Saga des marques de jeans : HILFIGER DENIM par Tommy Hilfiger


Tomas Jacob Hilfiger entretient un rapport particulier avec le denim, qui est à l’origine de sa carrière exceptionnelle, modèle de réussite à l’américaine.

En effet, son parcours commence au début des années 70, lorsqu’il décide d’acheter des jeans, alors de fortes inspiration « pattes d’éléphant », les personnalise et les revend dans sa boutique « People’s place ». Une période qui va beaucoup lui apprendre sur le prêt-à-porter et sur lui-même, le confortant dans ses velléités de création et d’indépendance.

Contraint quelques années plus tard de réorienter son activité, Tomas Jacob Hilfiger va même jusqu’à refuser des propositions d’embauche, notamment chez Calvin Klein, et va finir par créer en 1984 sa propre marque Tommy Hilfiger. C’est son démarrage officiel en tant que styliste créateur dans le prêt-à-porter.
Il a alors 33 ans.

Le style chic décontracté cher à Tommy Hilfiger va progressivement acquérir ses titres de noblesse et réussir à s’implanter aux quatre coins du monde.

Quelques années plus tard, la profession lui rend hommage, par la voix du Council of Fashion Designers of America (CFDA), qui l’élit Designer de l’année en 1995.

En 2005, Tomas Jacob Hilfiger vend l’empire que représente désormais Tommy Hilfiger au groupe PVH Corp., tout en continuant à y jouer par la suite un rôle en tant que styliste, et à travers son engagement au nom de la marque pour des causes humanitaires.

En l’espace de 20 ans, Hilfiger a su diversifier son offre et propose aujourd’hui des collections de vêtements, chaussures, sacs et accessoires, pour toute la famille.

Hilfiger Denim est une ligne spécifique, qui adapte l’esprit Tommy Hilfiger à l’univers et aux valeurs du jeans, à travers des collections Homme/Femme de vêtements, chaussures et accessoires.
L’offre jeans est composée d’une gamme de coupes (Ajustée, Classique ou Confort), de coloris et de délavage. Une gamme de jeans complémentaire existe aussi sous le label Tommy Hilfiger.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Laisser un commentaire