FREEMAN T. PORTER : nouveautés jeans Homme – Collection Printemps-Eté 2012

mondenim.com (c) Copyright 2012

Pour la nouvelle collection Printemps-Eté 2012, Freeman T Porter revient avec une gamme jeans Homme très cohérente, composée de 11 modèles, marquée une fois encore par une grande maîtrise des délavages (pas moins de 15 délavages différents), des finitions (notamment par la variations de formes de poches, notamment les poches arrières basiques, zippées ou boutonnées), et des coupes (équilibrées, stretch ou standard, Tapered ou droites). A un prix conseillé entre 109 € et 119 €.

Rapide aperçu des modèles de jeans proposés:
-l’Access Denim (indigo Fressy ou Slash), basique et sobre
-le Daniele denim (gris Moon ou indigo Spider)
-l’Eddy Denim (indigo Clean, Starlit, Slash, Move, Splendid)
-le Jacob Denim (Oily, Former, Spider)
-le Lorenzo Denim (Splendid); poches arrières avec coutures de couleur
-le Marc Denim (Moon, Starlit, Move)
-le Peanut Denim (Clean, Frozen, Dressy) poches arrières avec zip
-le Tyron Denim (Sprint), poches arrières avec bouton, éraflures

Trois modèles de jean stretch sont proposés :
-le Daniele Stretch (indigo Moving)
-le Peanut Stretch Denim (Moving), poches arrières avec zip
-le Jacob Stretch Denim (indigo Free), poches arrières avec zip lateral et reprise de martingale

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jean Boyfriend

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le Boyfriend est un jeans de fille faussement emprunté au garçon et porté de façon apparemment -apparemment seulement- négligée : il est ainsi porté un peu large, en général retroussé à la cheville, avec entrejambe descendu.

Le Boyfriend, qui présente un certain cousinage avec le fameux Baggy pour la relative amplitude de ses lignes, rend également un lointain hommage à la préhistoire du jeans, un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître, c’est à dire l’immédiate après-guerre. A cette époque, le jean n’existe encore essentiellement qu’en version Homme, et commence à susciter les convoitises de certaines femmes qui, en attendant de trouver des modèles vraiment adaptés à leur morphologie, n’hésitent pas à porter des modèles Homme.

Le Boyfriend est réalisé le plus souvent dans des variations de délavage indigo, ce qui renforce sa dimension casual.

Pièce phare des coupes Loose depuis plusieurs saisons, le Boyfriend trompe son monde en étant plus difficile à porter qu’il n’y paraît : certes, il a le mérite de cacher certaines rondeurs que nous ne saurions voir, mais il ne donne le meilleur de lui même qu’en jouant les sophistiqués, assorti avec des pièces plus habillées, voire sophistiquées.

La plupart des marques de denim comptent le Boyfriend dans leurs collections, que ce soit Calvin Klein Jeans, Le Temps des Cerises, Freeman T Porter, 7 For All Mankind, Meltin’Pot, Miss Sixty ou encore Current/Elliott.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le denim “French Touch” a le vent en poupe !

mondenim.com (c) Copyright 2012

Si les Etats-Unis ont longtemps joui d’une position monopolistique sur le marché du denim, d’autres régions du monde ont réussi progressivement à trouver leur place, comme l’Europe, le Japon, mais aussi, surtout pour la production, la Chine, la Turquie ou l’Afrique du Nord.

En Europe, les Pays-Bas (G-STAR, DENHAM), l’Italie (DIESEL, REPLAY) ou la Scandinavie (CHEAP MONDAY, NUDIE JEANS, FILIPPA K) ont tiré leur épingle du jeu ces 15 dernières années. Qu’en est-il du denim en France aujourd’hui?

Impossible de ne pas citer MARITHE & FRANCOIS GIRBAUD (lire l’article dans la rubrique Saga des Grandes Marques), qui a inspiré des générations de jeanneurs depuis leurs débuts, à la fin des années 60.

Il faut également citer la marque FREEMAN T. PORTER, créée en 1993, qui réalise des collections de prêt-à-porter d’inspiration urbaine, et qui se distingue par des modèles de jeans très travaillés.

Créée en 2003 par Maurice Ohayon, NOTIFY a réussi à devenir l’une des références du jeans français à l’étranger; bien décidé à poursuivre son parcours déjà impressionnant en moins de 10 ans, Notify annonce pour 2012 de nouveaux modèles haut de gamme et le lancement d’une collection Enfants.

On peut relever également la bonne santé du denim marseillais, la cité phocéenne ayant su au fil du temps se forger une culture jeans, portée par la « success story » de RICA LEWIS, l’une des premières entreprises installées en France à réussir sur ce marché.
Aujourd’hui, deux des principales marques françaises sont ainsi nées à Marseille : LE TEMPS DES CERISES (créée en 1998, et vendue dans près d’un millier magasins multi-marques en Europe) et KAPORAL 5 (créée en 2003, qui a de fortes ambitions à l’international).

Enfin, un foisonnement de créativité s’exprime dans l’hexagone à travers de jeunes marques françaises aussi ambitieuses que prometteuses, attachées pour la plupart à une approche artisanale et sartoriale de la confection :
*REIKO JEANS, une marque de jeans pour Femme lancée en 2009 à Marseille (eh oui, encore Marseille)
*BLEU DE PANAME, une marque parisienne qui adopte une approche artisanale (à l’instar du Hollandais DENHAM) et qui fait le pari du « Made in France », devenu si rare sur ce marché
*FACONNABLE TAILORED DENIM, qui cherche à revenir aux racines du style français – chic et de bon goût.
*ARON DENIM, également positionné sur le « Made in France », qui emprunte une voie artistique (chaque modèle est numéroté et agrémenté d’éléments graphiques réalisés par des artistes).
*ATELIER LADURANCE,  une marque créée dans le Sud de la France en 2002, qui propose des articles en denim remarquablement soignés, révélée notamment grâce à ses collaborations avec le magasin COLETTE à Paris.

Pour n’en citer que quelques unes…

Le denim « French Touch », porté par ce mélange de créativité et de savoir-faire bien français, semble donc promis à un bel avenir, et entrainera peut être -c’est dans l’ère du temps- le retour du « Made in France » ?

mondenim.com (c) copyright 2012

Saga des marques de jeans : FREEMAN T. PORTER

mondennim.com (c) Copyright 2012-2013

 logo_Freeman-T-Porter

1993. Erwin O. Licher, styliste germano-américain, crée sa première collection de prêt-à-porter d’inspiration « streetwear », et au moment du choix de la marque, décide de lui donner le nom de son père -le bien nommé Freeman T. Porter, qui, soldat de l’US Army, débarque en Europe pendant la seconde guerre mondiale et y rencontre sa future mère, allemande. On imagine que cette période n’a pas été des plus favorables à ce genre d’idylle.

Tout naturellement, les collections FREEMAN T. PORTER puisent leur inspiration typée «US Army», puis à travers ses collections de jeans, et en offre une représentation personnelle, à la fois urbaine, contemporaine et cosmopolite.

Le savoir-faire reconnu de FREEMAN T. PORTER dans les coupes de ses modèles trouve son origine dans son expérience dans la réalisation appréciée de « battle pants » (sorte de treillis version streetwear) et de collections de denim.

FREEMAN T. PORTER peut compter sur la créativité inspirée de son équipe de stylistes d’origines et de cultures variées pour explorer la tendance lifestyle avec talent, en cohérence avec la manifestation d’une américanité assumée de la marque, sans compromission et avec sa personnalité propre.

Début 2013, FREEMAN T. PORTER s’est doté d’un nouveau directeur artistique, qui n’a pas tardé à impulser une inspiration Europe du Nord prometteuse sur les toutes dernières collections de la marque.

Pour retrouver la sélection de jeans denim et ceintures FREEMAN T. PORTER proposée par MONDENIM.COM :  http://www.mondenim.com/content/38-jeans-freeman-t-porter-freeman-porter-homme-freeman-porter-femme

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013