NUDIE JEANS : le denim éco-responsable par nature

mondenim.com (c) Copyright 2012

A des degrés divers, la plupart des grandes marques de denim se préoccupent aujourd’hui de leur responsabilité sur l’environnement; la fabrication des jeans a en effet longtemps été montrée du doigt pour son impact environnemental.

Ainsi, les initiatives se sont multiplées, qui pour réduire la consommation d’eau (le procédé Levi’s (R) Water<less), qui pour mettre au point des procédés de délavage plus propres (le traitement à l’ozone comme celui réalisé par Le Temps des Cerises), ou par le laser (le procédé Wattwash développé par Marithé et François Girbaud)), qui en utilisant des toiles denim plus ‘propres’ (25% des pesticides sont utilisés pour la culture du coton).

Certaines marques vont encore plus loin, en inscrivant l’éco-responsabilité au coeur de leur philosophie : c’est le cas de la marque suédoise NUDIE JEANS, qui multiplie depuis ses origines en 1999 les projets et les réalisations éco-responsables.

Une double certification
La marque suédoise fait partie des rares marques certifiées à la fois par le label OEKO-TEX (le premier label mesurant l’éco-responsabilité à s’être imposé dans l’Industrie Textile) et le label GOTS (Global Organic Textile Standard, indiquant que toute la chaîne de fabrication est ainsi certifiée, de la culture du coton jusqu’à la paire de jeans finale).

Le jeans bio
100% de la gamme de jeans NUDIE JEANS  est aujourd’hui biologique.

Le jeans recyclé
NUDIE JEANS a également développé un programme de recyclage de ses jeans, récompensé par le label suédois “Bon choix environnemental”, et dont le principe est simple : elle invite ses clients à lui céder ses vieux jeans NUDIE JEANS, moyennant des réductions sur leurs prochains achats, pour les reconditionner  et les revendre avec ce label environnemental.

Enfin, NUDIE JEANS dispense trucs et astuces pour augmenter la durée de vie de son jean denim, notamment pour réparer les éraflures ou autres trous qui affectent votre jeans préféré.

Incontestablement aux avant-postes dans ses engagements éco-responsables, NUDIE JEANS ne cède pour autant rien à son exigence en terme de style, de précision du fit et qualité de finitions de ses modèles : tous les ingrédients pour en faire l’une des marques de son temps.

Découvrez-vite une sélection de modèles de jeans NUDIE JEANS pour homme sur www.mondenim.com.

(lire aussi nos articles “Saga des marques de jeans : NUDIE JEANS“, “L’avenir du jeans passe par le développement durable et “le jeans denim, un marché de renouvellement durable”). 

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : l’Effet usé

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’Effet usé (ou “vieilli“) est une tendance majeure de la mode jeanswear : il sublime l’une des caractéristiques intrinsèques à la toile denim : celle de se patiner avec le temps, c’est à dire de se bonifier progressivement comme un beau cuir, faisant de l’usure naturelle une marque de personnalisation et de vécu valorisante, quand elle n’est que faute de goût ou manque de soin rédhibitoire pour la plupart des autres matières.

Bien entendu, l’Effet usé s’obtient naturellement au fur et à mesure que l’on porte et que l’on lave son jean.
Mais il est surtout aujourd’hui beaucoup utilisé par les marques de denim dans la réalisation de certains de leurs modèles, pour les personnaliser et faire ressortir la subtilité chromatique ou structurelle de la toile denim.
C’est dans ce cas-là une sorte d’anti jeans brut, qui lui est préservé de tout procédé de vieillissement préalable.

L’Effet usé fait appel aux procédés de délavage classiques, qu’il s’agisse du Stone Wash ou du Stone Bleached, mais aussi les procédés plus récents, comme le Wattwash de Marithé et François Girbaud ou le traitement à l’ozone du Temps des Cerises.

Il est aussi question des méthodes de personnalisation par les éraflures, plus ou moins marquées, pour un style plus ou moins trash.

Le recours à l’Effet usé est partie intégrante du style jean vintage, qu’il s’agisse de délavages plus marqués au niveau des plis ou des cuisses, ou encore d’éraflures de toute nature.

Les marques de denim rivalisent aujourd’hui de créativité et d’audace dans leur utilisation maîtrisée du vieillissement de leurs modèles, qu’ils s’agissent des marques de créateurs comme DSQUARED2 ou DOLCE & GABBANA, ou de marques de denim comme G-STAR ou DIESEL.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans brut

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le mot « brut » est souvent associé à un état naturel, non encore façonné ou élaboré par l’homme. C’est par exemple le cas de ressources naturelles non transformées, comme les diamants, l’or ou le pétrole.

Cela peut également signifier le résultat d’une première élaboration, avant d’autres transformations; c’est précisément le cas d’un jeans brut, qui est réalisé à partir d’une toile denim brute, qui a subi la phase de teinture (notamment le fameux indigo), mais pas celle du délavage, qu’il s’agisse du procédé Stone wash réalisé en machine, ou de procédés alternatifs, comme à l’ozone ou au laser.

C’est la raison pour laquelle un jeans brut a ce rendu authentique : sa toile est plus rugueuse et rigide, sa teinte très soutenue : il exprime une forme de quintessence du jeans, un retour à ses origines de vêtement travail destiné à la fin du XIXème siècle aux chercheurs d’or ou aux ouvriers des chemins de fer aux Etats Unis. Ce n’est pas étonnant qu’il soit redevenu l’un des must du vestiaire de la gent masculine, sensible à cette forme d’expression de leur virilité ; pour autant, les femmes ne sont pas en reste, bien servies par des créateurs très inspirés par cette forme d’art brut

En outre, le jeans brut présente des qualités de robustesse (selon la qualité des toiles denim utilisées, et notamment dans le cas de l’utilisation de la fameuse toile denim selvedge), et surtout possède la caractéristique de s’adapter progressivement et naturellement à la morphologie de la personne qui le porte, pourvu que celui-ci ai choisi le bon modèle à la bonne taille, et l’entretienne comme il se doit.

Car un jeans brut s’apprivoise : nous pourrions même dire qu’il se mérite. Il va pouvoir devenir une véritable seconde peau, à condition de respecter quelques incontournables :
-choisir une demi voire une taille sous sa taille habituelle (en terme de tour de taille), car la toile denim va progressivement se détendre
-attendre le plus longtemps possible avant de le laver une première fois (les plus courageux tiennent jusqu’à 6 mois, voire plus…)
-respecter scrupuleusement les instructions d’entretien de l’étiquette du jeans

Mais ce qui peut ressembler à un sacerdoce est en fait un parcours initiatique permettant d’accéder au Graal de tout amateur de jeans : porter un jeans parfaitement ajusté à sa morphologie, comme s’il était réalisé sur-mesure.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : AG ADRIANO GOLDSCHMIED

En 2000, Adriano Goldschmied crée en Italie sa propre griffe AG Adriano Goldschmied en partenariat avec Yul Ku, de Koos Manufacturing, l’un des fabricants de jeans les plus en pointe en qualité et innovation. C’est le couronnement d’un parcours exceptionnel dans le monde du denim, marqué par le lancement de Diesel avec Renzo Rosso en 1978.

Après des débuts dans une petite boutique, AG Adriano Golschmied a réussi à se faire un nom, devenu synonyme de qualité et design.

A l’automne 2004, fin de la collaboration Goldschmied – Ku : le premier quitte la griffe pendant que le second en prend la direction, bien décidé à rester fidèle « made in the U.S.A. », et poursuivre le développement de AG Adriano Goldschmied avec la même obsession du détail et de la qualité.

La vision d’AG Adriano Goldschmied? Réaliser des jeans « vintage » qui garantissent une silhouette moderne et impeccable. C’est la raison pour laquelle la marque AG a créé la ligne AG-ed Vintage Collection, confirmant son rang dans le secteur du denim premium, grâce à un procédé de délavage révolutionnaire, qui reproduit un rendu comparable à celui d’un jeans porté pendant plusieurs années.

Aujourd’hui, la croissance continue pour AG Adriano Goldschmied, portée notamment l’ouverture de nouvelles boutiques et de nouveaux réseaux de distribution au Canada, en Asie et en Europe.

AG Adriano Goldschmied s’est engagé très tôt dans la fabrication de denim plus propres : tous ses jeans en denim utilisent désormais un procédé de délavage à l’ozone, une solution pour réduire fortement la consommation d’eau, d’énergie et de produits chimiques au cours de la fabrication de ses modèles.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le saviez-vous? 45 litres

45 litres. C’est la quantité d’eau nécessaire à la fabrication de certains modèles de denim.

Cette consommation d’eau provient de la phase de délavage, comme le fameux “stone wash” ou encore le sablage.

Nombreux sont cependant les motifs d’espérer voire la consommation d’eau par paire de jeans diminuer dans les prochaines années: on ne compte plus les initiatives destinées à réduire cette consommation d’eau au minimum nécessaire.

D’une part, une solution simple est d’adopter d’un modèle de jeans de toile denim brut, qui ne passe pas par la case “délavage”; d’autre part, les alternatives au stone wash ou au sablage se développent au profit d’alternatives comme le brossage, le traitement à l’ozone ou le laser. (lire les articles de la rubrique “Eco-Responsable”).

mondenim.com (c) Copyright 2012