“Aux grands hommes le Denim reconnaissant”

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Le destin éclatant du denim doit beaucoup au génie créatif d’hommes et de femmes, qui entrepreneurs, qui commerçants, qui stylistes, ont partagé -et partagent toujours- une certaine idée de la toile indigo : un jean denim qui les dépasse et qui nous dépasse, par son intemporalité et son universalité.

Mais nulle tentation ici de passéisme ni de nostalgie : nombre de ces personnalités sont, fort heureusement, nos contemporains : le jeans denim est totalement ancré dans son époque, et résolument tourné vers l’avenir.

Il y a bien sûr les pères fondateurs, à l’origine du mythe du jeans :
-Levi Strauss, qui commercialisa ses pantalons en toile denim aux Etats Unis dès les années 1860 et fonda l’empire Levi Strauss and Co, à l’origine de la marque LEVI’S

-Jacob W DAVIS, autre pionnier du denim, créateur du jeans à rivet, avec lequel s’associera Levi Strauss dans les années 1870.

-Henry David LEE, inventeur en 1911 du Bib Overall, un modèle de salopette en toile denim à l’origine de la légende de la marque LEE(R)

Depuis l’après-guerre, de nombreuses personnalités ont contribué ce que le jeans est aujourd’hui, parmi lesquelles:
-M. TSUNEMI qui, dès la fin des années 40, importe au Japon des jeans américains, avant de démarrer sa propre production au début des années 60 sous la marque EDWIN, contribuant ainsi au futur mythe du denim japonais

-les frères SHAH (Nitin, Arun et Milan), créateurs de PEPE JEANS en 1973, dans un marché branché de l’Ouest de Londres

-Adriano GOLDSCHMIED, co-fondateur de DIESEL avec Renzo Rosso, à la fin des années 70, et de la griffe AG ADRIANO GOLDSCHMIED (2000), apportant inlassablement sa touche sartoriale italienne

-Claudio BUZIOL, à qui l’on doit la marque italienne REPLAY, créée à la fin des années 70

-Marithé et François GIRBAUD, à qui l’on doit nombre d’innovations sur la scène denim, que ce soit en terme de coupes (le fameux Baggy) ou de procédés de fabrication (le délavage Stone wash, ou plus récemment le Wattwash, qui réduit la consommation d’eau nécessaire à la fabrication de ses jeans)

-les frères MARCIANO , à l’origine de la marque GUESS, créée aux Etats Unis au début des années 80

-Jos VAN TILBURG, le père de la marque G-STAR

-Pierre MORISSET, créateur de jeans très respecté, l’un des artisans du succès de G-STAR avec son fameux modèle ELWOOD

Enfin, rassurons-nous, la relève est assurée, avec des personnalités comme :
-Jérôme DAHAN, qui a contribué au succès de marques comme 7 FOR ALL MANKIND (2000) et CITIZEN OF HUMANITY (2003)

-Brandon SVARC, créateur de la marque canadienne NAKED AND FAMOUS DENIM (2007)

-Jason DENHAM, créateur de la marque hollandaise DENHAM (2009), dont la philosophie (le Jeansmaker) et les réalisations sont plébiscitées par ses pairs.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Jeans denim culte : l’ELWOOD de G-STAR

mondenim.com (c) Copyright 2012

Malgré sa relative jeunesse, le jean ELWOOD de G-STAR fait déjà partie des modèles de denim cultes. Non seulement l’ELWOOD va connaître un succès commercial planétaire (10 millions d’exemplaires vendus depuis sa création!), mais il va aussi contribuer à créer et imposer une nouvelle ligne maison : le jeans 3D.

A l’origine, G-STAR a la bonne idée de faire appel, au début des années 90, au français Pierre Morisset, un créateur de jean de grande renommée, et qui va lancer en 1996 le modèle ELWOOD, conçu un peu comme l’anti 5 poches Regular Fit de Levi’s .

L’ELWOOD de G-STAR, c’est un peu le croisement entre un pantalon de worker et un pantalon de moto; un jean en toile denim brut conçu comme un volume en mouvement, et non comme une simple forme à plat statique. Un jeans, enfin, conçu pour être parfaitement ajusté à la morphologie tout en garantissant un haut niveau confort, grâce à sa coupe dessinée en trois dimensions, et réalisée avec l’assemblage de pas moins de 36 pièces. Du travail d’orfèvre.

Depuis son origine, l’ELWOOD a démontré une forte capacité à s’adapter aux différents styles du moment : il a été le précurseur d’une véritable tendance de fond, et qui a inspiré nombre d’autres marques, et imprimé la ligne stylistique de G-STAR pour les années suivantes. Il est ainsi décliné désormais en de multiples versions, du tapered au skinny en passant par le 7/8.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : G-STAR

mondenim.com (c) Copyright 2012

1989. Jos Van Tilburg s’associe à l’entreprise de prêt-à-porter hollandaise Secon Group pour créer sa première ligne de denim, GAP STAR, et qu’il destine initialement exclusivement aux Pays-Bas et la Belgique.

L’accueil réservé à ses collections ne va pas tarder à dépasser les espérances de Van Tilburg, et lui ouvrir les portes de l’international, ce qui le contraint, pour éviter toute confusion avec la marque GAP, à devoir troquer deux lettres de la marque contre un tiret pour devenir G-STAR.

Les grandes marques construisent leur légende autour de quelques étapes décisives. A cet égard, G-STAR ne serait pas ce qu’elle est devenue si, quelques années après séparation avec Secon Group, Jos Van Tilburg n’avait pas eu l’idée géniale de lançer en 1996 sa ligne de denim RAW, et d’en confier la conception à l’un des stylistes les plus respectés dans le monde du jeans : Pierre Morisset.

Très avant-gardiste pour l’époque, la ligne G-STAR RAW puise alors dans les racines et les valeurs originelles du denim, « raw » signifiant « cru » pour qualifier une viande, mais aussi et surtout « brut » pour une toile denim. Il s’agit donc de denims taillés dans une toile ultra brute, nécessitant le dessin de coupes en trois dimensions, comme déjà portées : c’est l’avènement du célèbre modèle ELWOOD, précurseur d’une véritable tendance de fond, et qui a inspiré nombre d’autres marques, et imprimé la ligne stylistique de G-STAR pour les années suivantes.

Depuis, G-STAR a su poursuivre son développement en multipliant les collections, élargissement son offre de jeans, ainsi que d’autres segments du prêt-à-porter et de chaussures (2007), et déroulant une stratégie offensive d’ouverture de boutiques, sans pour autant faire des concessions sur la pertinence de leur localisation, et sur la qualité de leur réalisation –leur architecture particulièrement soignée est en totale cohérence avec les valeurs de la marque, notamment en donnant la part belle aux matériaux brut.

G-STAR a incontestablement sa part de responsabilité dans la tendance actuelle au retour à l’authenticité, au « brut », et qui confère au denim une place si centrale dans le prêt-à-porter, et sait remarquablement en tirer partie, sans pour autant se reposer sur ses acquis; G-STAR a intégré depuis le début de son histoire que sans démarche expérimentale, il n’est pas d’innovation réussie.

mondenim.com (C) Copyright 2012