Génération denim : Patrick Bruel et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012


Photo (c) Floriana Pasquier

Patrick Bruel est l’un des rares artistes français dont le succès dans la chanson n’a rien à envier à son succès au cinéma. Deux carrières menées en parallèle, qui vont se compléter et s’enrichir mutuellement.

Au cinéma, c’est à la fin des années 70, alors totalement inconnu, qu’il décroche son premier grand rôle, dans ‘Le coup de sirocco’, d’Alexandre Arcady. Vont suivre près d’une trentaine de rôles à ce jour, avec quelques uns des grands réalisateurs français contemporains, dans des films comme Ma femme s’appelle revient’ (Patrice Leconte, 1982), ‘Marche à l’ombre’ (Michel Blanc, 1984), ‘P.R.O.F.S’ (Patrick Schulmann, 1985, avec Fabrice Luchini), ‘Attention bandits’ (Claude Lelouch, 1986), ‘la maison assassinée’ (Georges Lautner, 1988), ‘Toutes peines confondues’ (Michel Deville, 1992), ‘Sabrina’ (Sydney Pollack, 1995), ‘Le jaguar’ (Francis Weber, 1996, avec Jean Reno), ‘L’ivresse du pouvoir’ (Claude Chabrol, 2006) ou ‘Un secret’, de Claude Miller. Dernier rôle en date dans ‘Le prénom‘ (Mathieu Delaporte et Alexandre de la Patelière, avec Charles Berling), un rôle qu’il a déjà tenu avec brio au théâtre.

Mais c’est en tant que chanteur que Patrick Bruel atteint le sommet de sa notoriété, qui va atteindre son paroxysme avec une véritable ‘bruelmania’, au début des années 90 : premier vrai succès ‘Marre de cette nana-là’, écrite en 1984 par son complice Gérard Presgurvic, puis de nombreux succès populaires à travers une quinzaine d’albums, alternance d’enregistrements studio et live, dont ‘Alors regarde’ (1989, avec le titre tubesque ‘Casser la voix’), le double album live ‘Si ce soir’ (1991), ‘On s’était dit’ (1995), ‘Entre deux’ (des reprises de chansons françaises de l’entre-deux guerres ; 2002), ‘Puzzle’ (2004), ‘Des souvenirs… ensemble’ (2007) et plus récemment ‘Seul… ou presque’ (un concert plus intimiste, 2009)

Et parce que Patrick Bruel réussit dans tout ce qu’il entreprend, il fait aussi partie des meilleurs joueurs de poker du monde.

A la ville comme sur scène, le jeans denim fait partie des vêtements fétiches de Patrick Bruel (photo en médaillon).

mondenim.com (c) Copyright 2012

Laisser un commentaire