plus important reste l’impression ressentie lorsque que vous prenez en main et essayez le denim. Et les détails qui vont faire la différence sont la qualité de finition, comme les coutures, les rivets utilisés, le rendu de certaines personnalisations comme les éraflures…

N’hésitez pas à partager votre propre expérience, vos astuces pour repérer un jeans contrefait.

mondenim.com (c) Copyright 2011