Saga des marques de jeans : CURRENT/ELLIOTT

mondenim.com (c) Copyright 2012

Current/Elliott est une marque de prêt-à-porter féminin créée en 2008 à Los Angeles par Emily Current et Meritt Elliott, et dont Serge Azria est à la fois le CEO et le Directeur Artistique. Tous les 3 ont au moins un point commun : une passion sans limite pour le denim. Une passion qui s’exprime jusque dans son slogan (“Wear For Love – Love For Wear“). Une passion communicative si l’on en juge les réalisations de la jeune marque américaine.

Current/Elliott se distingue par son attachement au jeans vintage et revendique haut et fort ses racines américaines : au programme, audace stylistique, parfaite maîtrise technique, pour la réalisation de modèles de jeans aux coupes classiques et raffinées, aussi intemporels que bien ancrés dans leur époque. Des jeans qui entrent dans le vestiaire féminin par la grande porte.

L’un des classiques de Current/Elliott : le Boyfriend, une coupe plus délicate à réaliser qu’il n’y paraît de prime abord – gare aux effets dévastateurs d’un jeans Boyfriend mal coupé !

Curieuse de tout, résolument orientée vers la création, La marque de Los Angeles se réalise aussi à travers des collaborations stylistiques remarquables, comme en témoignent :

-la collection Marni Current/Elliott réalisée en 2011 avec la maison italienne Marni, et qui fait la synthèse des deux univers de marque, avec force détails type doublures à motif, empiècements…

-dernièrement, la collection DVF Hearts Current/Elliott, réalisée en collaboration avec la créatrice Diane von Furstenberg, et qui, d’inspirations sophistiquées et ludiques, customise le denim vintage de Current/Elliott par des impressions estivales, et déclinées en versions jean, short, robe ou encore jupe.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : JOE’S JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2012

A l’origine de Joe’s Jeans, un créateur talentueux et ambitieux, Joe Dahan, qui quitte son Maroc natal pour les Etats Unis, bien décidé à conquérir le monde, comme avant lui Levi Strauss avait quitté la Bavière, ou plus récemment les frères Marciano le Sud de la France pour y créer la marque Guess.

Joe Dahan croit en sa bonne étoile, et il a raison. Etabli à Los Angeles, il y crée sa première collection de prêt-à-porter pour Homme intitulée « Joe the Hun », émanation brute de son esprit rebel, d’inspiration casual bohême pour les yuppies New Yorkais. C’est un succès retentissant.

Et un succès en appelant souvent un autre, notre créateur récidive avec sa collection « Joe’s Tees », une collection de hauts que ses fans et -déjà- les célébrités s’arrachent.

Résolument tourné vers l’avenir, c’est en 2001 que Joe Dahan crée Joe’s Jeans, une ligne de denim premium pour Femme, parfaitement adaptée à une clientèle très exigeante lorsqu’il s’agit de choisir son jeans, et qui se reconnaît dans ces modèles dont la vertu est de faire mieux qu’épouser les morphologies féminines : ils les subliment.

Une Collection jeans pour Homme va suivre en 2006, ainsi qu’une collection pour Enfants.

Aujourd’hui, Joe’s Jeans est une gamme de prêt-à-porter et d’accessoires (sacs, ceintures, chaussures…), qui continue à donner une place centrale aux pièces en jean.

Pour Femme :
-d’un côté une gamme de jeans de 14 coupes adaptées à toutes les morphologies, du Bootcut au Skinny en passant par le Flare, le Straight ou le Cropped.
-de l’autre les lignes Fifty-Five Colours Skinny (un jeans Skinny décliné en 55 coloris) et Fifty-Five Colours Shorts (l’équivalent en version shorts)

Pour Homme, une gamme plus ramassée, très homogène, constituée de 5 standards : le Straight Narrow (The Brixton), le Classic Fit (The Classic), le Relaxed Fit (The Rebel), le Bootcut (The Rocker) et le Super Slim + Narrow (The Super Slim).

Les célébrités américaines ne s’y trompent pas, souvent prises en flagrant délit de port d’un denim Joe’s Jeans.

Joe’s Jeans est distribué à travers le monde dans plus de 250 boutiques à la marque (dont 2 en France), et au total près de 1200 points de vente.

mondenim.com (c) Copyright 2012

LEVI’S : guide des modèles de jeans Homme – Collection Printemps Eté 2012

mondenim.com (c) Copyright 2012

Tout le monde connaît le modèle 501 de Levi’s. Une notoriété telle qu’elle a tendance à faire de l’ombre au reste de la gamme de jeans Levi’s, pourtant loin de se limiter à un modèle, aussi prestigieux soit-il. L’arbre qui cache la forêt?

La dénomination numérique des modèles, dans le respect d’une tradition chère à la marque depuis le lancement du 501 en 1890, a peut être aussi une petite part de responsabilité dans la faible connaissance des autres modèles : combien d’entre nous savent que le 508 est une coupe Tapered, ou le 510 une coupe skinny?

Voici donc un petit guide des modèles de jean Levi’s pour Homme :
-504 : coupe Straight Tapered, taille basse
-505: Regular, taille régulier
-506: Straight, taille régulier
-508 : Tapered, taille régulier
-510 : Skinny, taille régulier
-511 : Skinny Fit / Slim, taille régulier
-519 : Skinny, taille basse
-520 : Classic Tapered, taille régulier
-527 : Bootcut, taille régulier
-562 : Loose Tapered, taille régulier
-751 : Classic Straight, taille régulier

Selon les modèles, des variations de délavages bleu indigo parfaitement maitrisés et appelés 7 Year Stretch, Diamond, Big Blue, Union, Lichen Blue, Union Selvedge, Stretch Shadey, Premium Light Broken-In, Mostly Mid Blue ou encore Ground Down, ainsi que des délavages Black (Rigid Black, Dusty Black).

mondenim.com (c) copyright 2012

Saga des marques : ABERCROMBIE & FITCH et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Peu de marques ont aussi bien réussi leur come back qu’Abercrombie & Fitch, une marque de prêt-à-porter américaine créée en 1892 à New York par David T. Abercrombie et Ezra H. Fitch, et qui cultive un paradoxe : à la fois faire partie des marques les plus anciennes (la date de création est d’ailleurs un argument fortement mis en avant), tout en étant récente dans le prêt-à-porter, et l’une des toutes dernières à conquérir l’Europe.

A l’origine, Abercrombie & Fitch (AF) est une marque select de matériel pour les loisirs en plein air, et ce jusqu’en 1976, date à laquelle l’entreprise est acculée au dépôt de bilan.

Après une première reprise par une société texane d’articles de chasse, c’est la seconde reprise qui sera la bonne, en 1988; son nouvel acquéreur, le Groupe The Limited, va en effet mettre à profit son expérience pour relancer Abercrombie & Fitch et l’installer comme l’une des marques cultes des 15-25 ans, résolument lifestyle, icône du chic décontracté et d’une américanité assumée.

Le succès d’Abercrombie & Fitch doit beaucoup à la qualité de ses produits (qualité des matières, des coupes et des couleurs), mais aussi à l’expérience dans ses boutiques et une stratégie d’ouverture de boutiques flagship raisonnée.

En France, la première boutique flagship A&F a ouvert au bas des Champs Elysées en mai 2011, avec une théâtralisation devant la boutique (entrée par petits nombres, pour alimenter une file d’attente) et en boutique : du personnel très « beautiful » qui distribue des « what’s going on » à qui mieux mieux, un niveau sonore savamment étudié et un éclairage tamisé qui font plus penser à une boîte de nuit qu’une boutique de prêt-à-porter.

Abercrombie & Fitch adopte une politique commerciale audacieuse : pas de soldes ! Ce que très peu de marques peuvent se permettre. Et cela ne semble pas décourager les accros à la marque, si l’on en juge l’affluence dans la boutique au moment des soldes, qui font rage… ailleurs.

C’est en 2006 qu’Abercrombie & Fitch part à la conquête de l’international :
-en Europe à partir de 2007 : à Londres d’abord, puis Copenhague (2010), viennent ensuite, en 2011 : Paris, Madrid, Düsseldorf et Bruxelles
-en Extrême Orient, Tokyo en 2009, Singapour en 2011
-en Amérique Latine, à partir de 2010
Abercrombie & Fitch propose des vêtements et des fragrances pour l’Homme et la Femme, ainsi que les juniors avec sa griffe AF Kids.

Le denim selon A&F, c’est une gamme de jeans aux coupes sobres (Super Skinny, Skinny, Slim Straight et Classic Straight pour Homme, Super Skinny, Skinny, Flare et Jegging pour Femme), et déclinés en plusieurs finitions (indigo plus ou moins délavé, (très) légèrement destroy, white, ou -pour le jegging- dans une palette de couleurs pastel)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : DKNY JEANS

DKNY Jeans est la ligne « Jeans » de DKNY, la marque créée par Donna Karan à New York en 1985.

Peu de marques incarnent autant que DKNY l’esprit, l’attitude, l’énergie brute new yorkaise. Un mélange d’élégance décontractée, de charme assuré et discret, de mélange de matières et de looks déstructurés, une inspiration urbaine chic.

DKNY Jeans est parfaitement fidèle aux valeurs DKNY, qu’elle exprime à travers des collections pour Homme et Femme qui donnent cet hiver la part belle au denim, aux blousons, chemises, gilets, sweat-shirts et autres écharpes. Le tout dans un souci du détail, l’apanage d’une vrai marque de créateur.

Le jeans version DKNY Jeans, quel est-il?
Pour Homme, une gamme de jeans aux coupes très précises, aux délavages subtiles, aux finitions impeccables – on relèvera l’utilisation inspirée de zips ou d’éraflures.
Pour Femme, des jeans qui n’ont rien à envier à la collection masculine : variété de coupes (jegging, ultra-skinny, droite ou bootcut – grâce à des toiles denim coton + élasthane) ou de délavages (de l’indigo le plus profond au rendu « usé », en passant par un « Black Acid » surprenant) – sans oublier une pièce star de cet : le bermuda Boyfriend.

DNY Jeans est distribuée dans des boutiques multi-marques dans le monde entier, et dans une vingtaine de boutiques à la marque en Asie, Moyen Orient et Europe.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : CALVIN KLEIN JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Eva Mendes pour Calvin Klein Jeans (c) Calvin Klein Jeans

En 1968, Calvin Klein fonde aux Etats Unis son entreprise avec un ami d’enfance. Il a 26 ans.

Ses collections de prêt-à-porter se font rapidement remarquer, tant pour leur style chic et épuré que pour l’impact de ses communications, parmi les références en terme d’esthétique et de sensualité (en médaillon, photo d’Eva Mendes pour une campagne publicitaire Calvin Klein Jeans de 2009).

Calvin Klein s’est intéressé très tôt au denim, un support d’expression qui sied à sa vision stylistique et son exigence en terme de coupe et de confort de ses modèles –le fameux fit, et le denim lui rend bien : l’un de ses jeans sera à l’honneur dans un numéro de Vogue en 1978, l’année de la création de sa ligne Calvin Klein Jeans. C’est le signe annonciateur d’une belle réussite sur ce segment concurrentiel et marqué alors par la suprématie sans partage de Levi’s : le jeans va se révéler comme l’une des plus belles réussites de la marque américaine, à l’instar du parfum (le succès fulgurant de la fragrance CK One, des lunettes et des sous-vêtements.

Calvin Klein va en effet mener une stratégie de diversification intense au cours des années 80-90 : à travers ses marques ck Calvin Klein, Calvin Klein Collection, Calvin Klein, Calvin Klein Underwear et Calvin Klein Jeans, le styliste américain propose des lignes de vêtements, accessoires, chaussures, vêtements de nuit, sous-vêtements, accessoires, lunettes, bijoux, montres, maillots de bain, parfums ainsi que du mobilier pour la maison.

Après une phase plus délicate au cours des années 90, la société Calvin Klein est acquise par le géant américain de la mode, Phillips Van Heusen Corporation, en 2003.

PVH Corp va mettre à la disposition de la marque la puissance de son implantation mondiale tout en perpétuant le style Calvin Klein, qui en fait l’un des labels de prêt-à-porter américains les plus marquants et l’une des plus belles réussites de diversification de son époque.

mondenim.com (c) Copyright 2012