“Art of Denim” : le denim, toute une histoire

mondenim.com (c) Copyright 2013

449698296_640

En matière d’exposition mode/textile, on connait la suprématie de LA capitale de la mode en France : Paris. Et bien tout près de chez nous, de l’autre côté de la frontière, un autre coeur bat pour le textile et son histoire : le Luxembourg. Et c’est tout naturellement que l’exposition “Art of Denim” y a posé ses valises jusqu’au 14 septembre. Une exposition 100% denim pour un incontournable de la mode dans le monde à travers les âges.

Le centre McArthurGlen Luxembourg s’est ainsi associé à l’italien Angelo Caroli, qui détient la plus belle collection de pièces vintage en jeans d’Europe, pour offrir au public une exposition retraçant l’histoire du denim depuis son apparition aux Etats-Unis, jusqu’aux modèles cultes des années 70, sans oublier les marques emblématiques comme Lee ou encore Wrangler.

Angelo Caroli ici à droite - "le pape du vintage"

Angelo Caroli ici à droite – “le pape du vintage”

En parallèle, l’exposition a permis à ses visiteurs d’admirer des pièces d’exception issues des collections de grandes marques comme Chanel, Hermes, Dior, Versace, Roberta du Camerino ou encore Gucci.

Avec certaines pièces pouvant atteindre les 30 000 dollars, on peut dire que la toile denim a fait du chemin depuis ses débuts et restera pour longtemps encore un élément phare des podiums et de la mode… à l’international.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Le denim version couture

mondenim.com (c) Copyright 2013

jean-defile-just-cavalli

Le denim s’est imposé depuis longtemps au coeur de la mode casual mais, preuve de son exceptionnelle polyvalence, la toile denim fait régulièrement son apparition dans l’univers select et feutré du luxe.

C’est à travers différentes tendances de fond que le jean a su en effet trouver de nouveaux terrains de prédilection, là où l’on ne l’attendait pas forcément : Rock et Années 80 chez Just Cavalli ou Balmain, couture glam chez Miu Miu ou encore Chanel, tel cette superbe version jean du sac iconique de la marque de la rue Cambon.

Sac en denim matelassé Chanel. Son prix : 1 980 €

Sac en denim matelassé Chanel 

 En versions accessoires, jeans ou top, la question n’est finalement pas de savoir si l’on aime ou non le denim, mais bien comment on l’aime, qu’il soit vintage, hype, destroy, casual ou encore glam.

Lire aussi : Le denim dans tous ses états

mondenim.com (c) Copyright 2013

Génération denim : Vanessa Paradis et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012


Photo : Vanessa Paradis, M et son groupe

Pour son 250ème article, mondenim.com rend hommage à Vanessa Paradis, actrice, chanteuse et mannequin française touche-à-tout, à la fois égérie et muse, icône, pop star et actrice d’une rare justesse.

Car Vanessa paradis n’est pas que Madame Johnny Depp à la ville.

Vanessa Paradis mène sa carrière intelligemment autour d’un tryptique cinéma-musique-mode, refusant de s’enfermer dans un style ou une discipline, ne cédant jamais à la facilité, et toujours guidée par la qualité de ses collaborations artistiques, qui, en 25 ans, forcent le respect :

-dans le cinéma, lui offrant des rôles majeurs dans une douzaine de films, parmi lesquels l’irrésistible “L’arnacoeur” (2010, de Pascal Chaumeil) dans lequel son duo avec Romain Duris fera date, mais aussi “Elisa” (1995, de Jean Becker), “La fille sur le Pont” (1999, de Patrice Leconte) ou encore “Une chance sur deux” (1998, également de Patrice Leconte), dans lequel elle partage l’affiche avec deux monstres sacrés du cinéma Jean Paul Belmondo et Alain Delon.

-dans la musique, inspirant tour à tour Serge Gainsbourg, Lenny Kravitz (l’album “Vanessa Paradis”, 1992) ou -Matthieu Chedid- (l’album “Divinidylle”, en 2007), sans oublier des chansons à succès comme “Joe Le Taxi”, “Marilyn et John” ou “Que fait la vie”.

-dans la mode, elle va collaborer durablement avec CHANEL et Karl Lagerfeld, d’abord comme égérie du parfum Coco de CHANEL 2001, pour une collection de sacs du créateur, ou plus récemment pour le rouge à lèvres Coco Shine.

Vanessa Paradis est aussi à l’aise en tenue de soirée sur les marches du Festival de Cannes qu’avec une garde-robe plus casual, dans laquelle le jeans est une pièce centrale : elle est en effet une adepte de la toile denim -surtout la Vanessa Paradis chanteuse, comme en témoigne la photo en médaillon, accompagnée de Matthieu Chedid et de son groupe à l’occasion de sa dernière tournée, ou tout simplement dans sa vie de tous les jours.

mondenim.com (c) Copyright 2012