Jeans et denim de A à Z : l’aizome

mondenim.com (c) Copyright 2014

Aizome” décrit une évocation du bleu du ciel, de l’eau, de la mer et du Japon. “Ai”, c’est le pays natal qui donne toute la sérénité de l’esprit.

L’aizome est l’une techniques de teinture les plus vieilles du Japon, présumée avoir été importée de Chine et qui aurait évolué au fil du temps : pour obtenir lindigo : les feuilles séchées de lindigotier sont mises à fermenter pendant tout l’hiver pour obtenir le sukumo. Puis un mélange de saké, de cendre de bois, de chaux, d’eau etc… est ajouté, le tout chauffé pour un second cycle de fermentation, qui permettra d’obtenir l’indigo.

Elle fut longtemps utilisées pour les vêtements de travail extérieur, les tissus de décoration et même les vêtements et armures de samouraï.

Quasiment disparue et remplacée par des procédés de teinture industriels incomparablement plus productifs, cette technique totalement naturelle produit un bleu indigo d’une intensité incomparable. Pas étonnant qu’elle fasse de la résistance dans le Sud du Japon, comme la région d’Okayama, pour la production des fameux jeans denim japonais.

Phase de séchage (c) Blog.budoexport.com

Phase de séchage (c) Blog.budoexport.com

mondenim.com (c) Copyright 2014

Saga des marques de jeans : MOMOTARO JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2012

momotaro-1

MOMOTARO JEANS est une marque de denim japonais originaire d’Okayama, la capitale incontestée de la toile indigo au pays du Soleil Levant.

MOMOTARO JEANS emprunte son nom d’un héros du folklore japonais dont la légende est très populaire au Japon – littéralement, MOMOTARO signifie « Garçon de pêche » -”Tarō” est un prénom masculin japonais et “Momo” signifie “pêche”. La marque japonaise y puise aussi son univers onirique et imagé ainsi que son amour viscéral du travail bien fait et du respect des traditions, comme en témoignent sa sélection des meilleures toiles denim (issues des fameuses plantations de coton zimbabweiennes) et ses procédés de lavages indigo extrêmement méticuleux.

L’offre denim de MOMOTARO JEANS se compose de 4 collections de jeans : Gold Label (coloris One Wash), Copper Label, Going To War Label (avec toile indigo foncé, poids 15.7 oz, avec liserets blancs sur les poches arrières) et Vintage Label (jeans brut, toile indigo foncé, 15.7 oz, brut).

MOMOTARO JEANS est essentiellement distribué au Japon.

Lire aussi nos articles : ‘Denim japonais : les marques qui comptent‘, ‘Jeans denim et Japon : une histoire fusionnelle‘ et ‘Le denim japonais : le nec-plus-ultra?’

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : ONI DENIM

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

ONI DENIM est une marque de denim japonaise créée par Oishi San, qui a fait ses classes chez Levi’s Japon, et n’est autre que le fils d’un des fondateurs de la Oishi Trading Company, jadis l’une de societés propriétaires de la marque de jeans japonaise CANTON, qui a eu ses heures de gloire dans les années 70.

Dire qu’ ONI DENIM est une marque démoniaque n’est pas lui faire insulte, puisqu’ONI signifie en effet « démon » en japonais, d’où la reprise dans le logo de la marque d’un masque classique de démon dans la pure tradition iconographique japonaise.

ONI DENIM est une marque de denim japonaise aussi culte que réservée aux initiés. Son approche est, à l’instar de certaines marques de denim japonaises comme SAMOURAI JEANS, extrêmement puriste : selon la légende, ses jeans sont réalisés à partir de toile denim selvedge 100% japonaise sur des métiers à tisser vieux de 80 ans, et passés dans de multiples bains de coloration indigo d’origine naturelle. Ils sont pour une large part confectionnés par des mains expertes dans un pur respect de la tradition, à Okayama.

La gamme ONI DENIM est composée de modèles de jeans réalisés avec une toile denim variant de 14 oz à 19 oz, dans des teintes indigo très intenses et personnalisés par de nombreux détails ultra-soignés, qu’il s’agisse des rivets, des surpiqûres ou des coutures.
Avec une mention spéciale pour l’un des fleurons de la gamme : le Oni Awa Shoai en toile 19 oz, teinté à l’indigo selon un procédé certifié par le gouvernement japonais comme étant un « trésor culturel national ». Jolie distinction.

Le canadien NAKED AND FAMOUS DENIM ne s’y est pas trompé en collaborant en 2011 avec ONI JEANS pour réaliser un résultat réjouissant : un modèle WeirdGuy brut en toile denim selvedge réalisé sur les fameux métiers à tisser de la marque japonaise.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013