Saga des marques de jeans denim : THE SEAFARER

mondenim.com (c) Copyright 2013

Tout commence en 1896 lorsque Tony Anzalone, immigrant italien engagé pendant un temps dans l’US Navy, réalise son rêve en s’installant comme tailleur à proximité de la Brooklyn Navy. Un choix inspiré puisque ses uniformes de marin vont rapidement s’imposer pour leur confort et leur facilité d’ouverture, et parmi lesquels un modèle devenu mythique : le Seafarer.

Le Seafarer, dont le nom est déjà une invitation au voyage et la coupe patte d’éléphant si caractéristique, va s’illustrer par près d’un siècle de bons et loyaux services pour le compte de l’US Navy, mais aussi en entamant une seconde carrière plus glamour en devenant une pièce vintage incontournable du vestiaire féminin au cours des années 60-70, que l’on se procure d’abord dans les magasins de vêtements d’occasion ou autres surplus militaires, et que des égéries prestigieuses telles que Brigitte Bardot, Jane Birkin, Ursula Andress, Raquel Welch, Jacqueline Bisset ou, Farah Fawcett vont porter … au firmament.

Le Seafarer va ainsi faire le tour du monde en devenant un symbole de liberté, de courage, d’émancipation, de paix, une forme d’expression du “casual chic”, ce que la marque décrit joliment comme « la représentation du sourire d’un marin qui retrouve sa fiancée en débarquant ». Décidément né sous une bonne étoile, le Seafarer va même jusqu’à faire son entrée au Metropolotan Museum de New York.

Et parce que la Mode adore faire revivre les légendes, la saison Printemps Eté 2013 voit le retour en force du Seafarer avec une nouvelle collection pour femme, fidèle à son ADN : coupe flare et conception italienne. Avec une conviction qui ressort de ce parcours aussi atypique qu’exceptionnel : rien ne semble impossible pour le Seafarer.

mondenim.com (c) Copyright 2013