Saga des marques : MAJE et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Judith Milgrom n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’elle crée la marque de prêt-à-porter pour Femme MAJE, en 1998: elle a alors déjà à son actif la co-création avec sa soeur de la marque de prêt-à-porter SANDRO.

Destinée aux femmes actives, c’est encouragée par l’accueil de ses collections que MAJE ouvre sa première boutique, au coeur de Paris : la première d’une longue série puisque les boutiques sont aujourd’hui au nombre de 150 en France et à l’étranger, dont New York depuis novembre 2011, avec l’ouverture de 2 boutiques et 3 corners.

Le ligne stylistique choisie par MAJE oscille entre modernité, décalé et sens du détail, le tout en réalisant des silhouettes très féminines, à la fois glamour, épurée et audacieuse, exprimées à travers des collections à forte identité et ancrées pleinement dans leur époque.

Refusant de se laisser enfermer dans le seul secteur du prêt-à-porter, MAJE s’affirme aussi musicalement avec son association à ELLE EN SCENE, un label de concerts qui correspond bien à l’image Rock et Folk chic de la marque.

Pour sa collection Printemps Eté 2012, MAJE sait se conjuguer aussi en mode denim, à travers une gamme de jeans couleur tout à son image :

-JAVAR : jean slim court (7/8), disponible en 3 finitions : Rose, Emeraude et Tomato

-LAUTREC : jean boyfriend white, avec broderies sur poches

-LIEGE : jean denim slim avec broderies sur poches, finition indigo effet usé

-HINCH : jeans denim slim court (7/8), finition indigo effet usé

-JAW : jeans gris ultra slim

-LUDOVIC : jeans bleached à rayures avec empiècements

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : SUPERDRY et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

SUPERDRY est une marque de prêt-à-porter d’origine britannique (comme son nom peut le laisser penser mais certainement pas les idéogrammes japanisant repris dans le logo, et qu’EVISU ne renierait pas), et créée en 2003 par James Holder et Julian Dunkerton, à la suite d’un voyage à Tokyo qui va manifestement particulièrement les inspirer.

Car Superdry s’est donné comme ligne stylistique la fusion originale et audacieuse d’influences américaines et japonaises, le tout interprété dans un langage vestimentaire (matières, codes) très britannique, ce qui –reconnaissons-le, ne gâche rien.

Il en résulte un style urbain, casual, juste ce qu’il faut de sportwear, et raffiné dans sa maîtrise du détail. Superdry, c’est aujourd’hui une gamme complète de prêt-à-porter, d’accessoires, de lunettes, de montres ou encore de chaussures, pour Homme et pour Femme.

Le denim s’intègre naturellement dans l’esprit et le style Superdry : il s’exprime en de multiples pièces, qu’il s’agisse du jeans, de la chemise en jean, du blouson en jean, ou encore corsaire, jupe ou mini-short en jean.

La gamme jeans Superdry pour Femme propose essentiellement des modèles de jeans skinny, slim Straight ou Straight –dans une moindre mesure Boyfriend, dans une généreuse variété de coloris, entre les différents lavages indigo (du brut au bleach) et de subtiles teintes de gris, rose, turquoise ou noir.

Pour Homme, il s’agit d’une gamme de jeans Slim, Straight ou Tapered, dans des variations de teintes indigo allant du bleu foncé brut au Stone wash, et personnalisés dans certain cas avec un effet usé , que ce soit à travers un délavage plus marqué au niveau des plis et des cuisses, ou des déchirures pour la part de rebelle qui est en nous.

Force est de constater que le style Superdry a réussi à se faire une place sur la scène britannique, mais aussi internationale : loin de se limiter à son pays d’origine, la marque britannique est aujourd’hui commercialisée dans une grande partie de l’Europe, en Amérique du Nord, Amérique Latine et en Asie, dans plus de 80 pays.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le grand bleu version denim

Ce n’est pas un hasard si la couleur emblématique du denim est rapidement devenue le bleu indigo.

A l’origine à usage exclusivement professionnel, il se devait en effet de ne pas être trop salissant et facile d’entretien, ni trop “daté” : autant de vertus que possède le bleu indigo.

Mais c’est aussi parce c’est dans cette couleur que le délavage va le mieux s’exprimer et proposer d’inombrables variantes, du bleu très foncé tendant vers le noir au bleu clair (le fameux effet délavé “bleach”, si prisé dans les années 80 et qui revient bien dans certaines collections printemps-été 2012), en passant à l’emblématique bleu indigo, que les fabricants réinventent perpétuellement, pour des rendus très différents selon la nature de la toile (notamment son poids), le type de finition (l’effet huilé ou plus récemment l’enduction cuir), ou encore les techniques de teinture (le rendu d’une toile denim surteinte proposée par Cimarron, à comparer à une toile denim brute de chez G-Star ou Edwin).