Jeans et denim de A à Z : le jeans Regular Fit

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le jeans Regular Fit mérite bien un article dans mondenim.com, en l’occurence le 200ème rédigé pour le site.

Le Regular Fit, c’est le confort d’un jean à coupe droite (straight), et taille régulière ou basse

Le Regular Fit : c’est le confort median d’un jeans, à mi-chemin entre le Slim Fit -très ajusté, et loose fit – le bon équilibre entre ajustement et confort.

C’est aussi le plus classique, le plus polyvalent (facilement assorti), le plus intemporel, et finalement le plus universel , s’adaptant à la plus grande variété de morphologies, masculines et féminines.

Ce n’est pas un hasard si les principaux best-sellers de l’histoire du denim sont précisément des jeans Regular Fit – on ne citera que le 501 de LEVI’S.

En dépit de la percée de coupes de jeans alternatives au cours des 40 dernières années, que ce soit le bootcut dans les années 70, le slim ou le Baggy dans les années 80, ou encore la tendance à la pluralité des coupes au cours des dernières années (le retour du slim, le succès du tapered ou du Boyfriend), le Regular Fit n’a rien perdu de sa superbe : il reste un must du vestiaire denim Homme et Femme, un confort que l’on peut porter au-delà des tendances, et assortir toujours aussi facilement.

Bref, on toujours besoin d’un jeans Regular Fit chez soi! (lire aussi l’article ‘Jeans denim de A à Z : le fit et le confort‘)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : LEVI’S


LEVI’S“. Cinq lettres -et une apostrophe- qui scintillent dans la galaxie Denim, puisque l’histoire du denim et celle de Levi’s -sous l’impulsion de Levi Strauss- sont étroitement liées depuis 150 ans: Levi Strauss en est l’un des principaux inventeurs, notamment dans sa forme iconique (toile denim indigo, 5 poches, surpiqûres et rivets), et à travers la création en 1890 de ce qui reste à ce jour le modèle de denim le plus mythique : le Levi’s 501 (R).

A la mort de Levi Strauss en 1902, le denim s’est déjà imposé auprès d’une partie du monde du travail américain, au premier rang duquel les chercheurs d’or, les bûcherons et les cowboys. Mais il est encore loin de s’être étendu au monde du loisir, et n’a alors pas encore franchi les frontières américaines. (lire aussi l’article “A l’origine du denim : Levi Strauss”).

Face à une concurrence toujours plus pressante et inventive, Levi Strauss and Co ne va avoir de cesse de vouloir faire la différence:
-avec son modèle de jeans phare Levi’s 501, qu’il va faire évoluer au fil du temps, au gré des évolutions stylistiques, et décliner pour la Femme en 1981
-en 1936, en prenant l’initiative de créer une petite étiquette rouge (le Red Tab), qui sera à partir de ce moment-là la marque de signature des Levi’s du monde entier
-à travers le lancement de nouveaux modèles et de collections de jeanswear et d’accessoires, commercialisés désormais dans plus de 110 pays

Après une période bénite pour Levi’s, où son modèle 501 était LA référence incontestée vendue au prix fort, et où le jeans américain demeurait l’alpha et l’omega du marché, la marque a traversé une des périodes délicates de son histoire: les années 1990, une nouvelle ère qui voit les fondamentaux du jean remis en question par de nouvelles marques talentueuses et impétueuses,(Diesel, G-Star, Replay…), et une forte d’aspiration d’individualité, aux antipodes de la gamme courte de Levi’s.

Levi’s va cependant montrer une nouvelle fois qu’elle a des ressources, en multipliant les initiatives, en particulier à la fin des années 2000 :
-au sein d’une entité autonome Levi’s XX, destinée à proposer des collections plus exclusives, audacieuses, pointues, en empruntant quelques traces de l’héritage Levi’s
*lancement de son label Levi’s Vintage Clothing (TM), qui capitalise sur la mouvance vintage en revisitant la prestigieuse histoire de la marque et ressortant d’anciens modèles qui ont façonné son histoire
*lancement de Levi’s Made and Crafted, une ligne de denim moderne qui reprend des éléments des grands moments de l’histoire de Levi’s – une riposte aux marques de jeans de créateur

-lancement de la ligne Levi’s Curve ID (R), destinée à satisfaire tous les types de morphologies de femmes

-lancement de la gamme Levi’s Water, qui réduit sensiblement la consommation d’eau au cours de la fabrication de ses modèles, et témoigne des préoccupations eco-responsables de l’entreprise

L’époque où le marché du jeans était dominé par une poignée de marques américaines est à jamais révolue. Pour autant, Levi’s a su se remettre en question et éviter le piège de la ringardisation, qui la guettait au cours des années 1990, et ce par un mélange d’innovation et d’excellence exécutionnelle jusqu’aux points de vente.

Il est clair qu’il faudra compter sur Levi’s sur le marché du denim dans les prochaines années, même si cela lui demande une forte capacité de remise en question, le lot commun de tout leader historique.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Aux origines du denim : LEVI STRAUSS

Le denim n’existerait peut être pas – en tout cas dans sa forme actuelle- sans le génie créatif et commercial d’un Autrichien immigré: Levi Strauss. Retour sur quelques dates qui structurent l’histoire du denim.

1853. Levi Strauss vend des toiles de tentes et des bâches à San Francisco. Avec l’arrivée massive de migrants chercheurs d’or, il est sollicité par l’un d’eux pour lui réaliser un pantalon ultra-résistant, facile d’entretien.
Son idée : confectionner un pantalon (en réalité une salopette) à partir d’une toile de tente (de couleur marron). Son premier client satisfait, les ventes vont se multiplier sous l’effet d’un efficace bouche-à-oreille.
Ainsi L’ancêtre de notre jean est né, mais il est alors loin de sa forme d’aujourd’hui.

Environ 1860. Levi Strauss découvre la toile sergée de Nîmes -qui deviendra l’authentique toile denim. Il commence à commercialiser ses pantalons en toile denim, créant pour cette occasion la société Levi Strauss & Co.

1870: un autre inventeur génial, Jacob W Davis, est sollicité par un bûcheron pour lui confectionner un pantalon ultra-résistant. Il lui vient l’idée de renforcer la solidité des poches par l’utilisation de rivets; les deux pioniers du denim que sont Levi Strauss et Jacob W Davis s’associent et, protégés par un brevet, peuvent produire des vêtements avec rivets en exclusivité pendant 20 ans.

1873 : face à une concurrence accrue, Levi Strauss innove une fois encore, en apposant sur les poches arrières des surpiqûres orange, le fameux “double stitching“. C’est le véritable acte de naissance du denim, car tout ce qui fait le jeans d’aujourd’hui est là : la toile denim, les rivets et les surpiqûres.

1890: Jamais aussi bon que dans l’adversité, Levi Strauss réagit aux assauts de la concurrence -qui peut désormais utiliser les fameux rivets- en lançant le premier modèle Levi’s 501(R); “501″, à l’origine la référence du lot de tissu utilisé pour les premières fabrications, présente l’avantage d’être facilement mémorisable et rapidement écrit sur les bons de commandes des vendeurs de vêtements… ce qui incitera d’ailleurs Levi Strauss à baptiser la plupart de ses futurs jeans par un nombre à 3 chiffres et commençant par 5.

Les jeans de Levi Strauss and Co vont continuer à conquérir le monde du travail américain, entre chercheurs d’or, bûcherons, cowboys.

26 septembre 1902: fin du premier chapitre de l’histoire de Levi Strauss & Co et de sa marque Levi’s, avec la mort de Levi Strauss à l’âge de 73 ans. Ses neveux reprennent le flambeau de l’entreprise familiale, et vont pouvoir exprimer à leur tour leur talent à l’aube du XXème siècle, qui verra l’avènement du denim pour tous.

mondenim.com (c) Copyright 2012

On a tous quelque chose en nous de Levi’s 501…

seconde peau

mon denimLevi's 501 vintage

Je fais partie des heureux possesseurs d’un denim LEVI’S 501.

Fortement délavé, le bas des jambes élimées, légèrement rétréci (à moins que cela soit moi qui ai changé?), mon jeans LEVI’S est devenu vintage.
Acheté aux Etats Unis lorsque j’étais encore étudiant, il a accompagné des moments importants de ma vie.

Si cela fait plusieurs années que je ne l’ai pas porté, il n’est donc pas question de m’en séparer!
Un souvenir, une image ? Partagez votre propre expérience jean LEVI’S 501!

mondenim.com (c) Copyright 2011