La tendance eighties va-t’elle se confirmer dans la mode jeans 2012?

Contre toute attente, la taille haute a fait un retour en force dans la mode jean de l’hiver 2011-2012, face aux tailles basses, et contribuant à une part conséquente du chiffre d’affaires de certaines marques de jeans, qui ont su anticiper et même alimenter parfois cette tendance, comme Levi’s -avec le lancement tonitruant de sa ligne Curve ID, aux coupes légèrement réhaussées, mais aussi Le Temps des Cerises ou encore Salsa Jeans avec sa gamme Wonder (photo ci-jointe), et qui s’est illustré par une campagne publicitaire qui fera date dans le monde du denim.

Cette tendance va-t’elle se confirmer en 2012? Gageons que oui, dans la mesure où elle apporte un vrai bénéfice, à condition de choisir le bon modèle à la bonne taille : celui de magnifier la silhouette, ce qui correspond à l’une des principales attentes des amatrices et amateurs de denim.

A suivre donc en 2012.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien porter son jeans denim : conseils pour retrousser le revers de son jeans

Bien retrousser le revers de son jeans au-dessus des chevilles est plus le reflet de votre humeur qu’une science exacte.

Certes, cela dépend :
-du modèle de votre jean (coupe, délavage)
-du look que vous avez choisi (style de chaussures, accessoires et top choisis pour compléter votre look du jour)
-de l’occasion (diner un peu habillé, après-midi shopping ou promenade en bord de mer…)

Mais en réalité, la méthode retenue reflètera surtout votre humeur du moment, que vous ayez envie d’un peu de formalisme classique, ou au contraire d’une touche de liberté tendant vers le déstructuré.
Ainsi, pas question de dire qu’il existe des bonnes et des mauvaises méthodes; pour faire simple, cinq variantes principales se dégagent, plus ou moins ordonnées ou déstructurées, réalisées avec pli ou par simple enroulement.

Faites votre choix!

1. Le retroussage du revers ordonné, réalisé soigneusement en un pli, bien droit; idéal pour les jeans de coupe slim ou droite, portés avec chaussures à talons plats.

2. effectué également soigneusement, mais en deux plis, pour un denim de coupe skinny ou cigarette.

3. en un pli, mais moins rigoureusement, dans le cas de denim un peu plus fashion, portés avec des chaussures plus originales ou statutaires.

4. réalisé en enroulant le revers de manière serrée et régulière pour une bonne tenue : idéal pour un denim serré à la cheville, qu’il s’agisse de coupes skinny, slim ou « carotte »

5. enfin, le plus « déstructuré », pour un look casual: en 3 ou 4 plis, à votre convenance : idéal pour un denim de coupe boyfriend, voire loose dans certains cas.

mondenim.com (c) Copyright 2011

Tendance denim : quand les chevilles se montrent à nouveau…

Indissociable du mythe Audrey Hepburn, le jeans qui dévoile les chevilles est redevenu très « in » depuis quelques collections. A cela, plusieurs raisons.

D’abord, simplement pour le plaisir de changer des incontournables coupes flare ou slim.

Un jean porté au-dessus de la cheville ouvre la voie à une grande variété de looks et de silhouettes que vous allez adorer, et s’avère particulièrement adapté à certaines physionomies (jambes longues, ou dans le cas de certaines rondeurs)

Enfin, il faut également reconnaître que les grandes marques y ont mis du leur pour remettre cette tendance sur le devant de la scène, à travers leurs look books et certains modèles de jeans de leurs dernières collections.

Ce qui contribue à l’intérêt de cette tendance, c’est le choix qui s’offre à vous. En effet, vous avez bien sûr le pantacourt, qui revient régulièrement sur le devant de la scène pour agrémenter la mode féminine estivale, mais aussi la coupe 7/8e (appelé aussi de manière imagée “feu-de-plancher“), dont la longueur des jambes est déjà prévue à cet effet, ou encore une coupe Boyfriend dont vous retrousserez opportunément le bas des jambes.

Aussi, vous avez l’embarras du choix parmi les plus grandes marques, de Levi’s à Diesel en passant par Freeman T Porter, Marithé & François Girbaud, mais aussi Dolce & Gabbana, J Brand ou 7 For All Mankind, pour ne citer que quelques unes des plus prestigieuses.

Petite astuce : dans certain cas, il vous sera même possible de retrousser le bas des jambes d’un denim à coupe droite, voire loose, et de dévoiler vos chevilles pour l’occasion.

Vous n’avez plus d’excuses pour faire l’impasse sur cette tendance qui devrait durer, et qui est largement adoptée par de nombreux leaders d’opinion de la mode et autres stars du showbiz.

A bon entendeur…

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien choisir son jeans denim : comment repérer un jean contrefait?

A l’instar d’articles de luxe ou de mode, le jean est victime de son succès et subit un important marché de la contrefaçon.
Chacun sait qu’acquérir une contrefaçon est répréhensible par la loi ; c’est pénalisant pour le fabricant (qui a investi dans le développement et la fabrication des modèles originaux), mais pénalisant aussi pour le client (qualité médiocre, usure rapide, voire toxicité de certaines matières ou teintures).

Quelques conseils s’imposent pour éviter de répondre aux sirènes de la contrefaçon, d’autant que la qualité de copie de certaines contrefaçons est désormais telle qu’il faut parfois être un specialiste du denim pour faire la différence.

1. Choisissez bien auprès de qui vous achetez votre denim
Si vous achetez votre jeans neuf : assurez-vous que c’est auprès d’un revendeur ou un site internet agréé par la marque.
Si vous l’achetez d’occasion : comme pour une voiture, exigez la facture d’achat du denim pour vous assurer de son origine.

2. Vérifiez le prix
Si vous êtes face à une très forte promotion (au-delà de -50%), méfiance. Un modèle premium et cher à l’achat est rarement fortement discounté par hasard. Il peut s’agir d’une collection datant de plusieurs années, ou d’un modèle présentant un défaut plus ou moins important -jusque là pourquoi pas, mais aussi d’un modèle contrefait.
Il faut d’ailleurs redoubler de vigilance en période de soldes, où ces soit-disantes « bonnes affaires » sont mélangées avec des articles authentiques soldés.

3. Vérifiez l’étiquette
Trop de gens se font tromper par des étiquettes falsifiées. Si l’étiquette est manquante, il y a de fortes chances que l’article ne soit pas réellement celui qui est annoncé. Mais des contrefaçons plus sophistiquées portent une étiquette très semblables, mais pas exactement identiques : typographie, faute d’orthographe, pictogramme légèrement différent ; tout est bon pour donner l’apparence de l’authentique (vive le « jeu des 7 erreurs » mais on n’a pas forcément sous la main un modèle original sous la main pour pouvoir comparer !).

4. Vérifiez la composition du denim
La plupart des jeans sont 100% coton. C’est ce qui leur permet d’être faciles d’entretien, résistants, « respirants ». Il existe également certains mélanges de matières, notamment avec l’utilisation d’Elasthanne pour le rendu stretch des coupes slim ou skinny. Mais certaines marques ont recours à d’autre matières, comme par exemple le polyester, ce qui fait baisser le coût de revient du denim, mais peut aussi réduire sa durée de vie et parfois rétrécir au lavage.

5. Vérifiez la qualité
Le plus important reste l’impression ressentie lorsque que vous prenez en main et essayez le denim. Et les détails qui vont faire la différence sont la qualité de finition, comme les coutures, les rivets utilisés, le rendu de certaines personnalisations comme les éraflures…

N’hésitez pas à partager votre propre expérience, vos astuces pour repérer un jeans contrefait.

mondenim.com (c) Copyright 2011

Jeans denim japonais : le nec-plus-ultra?

mondenim.com (c) Copyright 2012-2014

On a longtemps pensé que le « made in Japan » se distinguait essentiellement dans l’automobile, les produits high-tech ou les mangas. C’était sans compter l’univers du prêt-à-porter, qui semble également inspirer le pays du soleil levant.

Le denim japonais est en effet devenu une référence, et pas seulement pour les puristes : les particularités de sa toile résident dans leur procédé de fabrication plus complexe, avec une épaisseur en général supérieure aux standard habituels (certaines marques proposent des modèles d’une épaisseur de 20 oz, voire parfois 23 oz, contre 11 à 13 oz pour la plupart des marques habituelles), un procédé de teinture exigeant pour obtenir les teintes indigo intenses et leur très bonne tenue à l’usage, et souvent la fameuse couture sevedge, signe extérieur de qualité et de raffinement.

67-411

Certes, un jeans japonais se paye en général au prix fort. Mais pour s’offrir un mythe, certains passionnés sont prêts à ne pas compter.

Plusieurs marques japonaises de denim réussissent à tirer leur épingle du jeu, qu’il s’agisse d’EDWIN ou de BETTY SMITH JEANS  - toutes deux marques pionières de jeans au Japon, de 45RPM -avec sa démarche radicalement artisanale, d’IRON HEART, créée en 2005, et dont l’offre jean va d’abord séduire les bikers japonais, avant de devenir une marque branchée et convoitée, ou encore de MOMOTARO JEANS.

Le jeans japonais, synonyme de qualité supérieure, de méthodes de fabrication plus traditionnelles et de matériaux plus naturels – suscite aujourd’hui des vocations au-delà du pays du Soleil levant, de plus de marques ‘étrangères’ se fournissant en toile denim japonaise pour confectionner leur propres modèles. L’un des meilleurs exemples à ce jour étant la marque canadienne NAKED AND FAMOUS DENIM.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2014

On a tous quelque chose en nous de Levi’s 501…

seconde peau

mon denimLevi's 501 vintage

Je fais partie des heureux possesseurs d’un denim LEVI’S 501.

Fortement délavé, le bas des jambes élimées, légèrement rétréci (à moins que cela soit moi qui ai changé?), mon jeans LEVI’S est devenu vintage.
Acheté aux Etats Unis lorsque j’étais encore étudiant, il a accompagné des moments importants de ma vie.

Si cela fait plusieurs années que je ne l’ai pas porté, il n’est donc pas question de m’en séparer!
Un souvenir, une image ? Partagez votre propre expérience jean LEVI’S 501!

mondenim.com (c) Copyright 2011