Le jeans denim : 10ème art … le temps d’une exposition

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Exposition ‘L’autre jean’  Musée d’Art et d’Industrie St Etienne

Le XXème siècle a vu se développer de nouvelles formes d’art : le 7ème art (le Cinéma), le 8ème art (la Télévision) et le 9ème art (la Bande Dessinée), venant compléter les autres formes d’art beaucoup plus anciennes et répertoriées du 1er art au 6ème art (respectivement l’Architecture, la Sculpture, la Peinture, la Danse, la Musique et la Poésie).

S’il est un secteur qui nous paraît mériter d’être également érigé au rang d’art à part entière, c’est bien la mode, qui n’en finit pas de faire rêver les hommes et les femmes du monde entier, à travers le talent et l’audace de ses créateurs. La Mode, 10ème art ?

10ème art, c’est bien ainsi que le denim est implicitement considéré à l’occasion d’une exposition intitulée ‘L’autre jean‘, en collaboration avec Marithé & François GIRBAUD, à découvrir à partir du 26 octobre 2012 et jusqu’au 6 mai 2013, au Musée d’Art et d’Industrie de St Etienne (France).

Une exposition que de nombreuses autres villes seraient certainement ravies d’accueillir (à commencer par Nîmes…), tant le jeans est populaire et est source d’inspiration pour les créateurs depuis plusieurs décennies.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim italiens: avec brio

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’Italie est l’un des pays qui donne le LA en terme de mode ou de design, notamment à travers le prêt-à-porter en général et le denim en particulier.

C’est en partie en Italie qu’un vent de renouveau a soufflé sur le marché du jeans à partir des années 80, par une constellation de marques nées par et pour le denim, et qui ont rivalisé de talent et d’audace, parmi lesquelles:
*Diesel (créée en 1978 par Renzo Rosso et Adriano Goldschmied)
*Replay (créée aussi en 1978, par Claudio Buzol)
*Gas (par Claudio Grotto en 1984)
*Meltin’Pot (créée en 1993 par Casimo Romano et son fils Augusto)
*Freesoul (créée en 1994 par le groupe Eldo)

De prestigieuses marques, véritable institutions en Italie, sont aussi progressivement arrivées sur le marché du jean, comme par exemple Trussardi, fondée près de Milan en 1911 et spécialisée à l’origine dans la fabrication de gants haut de gamme, et qui a lancé sa ligne Trussardi Jeans dans les années 80.

Par ailleurs, les stylistes et créateurs italiens se sont également intéressés de près au jeans, pour le plus grand bonheur des accros de la toile indigo :
*c’est en 1981 que le styliste italien Georgio Armani créé Armani Jeans, une ligne de prêt-à-porter au style plus casual, emprunt du raffinement, à la fois sobre et chic.
*les stylistes Domenico Dolce et Stefano Gabbana, qui donnent naissance à la griffe Dolce & Gabbana en 1985, vont également porter le jeans à son firmament
*au milieu des années 90, deux frères, Marco et Vannis Marchi y créent Liu.Jo, qui vont contribuer à l’avènement du denim sculptant avec leur fameuse proposition Bottom Up
*en 2000, Adriano Goldschmied crée sa propre griffe AG Adriano Goldschmied en partenariat avec Yul Ku
*on peut aussi ajouter à la liste Dsquared2, la marque créée en Italie en 1994 par deux frères jumeaux d’origine canadienne, Dean et Dan Caten

Enfin, preuve que le bouillonnement créatif ne faiblit pas en Italie, le lancement récent de la marque Haikure, sous la houlette de Federico Corneli en 2010, qui fait la part belle au jeans dans un esprit résolument innovante et respectueux de l’Homme et de son environnement.

L’histoire récente du jeans -disons des 25 dernières années- est donc indissociable de l’Italie, qui démontre s’il était nécessaire qu’elle est toujours une référence en terme de tendances, de bon goût, bref de ce fameux art de vivre exprimé à travers la mode, et qui force l’admiration et suscite de nouvelles vocations dans le monde entier.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim : le nouveau souffle des Etats-Unis

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Terre d’origine du jeans, les Etats Unis ont longtemps régné sans partage sur l’univers indigo.

Jusqu’à ce qu’une forme de dissidence s’exprime, à partir des années 80, provenant de multiples origines, qu’elles soient européennes ou asiatiques – ce que nous avons appelé la multipolarité du jeans.

Pour autant, les Etats Unis ont su réagir en contribuant au renouveau du marché du jean, et réaffirmer si besoin était qu’il fallait toujours compter sur le nouveau monde. Pour preuve, un phénomène à trois niveaux.

Ainsi, d’un côté, les marques de denim américaines historiques, comme Levi’s, Lee ou Wrangler, ont su remettre au goût du jour leurs offres et leur image de marque, contestées par de nouvelles marques impétueuses et talentueuses, comme Diesel ou G-Star ou encore Replay - originaires d’Europe, ou le foisonnement de marques de jeans japonaises, portées par un savoir-faire exceptionnel et le prestige de la toile denim selvedge.

De l’autre, des marques de prêt-à-porter américaines ont développé une offre denim compétitive et très à l’aise dans l’expression casual chic du jeans : c’est le cas de Calvin Klein Jeans par Calvin Klein, Hilfiger Denim par Tommy Hilfiger, Denim & Supply Ralf Lauren par Ralf Lauren ou encore Abercrombie & Fitch.

Enfin, l’émergence ces dernières années de nombreuses marques de créateurs de mode américains, convertis à l’art du jeans premium; on peut citer parmi les nombreuses marques existantes :
*J BRAND, créée par Jeff Rudes en 2004
*PAIGE, créée par Paige Adams-Geller également en 2004
*CURRENT/ELLIOTT, lancée par Emily Current, Meritt Elliott et Serge Azria en 2008
*DKNY JEANS, la ligne de jeans de Donna Karan
*JOE’S JEANS, créée par Joe Dahan en 2001
*CITIZENS OF HUMANITY, créée par Jérôme Dahan en 2003
*SIWY, créée à New York par Michelle Siwy en 2005
*ROGUE TERRITORY, créée à Los Angeles à la fin des années 2000, fabricant et défenseur du jeans denim ‘artisanal’
*7 FOR ALLMANKIND en 2000, l’une des pionière du jeans (super) premium, pour laquelle Jérôme Dahan a également oeuvré
*PALEO DENIM, créée par Richard Cole à Austin Texas : ne marque de denim haut de gamme et d’accessoires qui assume son approche artisanale et perfectionniste.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Saga des marques de jeans : IRON HEART

Iron Heart est une marque de vêtements japonaise créée en 2005, constituée au départ d’une collection de jeans, et complétée l’année suivante par des chemises et autres tops pour Homme.

Le crédo d’Iron Heart ? Réaliser des vêtements dans un style intemporel à partir des plus belles matières, dans une recherche permanente du meilleur confort.

Depuis le début, Iron Heart fabrique ses jeans au Japon avec la célèbre toile denim japonaise, sans attendre l’engouement que suscite depuis la toile selvedge pour les fabricants de jeans établis ou les stylistes créateurs de renom.

L’épaisseur de la toile denim utilisée par Iron Heart pour confectionner ses jeans est en moyenne de 21 oz, bien au-dessus de la toile classique (10 à 12 oz), ce qui leur procure une grande solidité. Ils n’en sont pas moins confortable, grâce au recours à du coton du Zimbabwe, dont la longueur de la fibre permet un procédé de tissage qui produit une toile denim étonnamment souple pour son épaisseur.

Les jeans Iron Heart ont d’abord été adoptés par les bikers japonais, avant de toucher un public international, conquis par l’approche puriste de la marque et le haut niveau de réalisation de ses articles.

Conformément avec la stratégie de niche de l’entreprise, Iron Heart est –pour le moment- peu distribuée en Europe.

Mais parions sur un développement –maîtrisé- de sa présence en Europe et notamment en France dans les prochaines années, tant l’approche d’Iron Heart a de quoi séduire une clientèle en recherche de marques à fort ADN, mais aussi prête à payer un jeans à un prix compris entre 300 et 450 dollars…

mondenim.com (c) Copyright 2012