Le jeans denim peut-il devenir ‘Has been’?

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le denim est bel et bien redevenu tendance ces dernières années. Foisonnement d’inspirations, variété de styles, nombre impressionnant de marques : le jeans est au coeur de la mode actuelle, point de rencontre entre de multiples tendances (du streetwear au casual chic), porteur de valeurs inspirationnelles telles que l’individualité et la liberté.

Une omniprésence du jeans qui n’est toutefois pas sans risque dans le monde de la Mode, car portant le germe d’un risque de saturation, de lassitude, ou tout simplement de l’envie de porter autre chose, pouvant progressivement conduire à la marginalisation, puis au statut de ‘Has been’.

Or, le jeans n’a pas toujours été au coeur de la mode, et n’est même pas passé loin de la ringardisation lorsque, dans les Années 80, une nouvelle génération de consommateurs ne voulait plus voulu porter les marques de jeans des parents, sans pour autant pouvoir être séduite par des alternatives convaincantes.

Mais sous l’impulsion d’une énergie créative attisée par une concurrence accrue, l’Industrie du denim a beaucoup appris de cette époque :
1. d’abord en créant les conditions pour que le jeans devienne intergénérationnel -et ce grâce à une segmentation accrue de l’offre de jeans, adaptée à toutes les catégories de consommateurs (en terme d’âge et de comportement) – ainsi le jeans skinny va-t’il davantage séduire une clientèle plus jeune

2. ensuite en étant capable de réinventer le jeans perpétuellement, que ce soit par la variété des coupes (du slim au flare), des matières (100% coton ou stretch avec Elasthanne), des traitements de la toile denim (brut ou délavé, déclinaisons de couleurs…), ou encore par l’innovation en terme de fit (le jeans sculptant)

3. enfin, en étant également capable de ne pas penser que denim : d’un côté en proposant des looks qui ne sont pas 100% denim, de l’autre en étant porté par le succès que rencontre actuellement le pantalon chino, qui finalement sert le jean davantage qu’il ne le dessert – c’est une sorte de respiration pour revenir au jeans

Même si nous ne sommes pas forcément les plus objectifs sur ce sujet, vous l’avez compris : nous avons la conviction que le denim a les moyens de ne pas devenir ‘Has been‘, si telle est la volonté des marques de prêt-à-porter.

mondenim.com (c) Copyright 2012

FREEMAN T. PORTER : guide des modèles de jeans Femme – Collection Printemps Eté 2012

mondenim.com (c) Copyright 2012

La collection Printemps-Eté 2012 de denims pour Femme de FREEMAN T. PORTER est constituée de 12 modèles de jeans –souvent stretch pour des coupes ajustées (le stretch est roi) slim ou Regular, proposés en différentes finitions : différents lavages indigo (du Light au Strong), mais aussi en coloris Shark (gris) ou Black ; à noter également, 2 modèles de bermuda en jean, des incontournables pour les beaux jours.

Retour rapide sur la collection denim Femme de FREEMAN T. PORTER :

Les jeans :
-Alexa Stretch denim , décliné en 7 versions de lavages indigo (Strong, Eclipse, Black, Blue, Plain, Free, Many et Crystal Blue) et en noir (Black)

-Clodette Stretch, en 2 finitions Eclipse et Black

-Colorado Stretch Denim : avec boutons de braguette apparents et poche avant droite zippée, décliné en 3 finitions : black, Eclipse (indigo foncé), Shark (gris) ; 3 autres finitions sont annoncées

-Dakota Stretch, en 2 finitions : Eclipse & Shore (one wash avec éraflures)

-Delia Stretch, ajusté légèrement évasé sous le genou : 2 finitions Eclipse et Free (bleu clair)

-Diane Stretch Denim, en 3 finitions : Shark, Black et Memphis Light

-Dounia Stretch Denim, en 3 finitions : Strong (indigo soutenu); Eclipse et Black

-Moreen Stretch, en 2 finitions : Free et Mérika

-Pen Stretch Denim , en 4 finitions Strong, Super Ink, Eclipse et Black

-Perle Denim (finition Estival)

-Reeza Stretch Denim , en 4 finitions : Shark, Eclipse, Plain et Crystal Blue

-Sanders Denim : finition Fade (gris effet usé)

Enfin, les 2 bermudas en jean : le Sunny Denim (avec bas retroussé) et le Sunny Stretch Denim (version légèrement stretch avec Elasthanne)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jegging

mondenim.com (c) Copyright 2012

Il fallait oser le croisement entre le jeans et le legging, deux familles de pantalons qui n’ont a priori pas grand chose à voir l’une avec l’autres, et que l’on a croisé pour réaliser une nouvelle catégorie de pantalons pour femme : le jegging, contraction de jean et legging.

Le jegging est-il le résultat d’un mariage contre nature entre le jean et le legging?

*à ma droite, le legging, réalisé en matières élastiques, archi-moulant, uni ou imprimé, décliné dans une palette de couleurs unies; exclusivement féminin, il est récemment revenu sur le devant de la scène vestimentaire.

*à ma gauche, le jeans, réalisé en toile denim, plutôt indigo, qui joue sur les effets de délavage ou de finitions (scratchs, zips, surpiqûres, formes de poches…) et sur la variété des coupes (du Baggy au straight en passant par le bootcut, le 7/8 ou encore l’ultra-slim)

Il n’est nullement question d’un mariage contre nature, mais d’une synthèse, d’une sorte d’hybridation entre le jeans stretch et le legging, qui se retrouvent pour leurs caractéristiques moulantes, grâce à l’utilisation d’Elasthanne dans leurs compositions, à des proportions différentes.

Au final, peut importe de savoir si le jegging est davantage un jeans qu’un legging -ou l’inverse : il doit son succès actuel au fait qu’il réussit à emprunter les qualités d’aspect du jeans avec le confort et le style du legging.

Nombre des marques de denim proposent aujourd’hui le jegging dans leur collection de jeans Femme, contribuant ainsi à en faire l’un des incontournables du vestiaire féminin d’aujourd’hui.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : ARMANI JEANS

Le styliste italien Georgio Armani fait ses classes chez Nino Cerruti dans les années 60, avant de s’associer avec Sergio Galeotti pour créer sa société Georgio Armani S.p.A, et lancer sa première collection pour Homme. Nous sommes en 1975. La collection Femme ne tardera pas à voir le jour, dès l’année suivante.

L’empire Armani, c’est un modèle de diversification réussie, constitué d’un ensemble de griffes prestigieuses formant un tout extrêmement cohérent et reconnaissable: entre autres, Georgio Armani, Emporio Armani, Armani Junior, Armani Collezioni, Armani baby, Armani Underwear sans oublier Armani Jeans et Armani Casa, pour la maison.

C’est en 1981 que le styliste italien créé Armani Jeans, une ligne de prêt-à-porter qui lui permet d’exprimer sa verve dans un style plus casual, emprunt du raffinement, de la sobriété et du chic maison.

Armani Jeans , c’est une ligne de prêt-à-porter et d’accessoires pour l’Homme et la Femme, au sein de laquelle le denim occupe une place privilégiée ; la gamme denim d’Armani Jeans se caractérise par une variété de jeans aux coupes classiques, des coloris indigo, blanc, noir, gris ou marron, des délavages soignés et des finitions sobres (un recours parcimonieux aux éraflures dans certains cas), et l’utilisation de toiles coton + Elasthanne.

Quiconque à déjà porté un jeans signé AJ Armani Jeans sait ce que veulent dire tenue et confort impeccables, une expérience qui n’est pas sans effet addictif.

En 2011, Armani entame une collaboration prometteuse avec Rihanna, qui devient l’égérie d’Armanie Jeans et Armani Underwear, avant de créer elle-même une collection pour le géant italien: entre autres, un jeans slim, un Boyfriend droit, quelques hauts, articles de lingerie et accessoires.

Armani Jeans est distribuée dans le monde entier, essentiellement en boutiques multi-marques.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : NOT YOUR DAUGHTER’S JEANS

D’abord, pourquoi un tel nom pour cette marque créée aux Etats Unis?
« Not Your Daughter’s Jeans”, littéralement “pas le jeans de votre fille”, est une marque pour les femmes qui ne veulent plus aller fouiller dans le vestaire de leurs filles pour trouver un jeans. Des femmes qui se sont déjà trouvées, et qui n’ont pas à courir désespérément derrière une mode éphémère, ou qui ne leur ressemble pas.

Etre soi-même, bien présenter avec votre propre style : c’est cela qui compte. C’est pourquoi avec NYDJ, vous avez un look bien à vous, qui met en valeur votre morphologie.

Après seulement quelques années, NYDJ fait aujourd’hui partie des marques leader du jeans féminin aux Etats Unis, l’une des best-seller des grands magasins multi-marques US.

Avec la gamme de jean NYDJ, il y en a pour tous les styles, toutes les tailles – jusqu’au 46, et déclinée autour de 6 coupes (Droite, Skinny, Bootcut, Ankle (7/8), Jegging et Capri).

Le secret de NYDJ? Un procédé de fabrication exclusive, le Lift Tuck Technology ®, qui d’une part met en valeur les courbes, d’autre part fait rentrer l’estomac, grâce à quelques pourcents de Spandex (fibre élastique équivalente à l’Elasthanne) placés là où il faut. Une solution qui, d’après la marque, permet de paraître au moins une taille de moins que la réalité. Ce n’est pas négligeable.

L’approche de NYDJ est intéressante, car elle s’adresse à une cible de femmes plus âgées (les plus de 40 ans), et arrive avec une vraie promesse d’améliorer la silhouette, le confort, donc le bien être.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans stretch

Stretch. Un mot abondamment utilisé dans la mode d’aujourd’hui, et omniprésent dans l’univers du denim, en particulier féminin.
« Stretch » peut se traduire en français par la notion d’élasticité, d’extensibilité, de déformation.

Ainsi, un jean stretch présente des propriétés d’élasticité qui lui permettent des coupes très près du corps, et un confort très appréciable: les ingrédients qui expliquent son récent retour en force dans le vestiaire féminin ces dernières années.

Principale fibre utilisée pour ses propriétés élastiques dans la réalisation d’un jeans stretch, l’Elasthanne est une fibre synthétique -contraction d’élastique et polyuréthanne, que l’on incorpore à la toile denim en coton, dans une proportion généralement comprise entre 1 et 5%, parfois davantage.
La réalisation de cette fibre est un enjeu économique important, qui a déjà suscité le dépôt de nombreux brevets et de marques (notamment le Lycra ®).

Des marques doivent une partie importante de leur succès commercial de ces dernières années à la compétitivité de leur offre denim stretch : c’est le cas de DL1961, qui utilise une structure textile issue d’une technologie brevetée (le Xfit Lycra), de Cimarron, ou encore de Cheap Monday (lire l’article sur chacune de ces marques dans la rubrique « Saga des grandes marques de denim ») ; c’est enfin l’un des facteurs clés du succès du denim « sculptant » auprès d’une clientèle féminine (lire l’article : « le denim sculptant : révolution ou simple phénomène de mode ? »).

mondenim.com (c) Copyright 2012