DENHAM : les détails qui font la différence

mondenim.com (c) Copyright 2012

Peu de marques incarnent autant le renouveau du denim des dernières années que la marque hollandaise DENHAM, fondée à Amsterdam par Jason DENHAM en 2009.

DENHAM “The Jeansmaker” revendique une conception artisanale dans la fabrication du jean : paire de ciseaux de couturier dans son logo, goût des détails (“The truth is in details”), avec à la clé des collections de prêt-à-porter femme et homme réalisés en séries limitées, et dont le jeans est l’une des pièces fondatrices.

Et ce qui est remarquable, c’est que DENHAM est en phase d’expansion rapide depuis sa création – développement aux Pays-Bas et dans le reste de l’Europe, au Japon et aux Etats Unis – tout en proposant des articles premium (un jeans DENHAM va coûter de 129 € à 200 € environ) et en continuant à être très sélectif sur ses canaux de distribution, qu’il s’agisse de magasins ou de boutiques en ligne, tous triés sur le volet.

En 2012, DENHAM a accordé une attention particulière à la femme, en ouvrant notamment une boutique 100% femme à Amsterdam et en développant significativement son assortiment pour femme.

www.mondenim.com vous propose cet hiver 4 modèles de jeans, stars de la collection Denham : pour homme, le Skin LB (superbe délavage) et le Skin VDD (brut), pour femme l’incontournable Cleaner, décliné en noir (Cleaner DBS) et en bleu marine (Cleaner DTS).

DENHAM : une marque à suivre de près…

(lire aussi les articles ‘Saga des marques de denim : DENHAM’, ‘Le jeans denim pour femme selon DENHAM’ et ‘Les Pays-Bas, l’autre pays du jeans denim’. 

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien choisir son jeans denim : les détails font la différence !

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’adage populaire ‘Le diable est dans les détails‘ est souvent justifié. Souvent, mais pas toujours. Car s’il est un domaine où les détails sont au contraire recherchés, c’est dans le secteur du denim.

A cela deux raisons principales :
1. Si le marché du jeans fut longtemps cantonné à des modèles basiques, où le regular fit, le lavage Stone Wash, les surpiqûres orange et autres 5 poches régnaient sans partage, l’avènement d’une nouvelle génération de marques de denim à partir des années 80 (Diesel, Replay, 7 For All Mankind, G-Star…), et le repositionnement du jean au coeur de la mode (la naissance du jeans de créateur) ont incontestablement favorisé l’augmentation de l’offre, incitant les marques à différencier leurs modèles, notamment avec force détails.

2. le marché du jeans s’est lui aussi adapté à la tendance à la personnalisation des codes vestimentaires, tournant le dos à une forme d’uniformisation qui avait fini par lui porter préjudice à la fin des années 70.

Le jeans a l’avantage de pouvoir se décliner en une infinie variété de détails, qu’il s’agisse des coutures (couleurs du fil), des boutons, de motifs brodés ou imprimés (par exemple sur les poches arrières, ou le jeans imprimé), ou de la réalisation de l’effet usé, entre éraflures et délavages personnalisés.

Au point que ce sont bien les détails, contribuant à l’originalité et même la rareté d’un modèle de jeans, qui font aujourd’hui la différence.

mondenim.com (c) Copyright 2012