Bien choisir son jeans : suivez le guide !

(c) Copyright Mondenim.com – 2012

Bien choisir son jeans est souvent un processus complexe, entre richesse de l’offre et besoin de conseils pour identifier les modèles et les tailles les plus adaptés à notre morphologie et à nos aspirations.

Car pour corser cette fameuse quête du St Jeans, force est de constater que chaque marque à ses propres tableaux de correspondances de tailles, eux mêmes pouvant varier d’un modèle à l’autre et parfois même d’une finition à l’autre… Pas évident de s’y retrouver.

Et si les guides des tailles sont légions sur la toile, il s’agit pour l’essentiel de tableaux de correspondance de tailles US, Italien ou française. C’est certes utile pour s’y retrouver, mais c’est dans la plupart des cas insuffisant pour mettre toutes les chances de son côté pour ne pas se tromper dans le choix du modèle et de la taille de son denim.

C’est pourquoi MONDENIM.COM a conçu un guide des tailles spécifique pour chaque modèle de jeans qu’il commercialise, un guide qui donne pour chaque taille de chaque modèle :
*pour la largeur du jeans (W) : l’équivalence en taille de pantalon habituelle, mais aussi en tour de ceinture et tour de hanches *pour la longueur du jeans (L) : l’équivalence en longueur d’entrejambe et en taille (hauteur)

Ainsi, en connaissant vos mensurations, ou à défaut votre taille de pantalon habituelle, le guide des tailles vous permet d’indentifier la taille du jeans (W/L) la plus appropriée à votre morphologie. Sans être une science exacte, c’est en tout cas une indication précieuse dans votre processus de choix, venant compléter les critères de choix habituels d’ordre esthétique et fonctionnel (coupe du modèle, délavage et autres caractéristiques du modèle), en accord à votre style et vos aspirations.

Ces guides des tailles sont accessibles sur le site www.mondenim.com dans la fiche de chaque jean (rubrique ‘Guide des tailles de ce modèle’). Alors… Rendez-vous sur le site et suivez le guide !

mondenim.com (c) Copyright 2013

Bien choisir son jeans denim : des conseils, oui, mais personnalisés !

mondenim.com (c) Copyright 2012

Entre slim, straight, baggy, 7/8, skinny, flare, bootcut, tapered ou jegging, la diversité des coupes de jean est aujourd’hui telle qu’une aide au choix n’est pas inutile.

Or, parmi le concert de conseils, la tendance est à recommander telle ou telle coupe pour une morphologie donnée. Ainsi, le Boyfriend est idéal pour les femmes qui cherchent à cacher leurs petites rondeurs, le jegging pour les femmes petites et menues, le 7/8 pour les longues jambes, le Bootcut pour les silhouettes grandes et élancées, le tapered pour des jambes musclées, le slim pour les personnes minces, ou encore le taille haute, adapté aux petits ventres.

Ces conseils ont le mérite d’exister, et sont souvent convaincants lorsqu’ils sont accompagnés de photos de mannequins façon catalogue de mode.

En fait, il faut prendre ces conseils génériques pour ce qu’ils sont : une indication, une source d’inspiration parmi d’autres. Ni plus, ni moins : il est heureusement impossible de simplifier l’extraordinaire diversité des morphologies et des styles par une typologie de quelques profils-types parfaitement homogènes.

Des conseils, oui, mais personnalisés
C’est là que les conseils plus personnalisés prennent tout leur sens (lire aussi l’article ‘Bien choisir son jeans denim : conseils pour ne pas se tromper’ , tenant compte de vos aspirations (en terme de style) et de votre morphologie (en terme de mensurations.

Les conseils personnalisés augmentent naturellement vos chances de trouver un jeans ajusté à votre morphologie et adapté à votre style : les conditions nécesaires à un mariage d’amour (donc durable) entre votre jeans et vous, quitte à transgresser certains principes pré-établis, comme par exemple le fait qu’un jeans skinny ne vous va forcément pas si vous n’avez pas une taille mannequin, ou qu’un 7/8 ne vous sied pas si vous n’êtes ni menue, ni petite.

Car, en définitive, c’est fort heureusement votre libre-arbitre qui a le dernier mot; c’est bien le moins pour la catégorie denim, dont la légende et la popularité planétaire et transgénérationnelle reposent précisément sur cette idée de liberté et la conviction que tout est possible.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans denim : les règles d’or du jean

mondenim.com (c) Copyright 2012

Les règles d’or sont à la mode. Mais la mode a aussi ses règles d’or, et notamment le denim.

En effet, quelques règles s’imposent pour obtenir le meilleur de votre jeans, que ce soit en terme de fit, d’aspect ou d’espérance de vie de votre chère pièce en denim.

On peut regrouper ces règles d’or en 3 catégories :
-Bien choisir son jeans
-Bien le porter
-Bien l’entretenir

Tout commence naturellement par la nécessité de bien choisir son jeans, ce qui n’est pas une sinécure, compte tenu de l’offre pléthorique (lire aussi l’article ‘Jeans denim : trop de choix tue le choix?’)

Si l’on dit souvent que le jeans a la capacité d’être assorti avec pratiquement n’importe quel vêtement, bien porter son jeans n’en est pas pour autant systématique : certaines associations sont plus heureuses que d’autres, selon que l’on opte pour un look casual chic (l’association jean + veste + chemise + chaussures de ville), décontracté (jean + tee shirt + sneakers) ou fashion (jean + perfecto). Une solution : l’inspiration de ‘lookbooks‘, ou catalogues de looks, proposés par les marques ou les media.

Enfin, l’entretien de son jean n’est pas du tout anodin. Tant pour prolonger sa durée de vie que pour faire en sorte qu’il s’adapte le plus fidèlement possible à votre morphologie pour devenir votre seconde peau. A cet égard, les conseils d’entretien des marques sont essentiels, notamment d’attendre le plus longtemps possible avant le premier lavage, sans oublier une règle de base : moins vous laver votre jeans, plus vous le préserver et moins vous consommer d’eau.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Jennifer Lopez et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Jennifer Lopez et Ben Affleck dans 'Gigli'

Jennifer Lopez, appelée aussi J.Lo, est une actrice, chanteuse et danseuse américaine.

C’est d’abord comme danseuse que Jennifer Lopez se fait connaître, obtenant à force d’obstination un rôle de danseuse pour différents groupes de Rap, avant de collaborer avec Janet Jackson, au début des années 90, et de tourner pour la série TV à succès ‘In Living Color’ (1991 à 1993).

Jennifer ne se contente pas d’avoir une plastique irréprochable et contribuant au mythe J.LO : elle mène depuis les années 90 une double carrière de chanteuse et d’actrice.

A son actif, une demi-douzaine d’albums, parmi lesquels ‘On the 6’ (1999), ‘J.Lo’ (2001), et ‘Brave’ (2007), pour une trentaine de rôles au total, au cinéma et dans des séries TV, parmi lesquels : ‘Selena’ (Selena Quintanilla-Pérez, 1997), ‘U-Turn (Grace McKenna, 1997), ‘Gigli’(Martin Brest, 2003), ‘Les oubliés de Juarez’ (Lauren Adrian, 2006) ou ‘Le Plan B’ (Alan Poul, 2010).

La vie de Jennifer Lopez suscite une attention particulière de la part de la presse populaire, tant sur le plan professionnel que privé, faisant l’objet de nombreux reportages et d’innombrables photos plus ou moins officielles, où elle y dévoile des goûts vestimentaires sûrs, dont le denim est un standard –il est vrai que sa morphologie se prête particulièrement au port du jeans : la preuve en image avec la photo de l’affiche du film ‘Gigli’ qu’elle partage avec Ben Affleck (en médaillon).

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans brut

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le mot « brut » est souvent associé à un état naturel, non encore façonné ou élaboré par l’homme. C’est par exemple le cas de ressources naturelles non transformées, comme les diamants, l’or ou le pétrole.

Cela peut également signifier le résultat d’une première élaboration, avant d’autres transformations; c’est précisément le cas d’un jeans brut, qui est réalisé à partir d’une toile denim brute, qui a subi la phase de teinture (notamment le fameux indigo), mais pas celle du délavage, qu’il s’agisse du procédé Stone wash réalisé en machine, ou de procédés alternatifs, comme à l’ozone ou au laser.

C’est la raison pour laquelle un jeans brut a ce rendu authentique : sa toile est plus rugueuse et rigide, sa teinte très soutenue : il exprime une forme de quintessence du jeans, un retour à ses origines de vêtement travail destiné à la fin du XIXème siècle aux chercheurs d’or ou aux ouvriers des chemins de fer aux Etats Unis. Ce n’est pas étonnant qu’il soit redevenu l’un des must du vestiaire de la gent masculine, sensible à cette forme d’expression de leur virilité ; pour autant, les femmes ne sont pas en reste, bien servies par des créateurs très inspirés par cette forme d’art brut

En outre, le jeans brut présente des qualités de robustesse (selon la qualité des toiles denim utilisées, et notamment dans le cas de l’utilisation de la fameuse toile denim selvedge), et surtout possède la caractéristique de s’adapter progressivement et naturellement à la morphologie de la personne qui le porte, pourvu que celui-ci ai choisi le bon modèle à la bonne taille, et l’entretienne comme il se doit.

Car un jeans brut s’apprivoise : nous pourrions même dire qu’il se mérite. Il va pouvoir devenir une véritable seconde peau, à condition de respecter quelques incontournables :
-choisir une demi voire une taille sous sa taille habituelle (en terme de tour de taille), car la toile denim va progressivement se détendre
-attendre le plus longtemps possible avant de le laver une première fois (les plus courageux tiennent jusqu’à 6 mois, voire plus…)
-respecter scrupuleusement les instructions d’entretien de l’étiquette du jeans

Mais ce qui peut ressembler à un sacerdoce est en fait un parcours initiatique permettant d’accéder au Graal de tout amateur de jeans : porter un jeans parfaitement ajusté à sa morphologie, comme s’il était réalisé sur-mesure.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le saviez-vous? 6 mois

6 mois. C’est la durée que certains accros au denim sont prêts à tenir avant de procéder au premier nettoyage de leur denim favori.

La période qui précède le premier lavage est en effet essentielle, tout particulièrement pour les jeans à toile denim brut: c’est au cours de cette phase quasi-initiatique que le denim et son propriétaire s’apprivoisent, le premier -à l’usage- prenant l’empreinte de la morphologie, et de son mode de vie- du second.

Bien sûr, une telle dévotion n’est pas sans contrainte pour son propriétaire et son entourage… mais l’accomplissement de cette étape décisive -qui rassurez-vous ne doit pas durer obligatoirement 6 mois : disons plutôt le plus longtemps possible- est une source de fierté insoupçonnée; d’autant qu’il existe des astuces pour résister à l’appel du premier nettoyage (lire aussi les articles “Les conseils pour bien entretenir son denim” et “Placer son denim dans le réfrigérateur : une idée pas si givrée que cela”).

mondenim.com (c) Copyright 2012