Génération denim : Jane Birkin et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012


Photo : Jane Birkin époque “Mélody Nelson”

Jane Birkin est souvent présentée comme l’artiste française la plus britannique -à moins que cela ne soit l’inverse. Elle est aussi souvent présentée comme la muse et la compagne de Serge Gainsbourg, la maman de Charlotte Gainsbourg et de Lou Doillon – tout ceci est vrai, déjà exceptionnel mais insuffisant pour résumer une vie aussi riche.

Car Jane Birkin, c’est aussi une carrière artistique impressionnante :

-des rôles dans plus de 60 films, parmi lesquels -pardonnez notre sélection très subjective: ‘Blow-Up’ (Michelangelo Antonioni, 1966, Palme d’or 1967), ‘Don Juan 73′ (Roger Vadim, 1973), ‘Sept morts sur ordonnance’ (Jacques Rouffio, 1975), ‘Mort sur le Nil’ (John Guillermin, 1978), ‘Circulez y a rien à voir’ (Patrice Leconte, 1983),’Daddy Nostalgie’ (Bertrand Tavernier, 1990), ‘On connaît la chanson’ (Alain Resnais, 1997), ou plus récemment ‘Mariées mais pas trop’ (Catherine Corsini, 2003)

-des rôles dans 8 pièces de théâtre, d’auteurs aussi variés que Marivaux (‘La Fausse suivante’, mise en scène par Patrice Chéreau, 1985), Josiane Balasko (‘L’ex-femme de ma vie’, 1988), Shaskespeare (‘Hamlet’) ou Sophocle (‘Electre’, mise en scène par Philippe Calvario, 1986)

-une vingtaine d’albums, pour la plupart composés par Serge Gainsbourg, comme ‘Jane Birkin – Serge Gainsbourg’ (1969), ‘La ballade de Johnny Jane’ (1976) , ‘Ex-Fan des Sixties’ (1978) ou encore ‘Amour des Feintes’ (1990).

Jane Birkin a traversé les époques et les modes sans jamais s’éloigner du denim, que ce soit en jeans Flare époque ‘Mélody Nelson‘ en 1971 (photo en médaillon), en jeans droit taille basse, en jean loose avec revers retroussé au-dessus des chevilles façon Boyfriend, ou encore en mini-short en jean, sans oublier la veste en jean (comme sur l’affiche du film ‘Don Juan 73′).

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jean Boyfriend

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le Boyfriend est un jeans de fille faussement emprunté au garçon et porté de façon apparemment -apparemment seulement- négligée : il est ainsi porté un peu large, en général retroussé à la cheville, avec entrejambe descendu.

Le Boyfriend, qui présente un certain cousinage avec le fameux Baggy pour la relative amplitude de ses lignes, rend également un lointain hommage à la préhistoire du jeans, un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître, c’est à dire l’immédiate après-guerre. A cette époque, le jean n’existe encore essentiellement qu’en version Homme, et commence à susciter les convoitises de certaines femmes qui, en attendant de trouver des modèles vraiment adaptés à leur morphologie, n’hésitent pas à porter des modèles Homme.

Le Boyfriend est réalisé le plus souvent dans des variations de délavage indigo, ce qui renforce sa dimension casual.

Pièce phare des coupes Loose depuis plusieurs saisons, le Boyfriend trompe son monde en étant plus difficile à porter qu’il n’y paraît : certes, il a le mérite de cacher certaines rondeurs que nous ne saurions voir, mais il ne donne le meilleur de lui même qu’en jouant les sophistiqués, assorti avec des pièces plus habillées, voire sophistiquées.

La plupart des marques de denim comptent le Boyfriend dans leurs collections, que ce soit Calvin Klein Jeans, Le Temps des Cerises, Freeman T Porter, 7 For All Mankind, Meltin’Pot, Miss Sixty ou encore Current/Elliott.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jean feu-de-plancher

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le “Feu-de-Plancher” n’a rien à voir avec une tendance pyromane domestique. Il s’agit d’une autre façon, très imagée, de parler de la coupe de jeans 7/8, très tendance dans la mode denim Homme et Femme du moment, et qui a la particularité de dévoiler opportunément les chevilles.

Les origines du succès actuel du jean Feu-De-Plancher sont multiples : elles proviennent entre autres :

-du retour de la tendance à montrer ses chevilles, l’anti-thèse des bootcut et autres flare, qui cachent une partie des chaussures (lire aussi l’article “Tendance denim : quand les chevilles se montrent à nouveau…“)

-de sa grande faculté d’adaptation à certaines morphologies (par exemple, elle apprivoise certaines rondeurs ou s’accommode très bien de jambes interminables)

-de sa compatibilité avec de nombreux looks, du plus casual au plus chic

-de l’offre très large proposée par les grandes marques, qui en ont fait une pièce maîtresse de leurs dernières collections : Freeman T Porter, Marithé & François Girbaud, Dolce & Gabbana, J Brand, Dsquared2, ou encore 7 For All Mankind, pour n’en citer que quelques unes.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Tendance denim : quand les chevilles se montrent à nouveau…

Indissociable du mythe Audrey Hepburn, le jeans qui dévoile les chevilles est redevenu très « in » depuis quelques collections. A cela, plusieurs raisons.

D’abord, simplement pour le plaisir de changer des incontournables coupes flare ou slim.

Un jean porté au-dessus de la cheville ouvre la voie à une grande variété de looks et de silhouettes que vous allez adorer, et s’avère particulièrement adapté à certaines physionomies (jambes longues, ou dans le cas de certaines rondeurs)

Enfin, il faut également reconnaître que les grandes marques y ont mis du leur pour remettre cette tendance sur le devant de la scène, à travers leurs look books et certains modèles de jeans de leurs dernières collections.

Ce qui contribue à l’intérêt de cette tendance, c’est le choix qui s’offre à vous. En effet, vous avez bien sûr le pantacourt, qui revient régulièrement sur le devant de la scène pour agrémenter la mode féminine estivale, mais aussi la coupe 7/8e (appelé aussi de manière imagée “feu-de-plancher“), dont la longueur des jambes est déjà prévue à cet effet, ou encore une coupe Boyfriend dont vous retrousserez opportunément le bas des jambes.

Aussi, vous avez l’embarras du choix parmi les plus grandes marques, de Levi’s à Diesel en passant par Freeman T Porter, Marithé & François Girbaud, mais aussi Dolce & Gabbana, J Brand ou 7 For All Mankind, pour ne citer que quelques unes des plus prestigieuses.

Petite astuce : dans certain cas, il vous sera même possible de retrousser le bas des jambes d’un denim à coupe droite, voire loose, et de dévoiler vos chevilles pour l’occasion.

Vous n’avez plus d’excuses pour faire l’impasse sur cette tendance qui devrait durer, et qui est largement adoptée par de nombreux leaders d’opinion de la mode et autres stars du showbiz.

A bon entendeur…

mondenim.com (c) Copyright 2012