Jeans denim de A à Z : le jeans Open Source

mondenim.com (c) Copyright 2013

Après le jeans bio, le jeans bien-être, le jeans en leasing… Voici le ‘jeans Open Source“.

Il ne s’agit nullement d’une volonté stratégique de Mozilla de se diversifier dans la fabrication de denim, mais d’une idée de Thomas Huriez, créateur de la nouvelle marque de prêt-à-porter éco-responsable Made in France “1083″.

Le principe est simple : le jeune entrepreneur français a déclaré que lorsqu’il dépasserait les 1083 pré-commandes de jeans, il rendrait les patrons de ses modèles libres de droit (‘open source’), et ce afin de permettre à chacun de pouvoir réaliser soi-même son jeans, un jeans “0km”, ‘home made’ en quelque sorte, réalisable par la livraison d’un kit appelé ‘kit 0km‘, composé de toile, de rivets, de fil pour les coutures et surpiqûres etc…

Au premier abord, l’idée peut paraître pour le moins décalée -en tout cas utopique- et soulève naturellement de nombreuses questions : quelle proportion de la population possède / maîtrise la machine à coudre au point de réaliser soit-même son jeans? Quel intérêt économique de passer du statut de fournisseur de jeans à celui de fournisseur de kit pour jeans? Quel est le prix de revient d’un jeans que l’on ferait réaliser par une couturière professionnelle? En outre, certes le kit ’0km’ a le mérite de ne pas faire voyager le produit fini, mais ce kit a vocation lui-même à voyager jusqu’a son destinataire, et donc réaliser les kilomètres que l’on cherche justement à éviter…

Le jeans Open Source, sorte de “jeans en kit”, fait echo à la tendance en vogue du ‘Do It Yourself‘, à l’instar du bricolage ou de la cuisine (dans le cas où on le fait soi-même), tout en présentant l’intérêt de pouvoir créer un mini “écosystème” (le recours à une couturière professionnelle près de chez soi).

Alors, idée réalisable ou utopique? L’idée du jeans Open Source présente en tout cas pour son auteur l’avantage d’accompagner son lancement d’un certain buzz, ce qui n’est jamais acquis dans un univers aussi encombré et animé.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Jeans denim et économie circulaire

mondenim.com (c) Copyright 2013

L’idée centrale de l’économie circulaire est le biomimétisme, à savoir comme source d’inspiration la nature qui ne produit aucun déchet et où tout est réutilisé. Dans les faits, cela signifie un monde quasiment sans déchet, avec le minimum de prélèvements de matières premières, avec à la clé la réalisation de produits conçus en anticipant leur recyclage…

Le modèle de l’économie circulaire repose également sur l’écoconception -ce qui se traduit pour un produit par une conception intégrant la phase de sa déconstruction- et la mise en avant la fonctionnalité, qui consiste à vendre un usage plutôt qu’un bien.

Dans un contexte où les initiatives se multiplient pour développer le denim eco-responsable (jeans bio, jeans recyclé, jeans d’occasion), y- a-t’il une place pour le jeans dans l’économie circulaire?

C’est la conviction de la marque hollandaise MUD JEANS, qui propose d’acquérir ses jeans en leasing afin de pouvoir les récupérer et les recycler dans la fabrication de ses jeans, réalisés à 50% à partir de toile denim recyclée et 50% de nouvelle toile denim biologique; un processus de fabrication qui réduit donc la consommation de nouvelle toile denim dans ses jeans.  Un premier pas en direction de l’économie circulaire en quelque sorte. (lire aussi notre article Le jeans en leasing de MUD JEANS : vrai potentiel commercial ou simple coup marketing?).

Beaucoup reste naturellement à faire pour tendre vers un prélèvement minimum de matières premières, qu’il s’agisse de la toile denim, de l’énergie ou de l’eau nécessaires à la fabrication de nos jeans, mais l’industrie du prêt-à-porter semble désormais attacher une attention particulière à ces sujets environnementaux, comme en témoignent les nombreuses initiatives et innovations à porter à leur crédit.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Le jeans en leasing de MUD JEANS : vrai potentiel commercial ou simple coup marketing ?

mondenim.com (c) Copyright 2013

(c) Copyright Mud Jeans – 2013

Les intitiatives éco-responsables se multiplient ces dernières années dans le secteur du denim. On connaissait le jeans recyclé, le jeans d’occasion, le jeans usager racheté par la marque pour en racheté un neuf, le jeans biologique (Nudie Jeans)… voici désormais le jeans en leasing, à l’initiative de la marque hollandaise éco-responsable MUD JEANS.

Le jeans en leasing, comment ça marche? C’est très simple : avec une mise de départ de 20 € puis un loyer mensuel de 5 € sur 12 mois, vous voici propriétaire – ou plus exactement locataire – de votre jean biologique MUD JEANS pour un an. A l’issue des 12 mois, vous pouvez prolonger le bail… ou renvoyer votre jeans pour qu’il soit recyclé.

Cette initiative n’est pas passée inaperçue, et a le mérite de poser la question du rapport que chacun entretient avec son environnement en général et son jeans en particulier. De ce point de vue, on peut d’ores et déjà reconnaître que MUD JEANS a réussi une belle opération marketing pour faire connaître ses valeurs et ses produits.

Posons maintenant la question du vrai potentiel commercial du jeans en leasing.

Tout d’abord, le prix doit être rapporté au prix d’achat d’un jeans de la marque : 80 € pour une location de 12 mois, vs 99.95 €.

Ensuite, pas sûr que tout le monde ait envie de renvoyer son jeans au bout d’un an, alors même que celui-ci s’est progressivement adapté à sa morphologie. Et prolonger la durée de location s’avère rapidement une option peu intéressante économiquement…

En réalité, ce qui importe à MUD JEANS est moins l’impact direct sur le nombre de jeans qu’ils vont effectivement livrer en leasing que l’impact sur leur activité générale ‘classique’.

Et dans cette perspective, le buzz créé par le jeans en leasing donne d’ores et déjà une formidable occasion à la marque hollandaise d’émerger et de s’afficher comme une marque concernée par l’éco-responsabilité, ce qui n’est pas rien dans l’univers ô combien encombré qu’est le denim !

mondenim.com (c) Copyright 2013