Mon jeans EDWIN Sen … 24 mois plus tard

mondenim.com (c) copyright 2013

Ce sont pour l’essentiel les biens de consommation faisant l’objet d’un marché de revente d’occasion qui sont amenés à être évalués dans le temps, comme par exemple le marché de l’automobile ou du nautisme (fiabilité, principaux risques de panne, coût à l’entretien etc…)

Deux raisons principales expliquent que le jeans denim soit évalué dans son état neuf, et non dans le temps :

-son évolution dans le temps, sa tenue et son niveau d’usure peuvent varier en fonction de la façon dont il est porté et entretenu.

-le jeans denim n’est que très marginalement acheté d’occasion

Pour autant, l’évolution dans le temps d’un jeans nous intéresse chez MONDENIM.COM, dans la mesure où l’évolution dans le temps va pouvoir sensiblement varier d’un modèle à l’autre.

Courant 2012, nous vous présentions le jeans EWIN Sen, l’un de nos jeans favoris (lire l’article ‘mes jeans favoris : l’EDWIN Sen‘) et l’un des must de la collection denim signée EDWIN.

Revoici notre jeans EDWIN Sen titrant 24 mois au compteur, après avoir été porté environ 130 jours en cumulé et lavé une bonne trentaine de fois.

copyright mondenim.com

EDWIN démontre toute sa maîtrise technique à travers son modèle phare, l’ EDWIN Sen, dont la qualité de la coloration et de sa toile denim selvedge brute expliquent sa très bonne tenue dans le temps, avec un délavage progressif et régulier et aucun signe d’usure marquant. Un argument commercial qui n’est pas négligeable. Ce n’est pas un hasard si la marque japonaise a développé une gamme Sen avec différents degrés de délavage (lire aussi notre article ‘le niveau de maturation : un moyen de structure l’offre de jeans denim?’.

mondenim.com (c) Copyright 2013

 

Laisser un commentaire