Jeans denim japonais : le nec-plus-ultra?

mondenim.com (c) Copyright 2012-2014

On a longtemps pensé que le « made in Japan » se distinguait essentiellement dans l’automobile, les produits high-tech ou les mangas. C’était sans compter l’univers du prêt-à-porter, qui semble également inspirer le pays du soleil levant.

Le denim japonais est en effet devenu une référence, et pas seulement pour les puristes : les particularités de sa toile résident dans leur procédé de fabrication plus complexe, avec une épaisseur en général supérieure aux standard habituels (certaines marques proposent des modèles d’une épaisseur de 20 oz, voire parfois 23 oz, contre 11 à 13 oz pour la plupart des marques habituelles), un procédé de teinture exigeant pour obtenir les teintes indigo intenses et leur très bonne tenue à l’usage, et souvent la fameuse couture sevedge, signe extérieur de qualité et de raffinement.

67-411

Certes, un jeans japonais se paye en général au prix fort. Mais pour s’offrir un mythe, certains passionnés sont prêts à ne pas compter.

Plusieurs marques japonaises de denim réussissent à tirer leur épingle du jeu, qu’il s’agisse d’EDWIN ou de BETTY SMITH JEANS  - toutes deux marques pionières de jeans au Japon, de 45RPM -avec sa démarche radicalement artisanale, d’IRON HEART, créée en 2005, et dont l’offre jean va d’abord séduire les bikers japonais, avant de devenir une marque branchée et convoitée, ou encore de MOMOTARO JEANS.

Le jeans japonais, synonyme de qualité supérieure, de méthodes de fabrication plus traditionnelles et de matériaux plus naturels – suscite aujourd’hui des vocations au-delà du pays du Soleil levant, de plus de marques ‘étrangères’ se fournissant en toile denim japonaise pour confectionner leur propres modèles. L’un des meilleurs exemples à ce jour étant la marque canadienne NAKED AND FAMOUS DENIM.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2014