Jeans et denim de A à Z : le jeans évasé

mondenim.com (c) Copyright 2012

le jeans évasé a fait son apparition en pleine période du mouvement de contre-culture hippie, à la fin des années 60. Il porte aussi le nom de ‘jeans patte d’éléphant‘ ou ‘jean patte d’eph‘.

Un jeans évasé part souvent d’une jambe droite et plutôt ajustée au niveau des cuisses, pour s’élargir à partir du genou jusqu’au revers du pantalon.

Deux variantes principales existent :
-le jeans bootcut, moulant aux cuisses et au bas légèrement évasé
-le jeans flare : taille haute, moulant aux cuisses et aux fesses, bas très évasé.

Omniprésent et très emblématique auprès d’une clientèle de jeunes adultes au cours des années 70, le jeans évasé s’est ensuite éclipsé pendant les années 80 et 90, bousculé par l’avènement du jean stretch (coupes slim ou skinny), avant de revenir dans les années 2000, essentiellement dans les collections jeans Femme; pour Homme, il s’agira souvent plutôt de base de coupes droites ou tapered , modérément ouvertes sous le genou.

Idéal pour les morphologies plutôt minces, le jeans évasé a la particularité de prolonger les jambes en recouvrant une partie des chaussures.

Il ne fait pas partie des best sellers, mais a su progressivement devenir un classique, beaucoup moins daté qu’il ne l’était auparavant. Il s’est notamment imposé dans le vestiaire de nombre de célébrités.

La plupart des marques de denim proposent une offre jean évasé pour Femme, qu’il s’agisse des marques de jeans grand public, qu’elles soient américaines LEVI’S, LEE, WRANGLER ou européennes (Le Temps des Cerises…), mais aussi les marques de jean premium ou de créateurs (7 For All Mankind, Dsquared2, Sass & Bide, J Brand…)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans de créateur

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le retour en grâce du denim au cours des années 90 doit beaucoup à l’intérêt qu’il a réussi à susciter au sein du monde des créateurs de mode, qu’il s’agisse de stylistes ou couturiers de renom -ravis d’exprimer leur talent à travers une pièce basique et universelle, ou de jeune créateurs -bien décidés à se faire un nom en commençant par cette figure imposée qu’est le jean.

C’est ce qui a donné naissance à une nouvelle catégorie, jadis extrêmement confidentielle : le jean de créateur, que l’on pourrait définir comme un jean premium (son prix fait partie des plus élevés sur le marché), réalisé en petite série et distribué en boutiques de prêt-à-porter de luxe. Mais ce qui définit aussi le jeans de créateur, c’est la qualité de son fit, l’esthétique de ses coupes et, en général, son haut niveau de confort.

Le jeans de créateur doit beaucoup à la tradition sartoriale de l’Italie (“sartore” signifie “tailleur” en italien) : c’est la raison pour laquelle on compte de nombreuses marques italiennes dans cette catégorie prestigieuse : qu’il s’agisse de JACOB COHEN, DOLCE & GABBANA, PATRIZIA PEPE, VERSACE.

Le denim de créateur s’impose aussi aux Etats Unis (des marques comme HUDSON JEANS, SIWY, PAIGE, ou encore J BRAND), en Australie (SASS AND BIDE) ou en France (NOTIFY)

Le jeans de créateur est une pièce très convoitée : les célébrités en raffolent et ne s’en cachent pas, comme en témoigne la profusion de clichés diffusés dans la presse people ou à travers des blogs spécialisés.
Mais cela reste une pièce de luxe élitiste, définitivement pas à la portée de toute les bourses : le prix d’une certaine forme d’exclusivité, antithèse de la standardisation que l’on peut rencontrer aujourd’hui dans le prêt-à-porter.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Célébrités ou jeans : qui sont les Stars ?

mondenim.com (c) Copyright 2012

Les stars du cinéma ou de la musique font depuis longtemps partie des fervents afficionados de la toile denim, devant ou hors caméra; véritables leaders d’opinion, égéries officielles ou non, souvent en amont des nouvelles tendances stylistiques, les célébrités –je préfère ce terme à celui de « people »- ont fortement contribué à la popularité planétaire et transgénérationnelle du jean.

Mais, ces dernières années, c ’est surtout hors caméra que les célébrités dévoilent leur amour pour le jeans, immortalisées par des photographies réalisées au téléobjectif et plus ou moins agréés, lors de leurs allées et venues en 4X4 de luxe, en sortant d’un palace ou dans le hall d’arrivée d’un Aéroport International, avec bébé ou sacs de courses dans les bras.

Ce phénomène, réalisé avec le consentement et parfois même orchestré par les grandes marques de jeans -en particulier américaines- comme J Brand, Joe’s Jeans, 7 For All Mankind, Paige ou encore Levi’s ou Gap, a progressivement pris de l’ampleur, alimentant désormais les rubriques modes ou actualité de la presse féminine et people, et représentant même la ligne éditoriale de certains blogs de mode Nord américains.

C’est logiquement un puissant moyen de communication pour les marques, en forme de défilé de prêt-à-porter improvisé et informel, et l’espoir fondé de voir le grand public chercher à s’identifier à leurs stars préférées en se procurant le même modèle de pantalon, veste ou autre short en jeans.

Et, finalement, qui est la star : la célébrité qui porte le jeans, ou le jeans lui-même? Question d’interprétation.

Quoiqu’il en soit, force est de constater que le mariage célébrités + jeans fonctionne bien, car il n’est que pour le meilleur, et manifeste une plus grande longévité que nombre de mariages entre célébrités…

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim : le nouveau souffle des Etats-Unis

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Terre d’origine du jeans, les Etats Unis ont longtemps régné sans partage sur l’univers indigo.

Jusqu’à ce qu’une forme de dissidence s’exprime, à partir des années 80, provenant de multiples origines, qu’elles soient européennes ou asiatiques – ce que nous avons appelé la multipolarité du jeans.

Pour autant, les Etats Unis ont su réagir en contribuant au renouveau du marché du jean, et réaffirmer si besoin était qu’il fallait toujours compter sur le nouveau monde. Pour preuve, un phénomène à trois niveaux.

Ainsi, d’un côté, les marques de denim américaines historiques, comme Levi’s, Lee ou Wrangler, ont su remettre au goût du jour leurs offres et leur image de marque, contestées par de nouvelles marques impétueuses et talentueuses, comme Diesel ou G-Star ou encore Replay - originaires d’Europe, ou le foisonnement de marques de jeans japonaises, portées par un savoir-faire exceptionnel et le prestige de la toile denim selvedge.

De l’autre, des marques de prêt-à-porter américaines ont développé une offre denim compétitive et très à l’aise dans l’expression casual chic du jeans : c’est le cas de Calvin Klein Jeans par Calvin Klein, Hilfiger Denim par Tommy Hilfiger, Denim & Supply Ralf Lauren par Ralf Lauren ou encore Abercrombie & Fitch.

Enfin, l’émergence ces dernières années de nombreuses marques de créateurs de mode américains, convertis à l’art du jeans premium; on peut citer parmi les nombreuses marques existantes :
*J BRAND, créée par Jeff Rudes en 2004
*PAIGE, créée par Paige Adams-Geller également en 2004
*CURRENT/ELLIOTT, lancée par Emily Current, Meritt Elliott et Serge Azria en 2008
*DKNY JEANS, la ligne de jeans de Donna Karan
*JOE’S JEANS, créée par Joe Dahan en 2001
*CITIZENS OF HUMANITY, créée par Jérôme Dahan en 2003
*SIWY, créée à New York par Michelle Siwy en 2005
*ROGUE TERRITORY, créée à Los Angeles à la fin des années 2000, fabricant et défenseur du jeans denim ‘artisanal’
*7 FOR ALLMANKIND en 2000, l’une des pionière du jeans (super) premium, pour laquelle Jérôme Dahan a également oeuvré
*PALEO DENIM, créée par Richard Cole à Austin Texas : ne marque de denim haut de gamme et d’accessoires qui assume son approche artisanale et perfectionniste.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Saga des marques de jeans : J BRAND

2004. Jeff Rudes donne naissance en Californie à J BRAND, à l’origine focalisée sur le marché exigeant du denim de luxe. A cette époque, Jeff Rudes peut déjà compter à son actif 25 années d’expérience dans le denim, notamment à travers les collaborations remarquées avec Adriano Goldschmied, ou plus récemment Abercrombie & Fitch.

Le style J BRAND? Un savant mélange de sobriété tendance minimaliste et un sens aigu du détail, apprécié par une clientèle exigeante, dont la notoriété de certaines d’entre elles (peoples ou têtes couronnées) contribue en partie à en faire une marque désirable pour les « happy fews ».

J BRAND se distingue par une stratégie de distribution sélective, particulièrement lorsqu’il s’agit de ses boutiques, implantées à Los Angeles, New York, Londres, Milan, Hong Kong ou encore Moscou. A Paris, la griffe fait confiance à des points de vente comme Colette, les Galeries Lafayette ou Le Bon Marché.

Jeff Rudes, toujours à la tête de J BRAND, ne manque pas d’ambition pour son joyaux, et est bien décidé à partir à la conquête du Prêt-à-Porter (une première collection attendue pour la saison Printemps-Eté 2012).

A suivre…

mondenim.com (c) Copyright 2012

Tendance denim : quand les chevilles se montrent à nouveau…

Indissociable du mythe Audrey Hepburn, le jeans qui dévoile les chevilles est redevenu très « in » depuis quelques collections. A cela, plusieurs raisons.

D’abord, simplement pour le plaisir de changer des incontournables coupes flare ou slim.

Un jean porté au-dessus de la cheville ouvre la voie à une grande variété de looks et de silhouettes que vous allez adorer, et s’avère particulièrement adapté à certaines physionomies (jambes longues, ou dans le cas de certaines rondeurs)

Enfin, il faut également reconnaître que les grandes marques y ont mis du leur pour remettre cette tendance sur le devant de la scène, à travers leurs look books et certains modèles de jeans de leurs dernières collections.

Ce qui contribue à l’intérêt de cette tendance, c’est le choix qui s’offre à vous. En effet, vous avez bien sûr le pantacourt, qui revient régulièrement sur le devant de la scène pour agrémenter la mode féminine estivale, mais aussi la coupe 7/8e (appelé aussi de manière imagée “feu-de-plancher“), dont la longueur des jambes est déjà prévue à cet effet, ou encore une coupe Boyfriend dont vous retrousserez opportunément le bas des jambes.

Aussi, vous avez l’embarras du choix parmi les plus grandes marques, de Levi’s à Diesel en passant par Freeman T Porter, Marithé & François Girbaud, mais aussi Dolce & Gabbana, J Brand ou 7 For All Mankind, pour ne citer que quelques unes des plus prestigieuses.

Petite astuce : dans certain cas, il vous sera même possible de retrousser le bas des jambes d’un denim à coupe droite, voire loose, et de dévoiler vos chevilles pour l’occasion.

Vous n’avez plus d’excuses pour faire l’impasse sur cette tendance qui devrait durer, et qui est largement adoptée par de nombreux leaders d’opinion de la mode et autres stars du showbiz.

A bon entendeur…

mondenim.com (c) Copyright 2012