Jeans et denim de A à Z : l’Effet usé

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’Effet usé (ou “vieilli“) est une tendance majeure de la mode jeanswear : il sublime l’une des caractéristiques intrinsèques à la toile denim : celle de se patiner avec le temps, c’est à dire de se bonifier progressivement comme un beau cuir, faisant de l’usure naturelle une marque de personnalisation et de vécu valorisante, quand elle n’est que faute de goût ou manque de soin rédhibitoire pour la plupart des autres matières.

Bien entendu, l’Effet usé s’obtient naturellement au fur et à mesure que l’on porte et que l’on lave son jean.
Mais il est surtout aujourd’hui beaucoup utilisé par les marques de denim dans la réalisation de certains de leurs modèles, pour les personnaliser et faire ressortir la subtilité chromatique ou structurelle de la toile denim.
C’est dans ce cas-là une sorte d’anti jeans brut, qui lui est préservé de tout procédé de vieillissement préalable.

L’Effet usé fait appel aux procédés de délavage classiques, qu’il s’agisse du Stone Wash ou du Stone Bleached, mais aussi les procédés plus récents, comme le Wattwash de Marithé et François Girbaud ou le traitement à l’ozone du Temps des Cerises.

Il est aussi question des méthodes de personnalisation par les éraflures, plus ou moins marquées, pour un style plus ou moins trash.

Le recours à l’Effet usé est partie intégrante du style jean vintage, qu’il s’agisse de délavages plus marqués au niveau des plis ou des cuisses, ou encore d’éraflures de toute nature.

Les marques de denim rivalisent aujourd’hui de créativité et d’audace dans leur utilisation maîtrisée du vieillissement de leurs modèles, qu’ils s’agissent des marques de créateurs comme DSQUARED2 ou DOLCE & GABBANA, ou de marques de denim comme G-STAR ou DIESEL.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : HUDSON JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2012

HUDSON JEANS est une marque de denim américaine pour Homme et Femme créée par Peter Kim en 2002, dont le style est à la fois glamour, casual et chic.

En une décennie, HUDSON JEANS a réussi à se forger une solide réputation parmi le monde très fermé des marques de jean de créateur, grâce à l’excellence de ses modèles, qu’il s’agisse de leur fit,», leur coloris (unis ou aux motifs imprimés inspirés du Street Art), la maîtrise de leurs finitions (effet usé : rapiécé, déchiré, délavage des plis…) ou des matières (qualité de fabrication « made in Italy » ou « made in Japan, toile denim stretch avec la technologie Hudson jeans X Equinox).

La collection Femme d’HUDSON JEANS propose des modèles de jeans dans une grande variété de coupes (évasé (Flare et Bootcut), Straight, Slim, Skinny, Super Skinny, Crop ou encore Wide Leg), de coloris ou de finitions, ou encore des shorts ou vestes en jean.

La collection Homme est une gamme de jeans de coupes Straight Leg, Bootcut, Skinny ou encore Athletic.

HUDSON JEANS se distingue aussi par une quête permanente de nouvelles sources d’inspiration, qu’elles proviennent de l’art (notamment le Street Art) ou par le truchement de collaboration créatives lumineuses:

* la collection capsule Hudson for GMJ, fruit de la rencontre d’HUDSON JEANS avec l’icône de la mode Georgia May Jagger, l’une des collections de jeans les plus rock et glamour du moment

*la collection « Loulous », lancée début 2012, à la fois jubilatoire et avant-gardiste, placée sous le signe du Street Art tendance phosphorescent, et proposée en trois modèles bleu marine avec une bande phosphorescente orange, bordeaux avec une bande phosphorescente rose, ou encore olive avec une bande phosphorescente jaune.

A l’instar des marques de jeans les plus ‘hype’ du moment, HUDSON JEANS peut se targuer de compter des célébrités parmi lesquelles Claudia Schieffer, Rihanna, Sandra Bullock ou Jennifer Aniston.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans denim du futur : que reste-t’il à inventer ?

mondenim.com (c) Copyright 2012

En 140 ans d’histoire, dont près de 70 ans comme l’une des pièces majeures de la mode vestimentaire de loisir, le denim a inspiré des générations entières de créateurs et de fabricants, pour s’exprimer dans une grande variété de versions, déclinées dans de multiples coupes, coloris ou procédés de personnalisation.

L’offre de jean est telle aujourd’hui -on dénombre plusieurs centaines de marques de jeans à travers le monde, avec des tailles de gammes qui peuvent s’élever pour certaines marques à plusieurs dizaines de modèles- que l’on peut raisonnablement se demander si les futures collections de jeans seront vraiment porteuses de nouveauté, ou au contraire surtout destinées à recycler des anciennes collections.

D’autant qu’une part des marques de jeans les plus créatives du moment, comme des marques de créateurs ou des marques de denim japonaises, ont tendance à revenir à des procédés de fabrication traditionnels (vieux métiers à tisser, confection à la main), voire s’inspirer des codes des vêtements de travail en denim de l’époque.

Mais alors, peut-on encore attendre à l’avenir des vrais nouveautés du côté du jeans?

En fait, on peut faire confiance au talent des créateurs et des fabricants pour continuer à réinventer le jeans en l’ancrant pleinement dans son époque, que ce soit sur un plan technique ou stylistique.

Puisque le denim peut être tissé avec d’autres fibres, on peut s’attendre à de l’innovation dans les matières utilisées, pour mettre en valeur des qualités spécifiques: qu’elles soient synthétiques (pour des qualités d’élasticité, d’isolation, de légèreté, de souplesse…) ou plus nobles (l’exemple du jeans et du cachemire, comme le propose NAKED AND FAMOUS).

On peut également s’attendre à des initiatives innovantes dans le domaine éco-responsable: la recyclabilité (coton recyclé, mais aussi fibres synthétiques recyclables à l’infini), la réduction de la consommation d’eau nécessaire au traitement des toiles denim (on connait déjà les procédés à l’ozone ou à l’ultra-son), ou encore des procédés de coloration moins polluants.

Par ailleurs, l’importance de la qualité du fit dans le succès d’un modèle est telle que l’on peut s’attendre à ce que les marques aillent toujours plus loin dans l’ergonomie, le confort et la mise en valeur des différentes typologies de morphologie: le denim sculptant, ou le denim 3D (G-STAR) nous réservent des surprises.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans denim de A à Z : le denim 3D

mondenim.com (c) Copyright 2012

La 3D est partout : cinéma, consoles de jeu… alors pourquoi pas le denim? Bien entendu, un denim 3D a de quoi laisser sceptique.

Et pourtant, c’est tout ce qu’il y a de plus sérieux : le jeans 3D est un modèle de jean conçu comme un volume en mouvement, et non comme une simple forme à plat : il a vocation à être anatomique et à épouser les formes du corps dans le plus grand respect du confort – une vrai quadrature du cercle.
Cela donne des coupes complexes, des modèles très structurés jusqu’au moindre détail.

C’est précisément dans l’esprit 3D que le modèle culte ELWOOD de G-STAR a été créé par Pierre Morisset. Puis viendront une longue série de modèles, sophistiqués, résultant de l’assemblage de pièces pour un ajustement maximal, comme le non moins fameux ARC 3D.
Le denim n’a pas fini de nous étonner.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans chino

mondenim.com (c) Copyright 2012

Une fois encore, le jean démontre ses capacités de métissage avec d’autres styles, d’autres univers. Après le jegging (jeans legging), le jogging jeans, on parle actuellement de plus en plus du jeans chino, désormais présent dans la collection jeans de nombreuses marques.

Le jeans chino, c’est le croisement d’un jean –réalisé en toile denim- avec le chino, un pantalon réalisé en tissu sergé qui a été popularisé par les soldes de la seconde guerre mondiale.

Le chino, c’est à l’origine un pantalon en toile en coton, d’abord beige, avant de se décliner en de multiples coloris, et de devenir l’un des symboles du look preppy (du nom de cette tendance inspirée des étudiants américains de bonne famille qui préparent les grandes écoles dans les fameuses « prep-schools ». Le chino s’exprime dans des coupes classiques (regular fit) et décontractées, et plus récemment légèrement stretch (tendance slim) et dernièrement avec en versions 7/8 ou Boyfriend –retroussé pour dévoiler les chevilles).

Le jeans chino permet donc de combiner le style casual du jeans à l’esprit chic un rien dandy du chino.

Plusieurs marques proposent des jeans chino dans leurs collections Femme et Homme, qu’il s’agisse d’Hilfiger Denim, d’I Code by IKKS,ou encore Pepe Jeans et Esprit.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans Regular Fit

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le jeans Regular Fit mérite bien un article dans mondenim.com, en l’occurence le 200ème rédigé pour le site.

Le Regular Fit, c’est le confort d’un jean à coupe droite (straight), et taille régulière ou basse

Le Regular Fit : c’est le confort median d’un jeans, à mi-chemin entre le Slim Fit -très ajusté, et loose fit – le bon équilibre entre ajustement et confort.

C’est aussi le plus classique, le plus polyvalent (facilement assorti), le plus intemporel, et finalement le plus universel , s’adaptant à la plus grande variété de morphologies, masculines et féminines.

Ce n’est pas un hasard si les principaux best-sellers de l’histoire du denim sont précisément des jeans Regular Fit – on ne citera que le 501 de LEVI’S.

En dépit de la percée de coupes de jeans alternatives au cours des 40 dernières années, que ce soit le bootcut dans les années 70, le slim ou le Baggy dans les années 80, ou encore la tendance à la pluralité des coupes au cours des dernières années (le retour du slim, le succès du tapered ou du Boyfriend), le Regular Fit n’a rien perdu de sa superbe : il reste un must du vestiaire denim Homme et Femme, un confort que l’on peut porter au-delà des tendances, et assortir toujours aussi facilement.

Bref, on toujours besoin d’un jeans Regular Fit chez soi! (lire aussi l’article ‘Jeans denim de A à Z : le fit et le confort‘)

mondenim.com (c) Copyright 2012