Jeans denim de A à Z : le denim 3D

mondenim.com (c) Copyright 2012

La 3D est partout : cinéma, consoles de jeu… alors pourquoi pas le denim? Bien entendu, un denim 3D a de quoi laisser sceptique.

Et pourtant, c’est tout ce qu’il y a de plus sérieux : le jeans 3D est un modèle de jean conçu comme un volume en mouvement, et non comme une simple forme à plat : il a vocation à être anatomique et à épouser les formes du corps dans le plus grand respect du confort – une vrai quadrature du cercle.
Cela donne des coupes complexes, des modèles très structurés jusqu’au moindre détail.

C’est précisément dans l’esprit 3D que le modèle culte ELWOOD de G-STAR a été créé par Pierre Morisset. Puis viendront une longue série de modèles, sophistiqués, résultant de l’assemblage de pièces pour un ajustement maximal, comme le non moins fameux ARC 3D.
Le denim n’a pas fini de nous étonner.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans tapered

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le tapered fait partie des 5 coupes de jeans les plus populaires, avec le bootcut, le slim, le straight et le loose. (lire aussi l’article “Bien choisir son denim: quelques conseils”)

Tapered“, littéralement, peut vouloir dire fuselé, ou conique. Un jean tapered peut donc avoir une coupe évoquant une forme conique. On dit aussi qu’un jeans tapered est fuselé, ou adopte la forme d’un diamant inversé.

Il est plus ou moins serré sur toute sa longueur et resserré sur les chevilles – un “anti-bootcut” en quelque sorte.

Au fil du temps, le tapered a réussi à trouver sa place et se présenter en vraie strong>alternative aux intemporels straight et slim, en étant particulièrement adapté aux cuisses musclées / fortes.

Le jean tapered a vu le jour au milieu des années 90, sous l’impulsion de Pierre Morisset pour la marque hollandaise G-STAR et son célèbre modèle ELWOOD.

Ce qui explique en partie le succès du tapered dans le vestiaire denim féminin et masculin, et dans les collections de la plupart des marques de jeans, c’est d’une part son confort (l’aisance au niveau des cuisses), d’autre part une certaine forme de modularité : on trouve en effet des coupes tapered plutôt droite (la coupe Straight Tapered du Levi’s 504), Tapered standard (la coupe Classic Tapered du Levi’s 520), ou encore tapered large (l’Arc Loose Tapered de G-STAR), sans oublier des versions Taille Basse, comme le WeirdGuy de NAKED AND FAMOUS DENIM), offrant un très bon compromis entre confort et ajustement.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim : le nouveau souffle des Etats-Unis

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Terre d’origine du jeans, les Etats Unis ont longtemps régné sans partage sur l’univers indigo.

Jusqu’à ce qu’une forme de dissidence s’exprime, à partir des années 80, provenant de multiples origines, qu’elles soient européennes ou asiatiques – ce que nous avons appelé la multipolarité du jeans.

Pour autant, les Etats Unis ont su réagir en contribuant au renouveau du marché du jean, et réaffirmer si besoin était qu’il fallait toujours compter sur le nouveau monde. Pour preuve, un phénomène à trois niveaux.

Ainsi, d’un côté, les marques de denim américaines historiques, comme Levi’s, Lee ou Wrangler, ont su remettre au goût du jour leurs offres et leur image de marque, contestées par de nouvelles marques impétueuses et talentueuses, comme Diesel ou G-Star ou encore Replay - originaires d’Europe, ou le foisonnement de marques de jeans japonaises, portées par un savoir-faire exceptionnel et le prestige de la toile denim selvedge.

De l’autre, des marques de prêt-à-porter américaines ont développé une offre denim compétitive et très à l’aise dans l’expression casual chic du jeans : c’est le cas de Calvin Klein Jeans par Calvin Klein, Hilfiger Denim par Tommy Hilfiger, Denim & Supply Ralf Lauren par Ralf Lauren ou encore Abercrombie & Fitch.

Enfin, l’émergence ces dernières années de nombreuses marques de créateurs de mode américains, convertis à l’art du jeans premium; on peut citer parmi les nombreuses marques existantes :
*J BRAND, créée par Jeff Rudes en 2004
*PAIGE, créée par Paige Adams-Geller également en 2004
*CURRENT/ELLIOTT, lancée par Emily Current, Meritt Elliott et Serge Azria en 2008
*DKNY JEANS, la ligne de jeans de Donna Karan
*JOE’S JEANS, créée par Joe Dahan en 2001
*CITIZENS OF HUMANITY, créée par Jérôme Dahan en 2003
*SIWY, créée à New York par Michelle Siwy en 2005
*ROGUE TERRITORY, créée à Los Angeles à la fin des années 2000, fabricant et défenseur du jeans denim ‘artisanal’
*7 FOR ALLMANKIND en 2000, l’une des pionière du jeans (super) premium, pour laquelle Jérôme Dahan a également oeuvré
*PALEO DENIM, créée par Richard Cole à Austin Texas : ne marque de denim haut de gamme et d’accessoires qui assume son approche artisanale et perfectionniste.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Jeans et denim de A à Z : le Streetwear

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le Streetwear, ou « vêtements dits « de rue » », qualifie un style vestimentaire apparu au début des années 80 aux Etats Unis.

A cette époque, on assiste à l’émergence de nouveaux courants d’expression artistique et culturelle qui s’expriment dans la rue –les mouvements Hip-hop, Rap, R’n’B, ou encore des taggeurs / grapheurs- qui vont adopter et promouvoir un style de vêtements décontractés, portés très ample, adaptés aux exigences de leur passion.

Parmi les incontournables du vestiaire Streetwear, le pantalon en jean Baggy, qui fera le succès de Marithé et François Girbaud aux Etats Unis, les tee shirts et sweet shirts larges et colorées, les baskets très NBA, la casquette et les accessoires divers.

Le Streetwear n’a pas tardé à s’exporter, relayé dans un premier temps par les inconditionnels du Hip-Hop ou du Rap, avant de séduire un public 15-25 ans plus large, et de nouvelles générations, comme les Skateboarders, lui assurant une pérennité qui n’était pas acquise au départ.

C’est aussi et surtout devenu au fil du temps une source d’inspiration incontournable de la mode denim, -à l’instar du Sportswear ou de tendances plus “casual-chic“- et exprimée à travers des coupes loose et des tailles basses / ultra-basses (l’exemple de Carharrt, Meltin’Pot, DC, ou -dans une moindre mesure- G-Star)

mondenim.com (c) Copyright 2012

G-STAR : nouveautés jeans de la Collection Printemps/Eté 2012

mondenim.com (c) Copyright 2012

Collection Printemps Eté 2012 : quelles nouveautés jeans du côté de G-Star?

Collection jeans Femme
Le Slim continue à tenir le haut du pavé dans la nouvelle collection jeans Femme de G-Star, comme le modèle Arc 3D Super Skinny (le modèle de denim 3D), descendant direct du modèle de jean mythique de la marque : l’Elwood.

Le Straight, intemporel, est aussi très bien représenté, et s’accommode parfaitement à un look un peu plus élaboré, habillé. Sans oublier le Boot Cut, subtilement évasé sous le genou, toujours aussi féminin, ou encore le Tapered</strong> ou « fuselé », pour un style urbain, plus branché.

Collection jeans Homme
Classique des classiques, le Straight est toujours un must du vestiaire denim masculin, tant il est à l’aise au travail ou pour les “afters”.

Le Slim continue sa percée auprès de la gent masculine en se montrant à la hauteur des attentes en terme de confort, tandis que le Tapered, une coupe que G-Star maîtrise parfaitement, donne le meilleur de lui-même, ample au niveau de la taille et étroit à la base, juste comme il se doit.

Bref, pour la saison Printemps-Eté 2012, G-Star capitalise sur ses standards, qu’elle décline avec des versions de délavages plus ou moins affirmées, en tout cas toujours parfaitement maîtrisées et résolument de saison.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : “Zip” et “Button fly”

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo (c) mondenim.com

Côté denim, êtes-vous plutôt “zip” ou “button fly“? En d’autres termes, préférez-vous un denim à fermeture éclair ou à fermeture à boutons?

Historiquement, un jeans fut d’abord réalisé avec fermeture à boutons, par analogie à ses ancêtres, les surpantalons ou salopettes (les fameux ‘overalls‘), utilisés alors comme vêtements de travail.

C’est dans les années 20 que les fermetures éclairs ont fait leur apparition sur le jean. D’abord accueillies sans grand enthousiasme, elles se sont progressivement imposées; aujourd’hui, fermetures éclair et fermetures à boutons se partagent les faveurs du denim.

Si les modèles de jeans iconiques (comme le Levi’s 501 (R)) ou vintage sont souvent réalisés avec la fermeture boutons, les marques utilisent aujourd’hui indistinctement les deux solutions de fermeture.

Mais où le zip a marqué des points ces dernières années, c’est en voyant son recours diversifié dans la confection du jeans, qui pour personnaliser les poches arrières, qui pour agrémenter le bas du pantalon, comme le proposent LEE, FREEMAN T.PORTER, LE TEMPS DES CERISES, FIORUCCI ou encore G-STAR, principalement pour certains de leurs modèles de jeans pour femme.

Alors, aux détracteurs du zip, osez une réponse sibylline, tel Docteur Evil dans Austin Powers : “Zip it”!

mondenim.com (c) Copyright 2012