Jeans et denim de A à Z : le jean cigarette

mondenim.com (c) Copyright 2012

Non, le jeans cigarette n’est ni la manifestation d’un coup de tabac sur la toile indigo, ni une incursion à peine voilée de l’Industrie du Tabac dans le monde de la mode denim !

Un jeans cigarette est en fait un jean ajusté à coupe droite, à mi-chemin entre le straight et le slim, dont la particularité est de présenter un tour de bas de pantalon resserré et une longueur de jambe tombant parfaitement juste au-dessus du pied, pour éviter les effets de plis.

La coupe cigarette, très en vogue dans les années 60, est de retour ces dernières années, trouvant un beau territoire d’expression en version jeans “casual chic” ; opportunément complété d’une veste et d’une chemise, voire d’un tee shirt plutôt sobre, le jeans cigarette est une alternative aussi crédible que séduisante au pantalon de costume, notamment en soirée.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le jeans denim politiquement correct : c’est maintenant ?

mondenim.com (c) Copyright 2012

Cécile Duflot. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le denim est-il victime de sa popularité? Il s’est en tout cas récemment invité dans le débat politique français, lorsqu’un membre du nouveau gouvernement, la ministre Cécile Duflot, s’est rendue au conseil des ministres en jeans.

Est-ce le signe que le jeans denim est devenu authentiquement ‘politiquement correct’, dans le sens accepté dans un monde politique très formel?

Si l’on en juge la mini-polémique (bien française) que cette sortie en jean a provoqué, on serait tenté de répondre que le jeans n’est pas encore totalement politiquement correct… C’est en tout cas un sujet ‘clivant’ par excellence. Et qui mériterait presque de faire l’objet d’un sondage d’opinion.

L’un de ses collègues, Benoît Hamon, enfoncera d’ailleurs le clou -ou plutôt le rivet- en affirmant que ‘le jean est un habit de tout les jours qui a évidemment sa place au Conseil des Ministres‘.

Il est en fait fort à parier que le jeans denim ne parvienne pas facilement à s’imposer parmi les codes vestimentaires exigeants des Conseils des Ministres, un rendez-vous politique chargé de symboles et très protocolaire.

Mais le fait même qu’une Ministre de la République ait fait ce choix vestimentaire est lourd de sens, confirmant la formidable popularité dont jouit désormais la toile denim à tous les niveaux de la société française.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jean “Peau de pêche”

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’effet “Peau de pêche” est une finition qui confère à la toile, au tissu d’un vêtement une texture douce, agréable au toucher, à l’instar de la peau du fruit éponyme.

Le traité “Peau de pêche” concerne plusieurs familles de vêtements, et notamment les vestes ou imperméables; dans la grande capacité d’adaptation qui le caractérise, le jeans existe aussi en version “Peau de pêche“; il est souvent réalisé grâce à un procédé de sablage maîtrisé.

Des marques comme DIESEL, BURBERRY ou encore SUPERDRY proposent ou ont proposé dans leurs collections de jeans denim un ou plusieurs modèles de jean denim “Peau de pêche”.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jean “Crinkle”

mondenim.com (c) Copyright 2012

Un jeans ‘Crinkle’ est un jean dont la toile denim a subi un traitement pour lui donner en partie ou en totalité un effet froissé, ce qui provoque des irrégularités et des variations de teinte sur la toile, pour un rendu texturant et un style 100% Rock.

Ce procédé, appliqué sur des toiles denim plutôt fines, est utilisé par de nombreuses marques pour certains de leurs modèles de jeans denim, comme LEVI’S, ARMANI JEANS, SANDRO ou DIESEL.

S’il existe des indications pour apporter à son jean un effet ‘Crinkle‘ -notamment au cours du lavage – séchage, mieux vaut opter directement pour un jeans avec finition ‘Crinkle’ ou ‘Froissé’, parfaitement maîtrisée par les denimiers aujourd’hui.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans denim : les règles d’or du jean

mondenim.com (c) Copyright 2012

Les règles d’or sont à la mode. Mais la mode a aussi ses règles d’or, et notamment le denim.

En effet, quelques règles s’imposent pour obtenir le meilleur de votre jeans, que ce soit en terme de fit, d’aspect ou d’espérance de vie de votre chère pièce en denim.

On peut regrouper ces règles d’or en 3 catégories :
-Bien choisir son jeans
-Bien le porter
-Bien l’entretenir

Tout commence naturellement par la nécessité de bien choisir son jeans, ce qui n’est pas une sinécure, compte tenu de l’offre pléthorique (lire aussi l’article ‘Jeans denim : trop de choix tue le choix?’)

Si l’on dit souvent que le jeans a la capacité d’être assorti avec pratiquement n’importe quel vêtement, bien porter son jeans n’en est pas pour autant systématique : certaines associations sont plus heureuses que d’autres, selon que l’on opte pour un look casual chic (l’association jean + veste + chemise + chaussures de ville), décontracté (jean + tee shirt + sneakers) ou fashion (jean + perfecto). Une solution : l’inspiration de ‘lookbooks‘, ou catalogues de looks, proposés par les marques ou les media.

Enfin, l’entretien de son jean n’est pas du tout anodin. Tant pour prolonger sa durée de vie que pour faire en sorte qu’il s’adapte le plus fidèlement possible à votre morphologie pour devenir votre seconde peau. A cet égard, les conseils d’entretien des marques sont essentiels, notamment d’attendre le plus longtemps possible avant le premier lavage, sans oublier une règle de base : moins vous laver votre jeans, plus vous le préserver et moins vous consommer d’eau.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Bien choisir son jeans denim : trop de choix tue le choix de jean ?

mondenim.com (c) Copyright 2012

On constate une augmentation sensible de l’offre de jeans depuis les années 80, sous l’impulsion de nouveaux intervenants sur le marché, qu’il s’agisse de nouvelles marques de jeans (mainstream ou jeans de créateur), ou des marques de prêt-à-porter investissant à leur tour le nouvel eldorado indigo, sans parler de la riposte des marques de jeans historiques.

Ainsi, au moment même où nombre de marchés tendaient à se concentrer en voyant le nombre de marques diminuer, le jeans faisait le chemin inverse en accueillant un nombre important de nouvelles marques, et de modèles.

Au point que l’offre de jeans n’a sans aucun doute jamais été aussi large qu’aujourd’hui. D’où ces questions : N’y a t’il pas désormais trop de choix? Cela ne complique-t’il pas finalement le processus du choix de son jeans? En d’autres termes : trop de choix de jeans tue-t’il le choix de son jean?

En fait, la question n’est pas de savoir s’il y a trop de choix. Les profils et les attentes de consommateurs se sont également extraordinairement diversifiés ces dernières années, notamment à travers l’aspiration à une forme d’individualisation des codes vestimentaires : si l’offre est large, c’est quelque part en réponse à la diversité de la demande. Par ailleurs, on peut partir du principe que plus l’offre est importante, plus on a de chance de trouver son propre jeans.

Par contre, force est de reconnaître que un tel choix rend plus difficile le processus de choix de son jeans : certes chaque marque a son territoire, son histoire et sa personnalité dans lesquels le consommateur peut se reconnaître -ou pas. Mais la multiplication des modèles et la complexité de certaines gammes tendent à perturber les acheteurs plus occasionnels.

La solution passe donc moins par la réduction du choix que par une forme d’accompagnement au choix, que cela soit au niveau des Marques (clarification et parfois rationalisation de l’offre), des points de vente (signalisation et merchandising plus clairs, conseil ciblés des vendeurs) ou des sites e-commerce (il n’est pas certain que la solution passe par une profusion de marques et un traité style ‘catalogue en ligne’).

mondenim.com (c) Copyright 2012