Saga des marques : ENERGIE et le jeans

L’aventure commence en 1983, lorsque Wichy Hassan ouvre une boutique de mode à Rome, qu’il baptise « Energie » , et dont la vocation est de proposer à la vente des vêtements représentant les différents courants de la mode vestimentaire américaine.

1989 : Wichy Hassan passe la vitesse supérieure en créant sa propre ligne de denim pour hommes, éponyme à sa boutique à succès : Energie.

La démarche d’Energie est tournée vers l’expérimentation, que ce soit en terme de coupe du jean, en procédé de fabrication ou de finition –notamment les méthodes de délavage.

La marque revendique une personnalité affirmée, éprise de liberté, irrévérencieuse, dans un certain esprit «Rock and roll».

Fort des résultats prometteur d’Energie auprès d’une cible d’hommes, Wichy Hassan décide de lancer en 1991 une marque dédiée au jeunes femmes (adolescentes et jeunes adultes) : MISS SIXTY.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : REPLAY

1978. Création en Italie de la marque Replay par Claudio Buziol -Soit la même année de création qu’une autre marque italienne : Diesel.

C’est en 1989 que REPLAY fait son arrivée sur le marché du denim, une arrivée couronnée par le succès remarquable de son modèle Double ring.

1991 : REPLAY complète son offre avec le lancement de sa ligne pour enfant ; The Replay and Sons.

La marque italienne amorce alors une période ininterrompue de développement, entre ouvertures de magasins dans le monde entier et diversification sur de nouveaux segments : sous-vêtements, lunettes et chaussure dans les années 90, parfum, horlogerie, bijoux dans les années 2000.

En 2003, REPLAY subit la disparition de son génial créateur, Claudio Buziol. Mais ne renonce pas pour autant à sa forte activité créatrice.

2009 : lancement de sa collection Just Add Water –qui témoigne des préoccupations environnementales de la marque, en plein dans la tendance éco-responsable.

2010 : REPLAY investit le segment du prêt-à-porter premium, avec ses collections Red Seal (pour l’Homme) et White Seal (pour la Femme) :
*Red Seal est une collection alliant raffinement, sobriété et qualité de matériaux, qui se traduit sur le denim par une offre destinée aux amateurs de denim japonais ou de créateurs, et constituée de trois modèles (regular, slim et antifit)
*White Seal est une collection pour les femmes qui aiment le glamour chic, qui se traduit pour le denim en une gamme composée d’un jean coupe skinny à taille super haute, d’un jeans flare taille haute et d’un boyfriend, ou encore de shorts en denim stretch, taille haute également.

REPLAY : c’est aujourd’hui l’un des fleurons du denim italien et l’une des marques qui a constamment œuvré pour la renaissance du denim. La marque est distribuée dans plus 6000 points de vente dans le monde.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : DIESEL

S’il est une marque qui a su incarner le renouveau du denim depuis les années 80, c’est bien Diesel.

Créée en 1978 par Renzo Rosso et Adriano Goldschmied, Diesel réussit rapidement à devenir le chef de fil du jean italien, en imposant à partir des années 80 de nouveaux standards en terme de qualité de fit et de finition des modèles (certains modèles nécessitent plus d’une vingtaine d’étapes au cours de leur fabrication), et s’appuyant sur les codes et une communication de marque, en rupture avec ce qui se fait à l’époque sur le marché.

Renzo Rosso a plus d’une corde à son arc; au talent de visionnaire, il faut ajouter celui d’entrepreneur : lorsqu’il parvient à racheter l’intégralité de Diesel en 1985, lorsqu’il décide de conquérir l’International dans les années 90 (à telle enseigne qu’à la fin des années 2000, Diesel possède plus de 5000 points de vente dans le monde, dont 300 boutiques en nom propre !), ou encore d’acquérir les marques Vivienne Westwood, Dsquared2 ou encore Viktor & Wolf, pour enrichir le portefeuille de marques de son groupe Only The Brave, en complément de Diesel, mais aussi de la marque 55DSL, petite sœur de Diesel née en 1994, positionnée sur la culture underground, entre créativité et mode.

Diesel, c’est avant tout le jeans, avec une offre Femme, Homme, et Enfant (Diesel Kids). Le label 55DSL vient compléter l’offre, avec des collections plus exclusives.
Mais Diesel, c’est aussi d’autres segments de Prêt-à-porter -notamment le sportswear, et, par l’intermédiaire de licences dans certains cas, de nombreux segments (trop ?) la maroquinerie, l’horlogerie, l’optique, la chaussure, et même le parfum. Plus récemment, Diesel a investi le marché du linge de maison, avec un accueil encourageant.

C’est au moment de son internationalisation, à partir du début des années 90, que Diesel commence à investir massivement en communication, qui devient l’un des facteurs-clés du succès de la marque. Avec un mot d’ordre : l’audace. Les campagnes vont se succéder, et bien souvent créer l’évènement ; la signature actuelle de Diesel est « For Successful living » (pour réussir sa vie), qui résume certainement la philosophie du Groupe, et de son créateur.

mondenim.com (c) copyright 2012