Yallingup : Made in France… mais pas que !

mondenim.com (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Après 1083 (marque éco-responsable française, créée à Romans sur une version bio et Made in France du diptyque jeans / sneakers) et CUB JEANS, la toile denim continue d’inspirer la fibre entrepreneuriale française avec une toute nouvelle marque de jeans 100% Made in France YALLINGUP.

Première impression : YALLINGUP, c’est plutôt décalé pour une marque qui revendique haut et fort le “Made in France” bien de chez nous… YALLINGUP : c’est en fait le nom d’une jolie petite ville située sur la côte ouest de l’Australie; à l’origine, cela signifie  « Place of Love » en Aborigène.

En réalité, le décor est ainsi planté pour une marque qui a fait le choix de casser les codes parfois poussiéreux du “Made in France” de Papa. Et YALLINGUP de jouer à fond sur la carte du tond décalé, volontier irrévérencieux, dans la veine de marques comme MICHEL & AUGUSTIN dans l’agroalimentaire. La preuve en image :

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Mais derrière un ton résolument décalé, YALLINGUP s’appuie en fait sur deux éléments fondateurs :

1. son statut de marque “100% française“, à la fois avec une vision du jeans, qui nous parle (“Le jean est l’accessoire n°1 d’une tenue, un intemporel que tout le monde possède dans sa garde-robe (garde-jean en l’occurence)… Le jean est LE vêtement « vivant » par excellence. Il évolue avec nous au fil des ans, il devient de plus en plus unique car il est ce que l’on en fait.”), mais aussi en adoptant une démarche éco-responsable (par la limitation des phases de transport – impact direct sur la trace carbonne de ses productions).

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

2. la particularité de ses jeans, réalisés selon un procédé spécifique de sérigraphie, offrant des possibilités d’expression et de personnalisation assez inédites dans l’univers du denim, le jeans devenant ainsi un support d’expression, à l’instar de ce qu’est le tee shirt.

Yallingup (c) Copyright 2013

Yallingup (c) Copyright 2013

Pour couronner le tout, une devise évocatrice et … provocatrice : “Made in France… Mais pas Ringard”… Une profession de foi réjouissante autant que prometteuse…

mondenim.com (c) Copyright 2013

Le denim multipolaire

Le denim multipolaire n’est pas une nouvelle coupe de jeans révolutionnaire, une nouvelle génération hyper-sophistiquée du denim sculptant.

Non. Le denim est devenu multipolaire, c’est-à-dire marqué par une multiplication des zones d’influence stylistiques et économiques, à l’instar du monde dans lequel on vit.

Si les Etats Unis ont longtemps été la seule source d’influence significative du jeans dans le monde, l’après-guerre a vu la naissance de nombreux courants dissidents, avec une accélération depuis les années 90 : le jeans est en effet désormais d’inspiration plurielle, qu’il soit bien sûr originaire des Etats Unis (Levi’s, 7 For All Mankind, J Brand), mais aussi du Canada (Naked And Famous), d’Italie (Diesel, Replay, Armani Jeans, Dolce & Gabbana…), des Pays Bas (G-Star…), du Royaume-Uni (Paul Smith, VOI Jeans), de Suède (Cheap Monday, Nudie Jeans…), d’Allemagne (Mustang), de France (Le Temps des Cerises, Bleu de Paname…), du Japon (Edwin, Iron Heart), de Corée (Democracy of Nevermind), d’Australie (Nobody, Neuw) ou encore de Turquie (Mavi).

Une multiplicité des influences et des modes d’interprétation du denim qui ne peut être que positif pour les amateurs de jeans sous toutes ses formes que nous sommes.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : NOBODY

1999 : c’est le titre d’un album culte de Prince; c’est aussi l’année de naissance officielle de Nobody, une marque de denim premium australienne pour laquelle la réalisation de jeans doit pouvoir être un acte d’éthique et de créativité, une preuve d’amour que portent ses fondateurs à l’égard de ce must vestimentaire.

Une naissance de la marque Nobody qui vient couronner une longue et patiente gestation, puisque cela fait plus de 30 ans que les créateurs de Nobody sont partis en quête de leur propre Graal : concevoir et fabriquer les plus beaux jeans du monde. Ni plus, ni moins. Avec une première étape decisive : disposer de ses propres équipements, bureau, studio et atelier compris.

Puis vient alors le moment d’un long parcours initiatique : l’apprentissage de procédés de personnalisation du denim à la main, la découverte des techniques les plus subtiles, méconnues ou parfois oubliées, pour retirer le meilleur du denim, à toutes les étapes de sa transformation, des coupes les plus ajustées aux délavages, aux effets contrôlés du rétrécissement de la toile denim, ainsi que son comportement avec le temps.

Tout cela pour aboutir aujourd’hui à une expertise précieuse dans la sélection de ses toiles denim auprès des meilleurs fournisseurs au Japon, en Europe et aux Etats Unis. Mais aussi dans les méthodes de délavages et leurs effets sur le rendu final de la toile, et enfin la touche finale, le véritable crédo de Nobody: la customisation individuelle de chaque paire de jeans.

Nobody fabrique tous ses modèles dans ses ateliers, à Melbourne, et est fière d’être certifiée par la Norme Australienne du Prêt-à-Porter Ethique (les standards de l’Ethical Clothing Australia standards), synonyme de traçabilité et eco-responsabilité de l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement, de fabrication et de distribution. Une marque qui peut revendiquer sa fierté de fabriquer ses modèles en Australie avec éthique et eco-responsabilité. Bref, qui a du sens; une marque de son temps.

Nobody habille l’Homme et la Femme ; ses collections sont commercialisées en boutiques multi-marques en Australie, Nouvelle Zélande, Hong Kong et au Royaume-Uni.

mondenim.com (c) Copyright 2012