Le denim multipolaire

Le denim multipolaire n’est pas une nouvelle coupe de jeans révolutionnaire, une nouvelle génération hyper-sophistiquée du denim sculptant.

Non. Le denim est devenu multipolaire, c’est-à-dire marqué par une multiplication des zones d’influence stylistiques et économiques, à l’instar du monde dans lequel on vit.

Si les Etats Unis ont longtemps été la seule source d’influence significative du jeans dans le monde, l’après-guerre a vu la naissance de nombreux courants dissidents, avec une accélération depuis les années 90 : le jeans est en effet désormais d’inspiration plurielle, qu’il soit bien sûr originaire des Etats Unis (Levi’s, 7 For All Mankind, J Brand), mais aussi du Canada (Naked And Famous), d’Italie (Diesel, Replay, Armani Jeans, Dolce & Gabbana…), des Pays Bas (G-Star…), du Royaume-Uni (Paul Smith, VOI Jeans), de Suède (Cheap Monday, Nudie Jeans…), d’Allemagne (Mustang), de France (Le Temps des Cerises, Bleu de Paname…), du Japon (Edwin, Iron Heart), de Corée (Democracy of Nevermind), d’Australie (Nobody, Neuw) ou encore de Turquie (Mavi).

Une multiplicité des influences et des modes d’interprétation du denim qui ne peut être que positif pour les amateurs de jeans sous toutes ses formes que nous sommes.

mondenim.com (c) Copyright 2012