Saga des marques de jeans : KILIWATCH

mondenim.com (c) Copyright 2012

A l’origine, l’Espace Kilywatch, une boutique parisienne réputée pour sa sélection de marques vintage, avant de se décliner en une marque de jeans françaises.
Et c’est depuis 2008 que Philippe Bouloux, un véritable passionné du jean, assure la création, le développement et la distribution de la marque Kiliwatch.

La collection Kiliwatch, essentiellement composée de jeans en denim, est crée en France dans un pur esprit vintage cher à l’enseigne éponyme.

Si l’on devait définir Kiliwatch ? Une marque qui se définit en tout cas comme étant chargée de valeurs émotionnelles, d’innovation, mélange d’exclusivité et de savoir-faire, ne négligeant aucun détail tant dans le choix des matières que dans la qualité des coupes, et proposant ainsi des modèles pratiques et faciles à porter. C’est enfin la recherche d’une évolution constante par l’écoute de nouvelles aspirations.

Sa collection de jeans pour Homme comporte 4 modèles : Master (coupe droite), Initial (étroit), Jagger (slim) et Slash (Tapered) ; pour Femme, on trouve la ligne Diamond (taille moyenne), déclinée en 4 coupes (Slim, Straight, Bootcut et 7/8) et Silver (taille basse, en 4 coupes également).

Kiliwatch propose également une gamme de pantalons chinos et sa nouvelle collection très innovante de jogging jeans : Blue Wonder, composée de 5 vêtements (short, pantalon, sweat avec capuche, sweat et veste).

La marque française est essentiellement distribuée en France, ainsi qu’au Luxembourg, en Grèce et au Japon.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jogging jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Les fabricants de denim affichent depuis plusieurs années des vélléités de repousser toujours plus loin les frontières du jean, notamment en le croisant avec d’autres pièces vestimentaires : c’est le cas du jegging, à mi-chemin entre le jeans et le legging.

Le succès du jegging dans les collections Femme de ces dernières années n’est surement pas étranger à l’arrivée en 2011 d’une nouvelle audace stylistique rendue possible par une petite prouesse technique : le jooging jeans, c’est à dire le croisement d’un jean avec un pantalon de survêtement (ou jogging).
Si si, vous avez bien lu.

Cette nouvelle forme de modification génétique du denim, mi streetwear mi sportwear, a vu le jour sous l’impulsion de la société denimière Isko, reconnue pour ses capacités d’innovation. CQFD.

Une vraie innovation sur le marché, qui aura certainement ses accros et ses détracteurs, mais qui a le mérite de faire bouger les lignes du marché du jeans, et de proposer une promesse simple et efficace : le rendu d’un jeans, le confort molletonné d’un pantalon de jogging .

Certaines marques n’ont pas tardé à manifester leur intérêt pour le jogging jeans, comme Diesel, avec sa gamme Jogg-Jeans, ou encore la jeune marque française Kiliwatch, avec sa ligne Blue Wonder, composée de 5 pièces jogging jeans : veste, sweat shirt, pantalon, short et sweat à capuche.

L’avenir dira si le jogging jeans a le potentiel de durer. Avec un défi en terme de cibles : d’un côté les adeptes du streetwear, de l’autre du sportwear… Dans les 2 cas, il va falloir qu’il trouve sa place sur un marché déjà encombré, en évitant le simple effet de mode. Et avant tout, en proposant un style attractif.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jegging

mondenim.com (c) Copyright 2012

Il fallait oser le croisement entre le jeans et le legging, deux familles de pantalons qui n’ont a priori pas grand chose à voir l’une avec l’autres, et que l’on a croisé pour réaliser une nouvelle catégorie de pantalons pour femme : le jegging, contraction de jean et legging.

Le jegging est-il le résultat d’un mariage contre nature entre le jean et le legging?

*à ma droite, le legging, réalisé en matières élastiques, archi-moulant, uni ou imprimé, décliné dans une palette de couleurs unies; exclusivement féminin, il est récemment revenu sur le devant de la scène vestimentaire.

*à ma gauche, le jeans, réalisé en toile denim, plutôt indigo, qui joue sur les effets de délavage ou de finitions (scratchs, zips, surpiqûres, formes de poches…) et sur la variété des coupes (du Baggy au straight en passant par le bootcut, le 7/8 ou encore l’ultra-slim)

Il n’est nullement question d’un mariage contre nature, mais d’une synthèse, d’une sorte d’hybridation entre le jeans stretch et le legging, qui se retrouvent pour leurs caractéristiques moulantes, grâce à l’utilisation d’Elasthanne dans leurs compositions, à des proportions différentes.

Au final, peut importe de savoir si le jegging est davantage un jeans qu’un legging -ou l’inverse : il doit son succès actuel au fait qu’il réussit à emprunter les qualités d’aspect du jeans avec le confort et le style du legging.

Nombre des marques de denim proposent aujourd’hui le jegging dans leur collection de jeans Femme, contribuant ainsi à en faire l’un des incontournables du vestiaire féminin d’aujourd’hui.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : ABERCROMBIE & FITCH et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Peu de marques ont aussi bien réussi leur come back qu’Abercrombie & Fitch, une marque de prêt-à-porter américaine créée en 1892 à New York par David T. Abercrombie et Ezra H. Fitch, et qui cultive un paradoxe : à la fois faire partie des marques les plus anciennes (la date de création est d’ailleurs un argument fortement mis en avant), tout en étant récente dans le prêt-à-porter, et l’une des toutes dernières à conquérir l’Europe.

A l’origine, Abercrombie & Fitch (AF) est une marque select de matériel pour les loisirs en plein air, et ce jusqu’en 1976, date à laquelle l’entreprise est acculée au dépôt de bilan.

Après une première reprise par une société texane d’articles de chasse, c’est la seconde reprise qui sera la bonne, en 1988; son nouvel acquéreur, le Groupe The Limited, va en effet mettre à profit son expérience pour relancer Abercrombie & Fitch et l’installer comme l’une des marques cultes des 15-25 ans, résolument lifestyle, icône du chic décontracté et d’une américanité assumée.

Le succès d’Abercrombie & Fitch doit beaucoup à la qualité de ses produits (qualité des matières, des coupes et des couleurs), mais aussi à l’expérience dans ses boutiques et une stratégie d’ouverture de boutiques flagship raisonnée.

En France, la première boutique flagship A&F a ouvert au bas des Champs Elysées en mai 2011, avec une théâtralisation devant la boutique (entrée par petits nombres, pour alimenter une file d’attente) et en boutique : du personnel très « beautiful » qui distribue des « what’s going on » à qui mieux mieux, un niveau sonore savamment étudié et un éclairage tamisé qui font plus penser à une boîte de nuit qu’une boutique de prêt-à-porter.

Abercrombie & Fitch adopte une politique commerciale audacieuse : pas de soldes ! Ce que très peu de marques peuvent se permettre. Et cela ne semble pas décourager les accros à la marque, si l’on en juge l’affluence dans la boutique au moment des soldes, qui font rage… ailleurs.

C’est en 2006 qu’Abercrombie & Fitch part à la conquête de l’international :
-en Europe à partir de 2007 : à Londres d’abord, puis Copenhague (2010), viennent ensuite, en 2011 : Paris, Madrid, Düsseldorf et Bruxelles
-en Extrême Orient, Tokyo en 2009, Singapour en 2011
-en Amérique Latine, à partir de 2010
Abercrombie & Fitch propose des vêtements et des fragrances pour l’Homme et la Femme, ainsi que les juniors avec sa griffe AF Kids.

Le denim selon A&F, c’est une gamme de jeans aux coupes sobres (Super Skinny, Skinny, Slim Straight et Classic Straight pour Homme, Super Skinny, Skinny, Flare et Jegging pour Femme), et déclinés en plusieurs finitions (indigo plus ou moins délavé, (très) légèrement destroy, white, ou -pour le jegging- dans une palette de couleurs pastel)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le denim multipolaire

Le denim multipolaire n’est pas une nouvelle coupe de jeans révolutionnaire, une nouvelle génération hyper-sophistiquée du denim sculptant.

Non. Le denim est devenu multipolaire, c’est-à-dire marqué par une multiplication des zones d’influence stylistiques et économiques, à l’instar du monde dans lequel on vit.

Si les Etats Unis ont longtemps été la seule source d’influence significative du jeans dans le monde, l’après-guerre a vu la naissance de nombreux courants dissidents, avec une accélération depuis les années 90 : le jeans est en effet désormais d’inspiration plurielle, qu’il soit bien sûr originaire des Etats Unis (Levi’s, 7 For All Mankind, J Brand), mais aussi du Canada (Naked And Famous), d’Italie (Diesel, Replay, Armani Jeans, Dolce & Gabbana…), des Pays Bas (G-Star…), du Royaume-Uni (Paul Smith, VOI Jeans), de Suède (Cheap Monday, Nudie Jeans…), d’Allemagne (Mustang), de France (Le Temps des Cerises, Bleu de Paname…), du Japon (Edwin, Iron Heart), de Corée (Democracy of Nevermind), d’Australie (Nobody, Neuw) ou encore de Turquie (Mavi).

Une multiplicité des influences et des modes d’interprétation du denim qui ne peut être que positif pour les amateurs de jeans sous toutes ses formes que nous sommes.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans vintage

A l’origine, le vintage désigne des articles anciens de marques de prestige, et destinés à une petite minorité de passionnés.

Par extension, il s’agit aussi d’un article rétro et usité, dont le passé « porté » est de nature à en faire un article convoité.

Le denim n’échappe pas à la mode du vintage, sous l’impulsion des marques, pour lesquelles c’est le moyen de revisiter leur passé prestigieux ; le jeans vintage est, pour l’essentiel, un modèle mythique, emblématique de son époque, et réédité par la marque.

C’est d’ailleurs le concept de la ligne Levi’s Vintage Clothing ®, avec laquelle Levi Strauss revisite son prestigieux passé de pionnier du jeans.

Le vintage est en forte affinité avec les valeurs du jeans -notamment l’attachement à ses origines pour donner du sens à la vie d’aujourd’hui. Reste à prouver qu’il représente un modèle économique viable, et pas seulement en terme d’image, ce que la l’avènement actuel du jeans slub tend à suggérer.

mondenim.com (c) Copyright 2012 et 2015