Quel âge et combien de lavages pour votre jeans?

mondenim.com (c) Copyright 2013

A quoi reconnait-on un passionné de denim ? Souvent à la manière dont il parle de son jeans.

Car si un amateur plutôt averti va décliner la marque, le nom du modèle et de sa finition, ainsi que la taille de son jeans, un passionné (ou “denim geek“) est susceptible d’aller plus loin en ajoutant deux indicateurs : l’âge du jeans et son nombre de lavages depuis son achat.

Ainsi, il est devenu fréquent d’entendre parler ici et là d’un “jeans NUDIE JEANS Average Joe Organic Contrast Indigo, 10 mois, 4 lavages”, d’un “jeans EDWIN ED71 Quartz Blue Denim Unwashed, 8 mois, 3 lavages”, ou encore d’un jeans NAKED AND FAMOUS WeirdGuy Grey Selvedge, 6 mois, 1 lavage”.

Pour l’indication de l‘âge, pas besoin d’étude de psychologie pour relever l’analogie avec un être vivant, et la symbolique qu’une telle analogie revêt. Pour ce qui est de l’indication du nombre de lavages, elle est révélatrice du comportement de la personne vis-à-vis de son jean, avec un constat souvent (mais pas toujours) implacable : moins vous lavez votre jeans, plus vous avez des chances d’êtes un puriste – n’oublions pas que bon nombre de marques recommandent de porter plusieurs mois leurs jeans avant le premier lavage, en particulier s’il s’agit d’un jeans brut.

Et vous, connaissez-vous l’âge et le nombre de lavages de vos jeans? Cela fait-il déjà partie de vos propres indicateurs? N’hésitez pas à partager votre propre expérience en prenant l’exemple de votre jeans préféré !

mondenim.com (c) Copyright 2013

Jeans préféré et poids de forme

mondenim.com (c) Copyright 2012

Tout amateur (H/F) de denim possède un jeans préféré.

Un jeans préféré, c’est à la fois:

-un jeans denim dont on ne séparerait pour rien au monde, et que l’on a toujours autant de plaisir à porter

-un jeans dont la vertu est de nous faire aimer (ou en tout cas accepter) notre silhouette

-une valeur refuge en période d’incertitude

C’est aussi (et surtout?) un véritable repère morphologique, un révélateur de poids de forme au moins aussi efficace que le pèse-personne. Démonstration.

Un jeans préféré est par nature parfaitement ajusté à notre morphologie. Ainsi, chaque écart de poids va se manifester par une modification morphologique, qui va se révèler parfois cruellement en portant notre jeans préféré, et notamment dans le cas d’un gain de poids.

Et là intervient ce que l’on pourrait appeler une double peine : à la situation déjà inconfortable d’avoir pris du poids, vient s’ajouter la frustration de ne plus rentrer – ou difficilement – dans son jeans préféré. Peut être une motivation supplémentaire – et tangible – pour tenter de retrouver son poids de forme, en fixant un objectif atteignable et mesurable : pouvoir porter à nouveau son jeans préféré.

Le pendant positif à cela est naturellement la récompense de l’effort consenti pour retrouver son poids de forme : celle de pouvoir porter à nouveau ce sacro-saint jeans.

Le jeans préféré a donc cette valeur de repère, d’étalon, de révélateur de poids de forme, ce qui alimente notre attachement presque viscéral à cette pièce unique et difficilement remplaçable de notre garde-robe.

mondeni.com (c) Copyright 2012