Saga des marques de jeans : MIH JEANS

L’histoire de MIH Jeans, marque britannique de prêt-à-porter premium pour Femme, est un cas d’école. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le destin de Chloé Lonsdale, responsable de la marque aujourd’hui, était tracé.

Son père n’est autre que le créateur, au début des années 70, des magasins Jean Machine, en Angleterre, après l’ouverture d’un premier magasin –et ses premiers succès commerciaux –à King’s Road, à Londres. C’est à l’occasion d’une séance d’essayage pour une jeune marque de jeans, Made In Heaven, qu’il va rencontrer le top modèle Chekkie Maskell, qui deviendra sa femme et donnera naissance à Chloé.

Difficile dans ce contexte pour Chloé d’échapper à sa destinée, forcément de couleur bleu indigo. Et c’est sans compter l’influence de son parrain, qui n’est autre que … le créateur de Made In Heaven.

1969, c’est l’Année Erotique chère à Serge Gainsbourg. C’est aussi l’année du premier pas sur la lune. C’est enfin celle de la naissance de la marque Made In Heaven. Le temps a passé, Made In Heaven est devenu MIH Jeans, dirigée donc par Chloé Lonsdale. Mais le slogan demeure : « 1969. Pendant que le monde est occupé à envoyer un homme sur la lune, chez nous on est occupé à créer les meilleurs jeans du monde. »

Le denim est toujours aujourd’hui une pièce capitale dans les collections MIH Jeans ; il s’exprime à travers une large gamme de coupes et de coloris, vendus de 200 à 300 € environ, portant des noms de capitales (Paris, London, Tokyo, Vienna, Marrakesh, Boston, Oslo, Milan, Monaco), mais aussi Breathless, Roadtrip ou Sugarland.

MIH Jeans affiche une certaine fierté pour son chemin parcouru, et la qualité d’exécution de ses modèles, qui selon ses propres mots, font des jambes longues, élancent la silhouette, et sont réalisés avec les plus belles toiles denim.

MIH Jeans a su séduire des clientes prestigieuses, qu’il s’agisse de la regrettée Farah Fawcett, de Claudia Schiffer ou plus récemment de Sarah Jessica Parker.

mondenim.com (c) Copyright 2012