EDWIN : anagramme et quintessence du DENIM

mondenim.com (c) Copyright 2012

Une grande marque, c’est souvent (toujours?), au départ, une belle histoire.

C’est incontestablement le cas de la marque de denim japonaise EDWIN, qui voit le jour officiellement en 1961 sous l’impulsion de San Tsunemi, un passionné de la toile denim qui a l’audace, dès l’après guerre, d’importer et personnaliser des jeans américains, puis de contribuer au démarrage de la production de jeans au Japon, en créant bientôt la marque EDWIN.

EDWIN, anagramme de DENIM en retournant la lettre M en la transformant en W.

Mais aussi EDWIN, quintessence du denim, entre maitrise technique et créativité, en produisant depuis le début ses jeans à partir de toile denim selvedge produite sur de vieux métiers à tisser -une toile qui pouvait paraître archaïque dans les années 60 avant de s’imposer désormais comme une référence pour le jeans premium-, en inventant de nouveaux procédés de délavage, ou encore en créant  le concept “new vintage” qui revisite les modèles historiques de la marque.

EDWIN fait aujourd’hui mieux qu’être entrée dans l’Histoire du denim : elle contribue à faire l’Histoire du denim.

Sa collection de jeans propose un choix de coupes, en version brute ou dans des délavages travaillés, et a de qui mettre tout le monde d’accord, et pas seulement les puristes inconditionnels du jeans japonais (lire aussi l’article “EDWIN : guide des modèles de jeans Homme et Femme : Collection Printemps Eté 2012“), comme par exemple le modèle EDWIN Sen, 100% made in Japan.

Retrouvez une sélection de jeans EDWIN pour homme sur www.mondenim.com.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Pas facile non plus de trouver son bonheur pendant les pré-soldes!

Une histoire authentique. Je me rends dans un grand magasin parisien réputé, au rayon … denim pour hommes. Nous sommes à quelques jours des soldes.

Dans le rayon, des pastilles de couleur sur les étiquettes des articles; je me renseigne : ce sont des promotions, dont le taux varie selon la couleur de la pastille, et valable à condition d’être porteur de la carte du magasin.

Je réfléchis, vérifie dans mon portefeuille garni de cartes en tout genre. Ô Joie : je suis bien l’heureux possesseur de ce précieux sésame.

Porté par cette bonne nouvelle, je commence ma séance d’essayage de quelques modèles, assisté d’une vendeuse, qui m’est d’ailleurs d’un excellent conseil. Quelques essais et atermoiements plus tard, ça y est, j’ai trouvé mon denim : un superbe EDWIN Sen. En plus, la fameuse pastille révèle une promotion de -40% : pas négligeable !

C’est au passage en caisse que cela se complique. Ne me souvenant plus du code de ma carte du magasin, inutilisée depuis Mathusalem, je me rends au Service cartes du magasin, où l’on m’explique que ma compte a été fermé, et qu’il faut créer une nouvelle carte. L’affaire de quelques minutes. C’est d’accord.

L’employé : « Avez-vous un RIB ? »
Moi : « Oui. »
L’employé : « Votre RIB ne comprend pas votre adresse, cela ne va pas. Avez-vous un chèque barré sur vous? »
Moi : « Evidemment, non. »
L’employé : « Désolé, dans ce cas, il va vous falloir revenir. »

Dans l’impossibilité de revenir dans les prochains jours, et décidé à ne pas renoncer à la-dite promotion, il ne me reste plus qu’à tenter de retrouver le précieux denim dans les rayons lorsque je reviendrai, en période de solde. Autant dire, très aléatoire.

Je ne dois pas être fait pour trouver mon bonheur pendant les pré-soldes…

mondenim.com (c) Copyright 2012