Le denim version couture

mondenim.com (c) Copyright 2013

jean-defile-just-cavalli

Le denim s’est imposé depuis longtemps au coeur de la mode casual mais, preuve de son exceptionnelle polyvalence, la toile denim fait régulièrement son apparition dans l’univers select et feutré du luxe.

C’est à travers différentes tendances de fond que le jean a su en effet trouver de nouveaux terrains de prédilection, là où l’on ne l’attendait pas forcément : Rock et Années 80 chez Just Cavalli ou Balmain, couture glam chez Miu Miu ou encore Chanel, tel cette superbe version jean du sac iconique de la marque de la rue Cambon.

Sac en denim matelassé Chanel. Son prix : 1 980 €

Sac en denim matelassé Chanel 

 En versions accessoires, jeans ou top, la question n’est finalement pas de savoir si l’on aime ou non le denim, mais bien comment on l’aime, qu’il soit vintage, hype, destroy, casual ou encore glam.

Lire aussi : Le denim dans tous ses états

mondenim.com (c) Copyright 2013

Saga des marques de jeans : BLUE BLOOD

mondenim.com (c) Copyright 2012

BLUE BLOOD est une marque de prêt-à-porter et de denim premium pour l’homme et la femme, née en 2003 de la passion pour le denim de la part de ses fondateurs, pour qui l’indigo coule dans les veines (dixit), et le bleu un trait aristocratique évoquant leur goût pour la qualité, la tradition, un savoir-faire “artisanal”.

Avec à la clé une mission : concevoir des collections ancrées dans le présent, empruntes de style et de personnalité.
For Our Friends” est à la fois le slogan et la philosophie de BLUE BLOOD : on veut toujours choisir ce qu’il y a de mieux pour ses propres amis – c’est d’ailleurs par la création de jeans denim pour les proches des fondateurs que tout a commencé.

Le homard s’est naturellement imposé comme représentation graphique – sang bleu oblige…

BLUE BLOOD revendique une nouvelle approche du prêt-à-porter de luxe, empruntant du luxe une grande exigence et le goût du beau, mais dans un traité beaucoup plus cool, désinvolte, informel qu’une marque de luxe classique.

Logiquement, le jean denim est une pièce centrale des collections BLUE BLOOD, avec une gamme de 9 modèles de jean pour Femme et 13 modèles pour Homme.

Le styliste Dieter de Cock, qui officie désormais pour la marque hollandaine COLD METHOD, y a fait un passage remarqué à la fin des années 2000, en charge des collections Homme.

BLUE BLOOD est actuellement distribuée par quelques boutiques dédiées à la marque à Amsterdam et Rotterdam.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : JACOB COHEN

mondenim.com (c) Copyright 2012

JACOB COHEN est une marque de prêt-à-porter italienne créée en 1985 à Pontelongo (Padova) par Tato Bardelle.

Quelques années plus tard, c’est Nicolas Bardelle, fils de Tato, qui reprend la direction de la marque, et lui donne un nouveau souffle : une ambition -créer des jeans au top du confort et de l’élégance pour tous les jours et toutes les loccasions, un style -ouvertement “lifestyle“, un nouveau logo mûrement élaboré – le “J” de JACOB (sur les jeans, situé sur les poches arrières).

Le denim est omniprésent dans les collections Homme et Femme de JACOB COHEN, où se côtoient jean, robe en jean, short en jean, chemise et vestes en jeans pour Femme, jeans et veste en denim pour Homme.

Fort se son attachement à la tradition sartoriale italienne -la précision des coupes et l’amour du travail bien fait des tailleurs italiens d’autrefois, JACOB COHEN réalise des jeans qui sont des exemples de savoir-faire et de bon goût tout en sobriété, qu’il s’agisse des coupes au fit impeccable, des lavages raffinés indigo ou grey, des finitions (effet usé façon rapiècement, éraflures ou plis sur-délavés).

Le succès de JACOB COHEN a largement dépassé les frontières italiennes : elle est aujourd’hui distribuée par une sélection de boutiques de prêt-à-porter de luxe dans de nombreux pays, parmi lesquels la France.

mondenim.Com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans de créateur

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le retour en grâce du denim au cours des années 90 doit beaucoup à l’intérêt qu’il a réussi à susciter au sein du monde des créateurs de mode, qu’il s’agisse de stylistes ou couturiers de renom -ravis d’exprimer leur talent à travers une pièce basique et universelle, ou de jeune créateurs -bien décidés à se faire un nom en commençant par cette figure imposée qu’est le jean.

C’est ce qui a donné naissance à une nouvelle catégorie, jadis extrêmement confidentielle : le jean de créateur, que l’on pourrait définir comme un jean premium (son prix fait partie des plus élevés sur le marché), réalisé en petite série et distribué en boutiques de prêt-à-porter de luxe. Mais ce qui définit aussi le jeans de créateur, c’est la qualité de son fit, l’esthétique de ses coupes et, en général, son haut niveau de confort.

Le jeans de créateur doit beaucoup à la tradition sartoriale de l’Italie (“sartore” signifie “tailleur” en italien) : c’est la raison pour laquelle on compte de nombreuses marques italiennes dans cette catégorie prestigieuse : qu’il s’agisse de JACOB COHEN, DOLCE & GABBANA, PATRIZIA PEPE, VERSACE.

Le denim de créateur s’impose aussi aux Etats Unis (des marques comme HUDSON JEANS, SIWY, PAIGE, ou encore J BRAND), en Australie (SASS AND BIDE) ou en France (NOTIFY)

Le jeans de créateur est une pièce très convoitée : les célébrités en raffolent et ne s’en cachent pas, comme en témoigne la profusion de clichés diffusés dans la presse people ou à travers des blogs spécialisés.
Mais cela reste une pièce de luxe élitiste, définitivement pas à la portée de toute les bourses : le prix d’une certaine forme d’exclusivité, antithèse de la standardisation que l’on peut rencontrer aujourd’hui dans le prêt-à-porter.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : DSQUARED2 et le jeans

C’est l’histoire de deux mecs… en fait, l’histoire de deux frères jumeaux, Dean et Dan Caten, issus d’une famille nombreuse canadienne, que rien ne prédestinait à l’univers de la mode.

Sauf que très tôt, Dean et Dan se passionnent pour la mode, et, encore enfants, se mettent à dessiner des vêtements pour leurs sœurs.

Et cette passion révèle un authentique talent qui les fait entrer – par la grande porte- dans le monde de la mode. Un parcours royal qui se conjugue toujours à deux.

1983. Intégration de la prestigieuse Parson’s School of Design à New York

1991. Installation en Italie, qui annonce une période de collaborations fructueuses avec les plus grandes marques de mode, avant de présenter leur première collection pour homme. Dsquared2 est née. Nous sommes en 1994.

A travers une succession de collections et de défilés retentissants, Dean et Dan expriment un style qui épouse leur parcours personnel, emprunt d’une irrévérence toute canadienne, d’un raffinement italien hors-pair, d’un sens aigü du détail et de références culturelles extrêmement variées. On ne se refait pas.

Dsquared2 atteint désormais une maturité stylistique qui lui permet de conquérir un plus large public, sans ne rien renier de ses fondamentaux ni de sa vision alternative du luxe, à la fois sexy, provocatrice, et éminemment raffinée ; une vision perpétuellement alimentée par l’inspiration internationale de Dean et Dan, qui partagent aujourd’hui leur vie entre Londres et Milan.

Le denim s’impose parmi les incontournables des collections Dsquared2 , tant il sied à la vision et la démarche créatrice de ses auteurs. Un denimcrafted with the finest italian hands” (confectionné par des mains italiennes expertes)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Les marques de denim “mainstream” à la manoeuvre sur le segment Premium

mondenim.com (c) Copyright 2012

Depuis les années 90, les marques de jeans grand public subissent les assauts répétés des marques de luxe ou de nouvelles marques de denim positionnées d’emblée sur le segment premium, et ont dû accuser une érosion de leur parts de marché et une perte d’attractivité de leur marque, notamment auprès d’une clientèle plus jeune.

Ces marques ne pouvaient pas rester sans réagir: l’une des ripostes consiste à s’attaquer au segment haut de gamme (le convoité premium) du marché du jean, par une ligne de produits plus exclusive, plus pointue, et…plus chère.

C’est le cas de Levi’s (R) avec Levi’s Vintage Clothing (R) (lire aussi l’article “Le phénomène “denim vintage”“), et Levi’s Made and Crafted, une forme de riposte aux jeans de créateur par une ligne de denims alliant modernité et inspiration traditionnelle.

C’est aussi le cas du label Blue Bell, ligne haut de gamme de Wrangler lancée en 2008, et produite intégralement en Caroline du Nord, et dont les effets délavés sont réalisés par un procédé au laser, pour un prix de vente autour de 250€.

L’italien Replay réagit également avec sa collection Red Seal, une collection de jeans pour Homme très premium vendus à 299€ (!), décrite comme “une ligne culte de denim supérieur”; les pantalons sont fabriqués en Italie à partir de précieuses toiles denim japonaises, et sont disponibles dans un réseau de boutiques de prêt-à-porter de luxe.

Gap n’est pas en reste, avec sa collection Gap 1969 (célébrant au passage la date de création de la célèbre marque américaine). Gap 1969 s’adresse aux hommes et aux femmes, et apporte un soin particulier aux détails et la qualité de finition de ses modèles, susceptibles de séduire une clientèle exigeante.

Enfin, Lee(R) a également trouvé sa parade avec sa gamme Lee 101 (R).

Ceci pour n’en citer que quelques unes, tant il faut s’attendre à une forte activité des marques grand-public sur ce segment si convoité du denim premium, tant il est créateur de valeur ajoutée, en terme d’image (la démonstration d’un savoir-faire qui impacte l’ensemble de la marque) et de revenus (des marges sensiblement supérieurs sur un segment sur lequel le prix d’achat n’est pas le client, le principal critère de choix).

mondenim.com (c) Copyright 2012