Saga des marques de jeans : CUB JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2013

pic cub jeans

CUB JEANS est une toute jeune marque de jeans française lancée par le lillois Franck Vercauteren, ancien directeur des collections internationales de LEE COOPER, et Antoine Roy, ancien membre du marketing de la marque.

CUB JEANS est basée sur une idée simple, parfaitement résumée par son slogan : “C’est la taille qui compte“. Et en effet, CUB Jeans se définit comme LA marque française de jeans pour hommes, qui habille tous les gabarits, y compris “hors de la moyenne”.

La jeune marque a donc décidé de relever un pari audacieux : changer les mentalités en affirmant “qu’on peut être très fin, enrobé ou dépasser les deux mètres, mais être bien dans ses vêtements, se sentir bien dans sa tête et donc être sexy !

CUB JEANS propose ainsi des pantalons contemporains de la taille 26 à 50 US (soit jusqu’à 64 en taille française), des ceintures grandes tailles ou encore des chemises jusqu’au 4XL. La marque offre également la possibilité aux hommes grands de s’habiller en longueur d’entrejambe 36 ou 38 dès le 30/38 !

CUB JEANS s’inspire de l’univers viril et casual des bûcherons canadiens, un univers un peu décalé, mais avec des produits bien dans l’air du temps et qui répondent à une véritable demande de la part des hommes au “gabarit hors normes”.

campagne-cub-img_5933

mondenim.com (c) Copyright 2013

Génération jeans denim : Ryan GOSLING

mondenim.com (c) Copyright 2013

C’était hier l’ouverture du 66ème Festival de Cannes, l’occasion pour nous de revenir sur l’une des grandes stars attendues pour l’événement : l’acteur canadien Ryan GOSLING.

C’est mercredi prochain que l’acteur devait monter les marches à Cannes pour la présentation du film Only God Forgives, de Nicolas Winding Refn. Vous avez bien lu “devait monter”, car aux dernières nouvelles l’acteur serait retenu à Détroit, dans le Michigan, pris par le tournage de son premier long-métrage en tant que réalisateur, How To Catch A Monsterqu’il tourne en compagnie de Christiana HENDRICKS et de sa compagne Eva MENDES.

L’absence, si elle est avérée, de Ryan GOSLING pour cette édition 2013 du Festival de Cannes sera très remarquée et fait d’ailleurs déjà beaucoup parler d’elle, tant on se rappelle le succès qu’avait remporté la présentation du film Drive il y a deux ans (lire aussi notre article ‘Drive : thriller et denim pour un succès planétaire’).

Côté look, lorsqu’il n’est pas d’exercice de montée des fameuses marches du Festival de Cannes, l’acteur canadien est un adepte du style casual, par exemple un jean gris délavé, basique entre tous les basiques qui s’accorde parfaitement avec un simple T-Shirt blanc, et accompagné d’un blouson de cuir ou d’une veste.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Saga des marques : BALIBARIS et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2013

BALIBARIS est une marque créée en 2010 par 2 amis, Corentin Petit-Pruvost et Paul Szczerba. Proches des tendances, exigeantes et allant à l’essentiel, leurs collections se dessinent avec simplicité et liberté dans un style jeune et preppy.

La philosophie de la marque est d’offrir des indispensables avec une production uniquement Européenne. C’est le cas par exemple de la cravate, un de leur premier produit, faite à la main en Italie. La cravate Balibaris joue avec les matières (soie et laine, soie tricotée…) et les motifs, pour un look à la Mad Men.

Exigeante, BALIBARIS l’est aussi dans sa stratégie de distribution, avec l’ouverture de sa toute première boutique en  septembre 2012, à deux pas du canal Saint-Martin à Paris, et une distribution sur internent maîtrisée.

Depuis la collection Printemps-Eté 2012 BALIBARIS propose également un jeans à son catalogue. Le modèle, réalisé en toile denim japonaise “red selvedge” brute, est proposé en deux coupes : une coupe slim et une coupe dite “nouveau droit” légèrement étroite et resserrée à la cheville. Fidèle à ses convictions, la marque confectionne son jeans en Europe.

Autant d’arguments susceptibles de permettre à BALIBARIS de trouver sa place sur le marché très compétitif du prêt-à-porter.

mondenim.com (c) Copyright 2013

Jeans et denim de A à Z : le chambray

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le chambray est un tissu qui a un air de famille évident avec la toile denim : également réalisé à partir de coton et souvent bleu, son procédé de tissage diffère toutefois du fameux sergé du denim; confortable, il est également plus léger que la toile denim.

Pour tout dire, le chambray est actuellement, toute proportion gardée, en train de devenir à la chemise ce que le denim est au pantalon : un classique polyvalent et confortable du style casual chic.

La chemise en chambray est très tendance ces dernières saisons, tantôt version casual (par exemple portée façon surchemise par-dessus un tee-shirt gris ou blanc) , tantôt version plus chic (associée avec une veste de blazer), s’accorde parfaitement avec un jean bleu foncé (brut par exemple) – se posant ainsi comme une alternative au total look denim (le fameux look ‘double denim‘), et se déclinant dans une variété impressionnante de teintes de bleu et d’autres couleurs.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Collections Printemps Eté 2013 : les Années 80 (re)commencent !

mondenim.com (c) Copyright 2012

Défilé JPG SS 13 – Photo Imaxtree

C’est la période des défilés Haute-Couture pour la Saison Printemps Eté 2013, avec son foisonnement créatif habituel, fait de mélanges de couleurs, de matières et d’inspirations multiples.

Parmi les tendances constatées dans les Collections 2013, l’une d’entre elles nous inspire un sentiment  : ‘les années 80 recommencent’, clin d’oeil à la chanson que Michel Jonasz interprétait à l’aude des années 80 : “Les années 80 commencent’.

En effet, les Années 80 confirment leur retour par la grande porte dans le monde de la mode, en particulier à travers Jean Paul Gaultier, qui fait défiler dans la bonne humeur ses stars des années 1980, qui Annie Lennox, qui Boy George, qui Les Rita Mitsouko, qui Madonna, autant de flashbacks sur la décennie dont le créateur a fait son miel, entre sunlights, couleurs et travestissements.

Un retour en grâce du style Années 80 qui touche également le prêt-à-porter casual (le grand retour des sweat shirts amples 100% coton) et la mode denim, avec le come back tonitruant ces dernières saisons du jeans stretch de couleur (lire aussi l’article ‘L’embarras du choix : 4 décennies remises au goût du jour‘), et offrant pour certaines marques l’opportunité d’une véritable résurrection, comme CIMARRON.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Quelle est la bonne longueur de jambes d’un jeans?

mondenim.com (c) Copyright 2012

” La bonne longueur de jambes, c’est lorsque les pieds touchent vraiment par terre!”, avait coutume de dire le regretté Coluche.

Pour ce qui est de la longueur de jambes d’un jeans, c’est un peu plus complexe, car cela dépend de plusieurs paramètres.

Tout d’abord, la longueur de jambes d’un jeans dépend de sa coupe : du plus court – le 7/8 (voire le 3/4) ou le baggy va se porter au dessus de la cheville – au plus long – le flare ou le bootcut va s’arrêter pratiquement au niveau du sol, pour cacher tout ou partie de la chaussure, en passant par les coupes droite et slim dont le bas du jeans s’arrête quelques centimètres sous la cheville, ou le jeans carotte, qui effectue un beau retour ces dernières saisons et se distingue par le fait qu’il s’arrête au niveau de la cheville.

Mais la longueur de jambes d’un jeans, c’est aussi une histoire de goût : pour un même modèle, une personne ne souhaitera pas forcément le porter avec la même longueur que peut le souhaiter une autre personne.

C’est également fonction du style recherché : les styles casual et fashion s’accommoderont de longueurs supérieures à un style plus classique.

Enfin, le rapport entretenu avec la longueur de ses jeans varie d’une marque à l’autre : certaines marques ne proposent qu’une seule longueur de jeans (FREEMAN T PORTER, LEE pour femme…), d’autres déclinent leurs modèles dans deux longueurs dfférentes (en général L=32 et L=34), d’autres enfin proposent une longueur de jambes sensiblement supérieure, afin de favoriser le recours au retroussage du bas du jeans, toujours aussi tendance cette saison – c’est le cas par exemple de certains modèles EDWIN.

En définitive, la bonne longueur d’un jeans passe par deux étapes-clés : le moment du choix du modèle et le moment où on le porte. Pour ce faire, on ne pourra que suggérer :

1. le recours à un conseil extérieur, tel un Accompagnement au Choix Personnalisé à partir de ses mensurations, en l’occurence sa longueur d’entrejambe

2. l’inspiration à partir de catalogues de looks ou des photos qui présentent les modèles portés, et non pris à plat ou détourés

3. enfin, le respect de quelques fondamentaux :
-certaines coupes ne sont pas conçues pour être portés trop courts (coupes droites, bootcut)
-dans la plupart des cas, le recours à l’ourlet n’est pas conseillé sur un jeans, car il a tendance à modifier l’équilbre de la silhouette originelle du modèle.

mondenim.com (c) Copyright 2012