Mon jeans EDWIN Sen … 24 mois plus tard

mondenim.com (c) copyright 2013

Ce sont pour l’essentiel les biens de consommation faisant l’objet d’un marché de revente d’occasion qui sont amenés à être évalués dans le temps, comme par exemple le marché de l’automobile ou du nautisme (fiabilité, principaux risques de panne, coût à l’entretien etc…)

Deux raisons principales expliquent que le jeans denim soit évalué dans son état neuf, et non dans le temps :

-son évolution dans le temps, sa tenue et son niveau d’usure peuvent varier en fonction de la façon dont il est porté et entretenu.

-le jeans denim n’est que très marginalement acheté d’occasion

Pour autant, l’évolution dans le temps d’un jeans nous intéresse chez MONDENIM.COM, dans la mesure où l’évolution dans le temps va pouvoir sensiblement varier d’un modèle à l’autre.

Courant 2012, nous vous présentions le jeans EWIN Sen, l’un de nos jeans favoris (lire l’article ‘mes jeans favoris : l’EDWIN Sen‘) et l’un des must de la collection denim signée EDWIN.

Revoici notre jeans EDWIN Sen titrant 24 mois au compteur, après avoir été porté environ 130 jours en cumulé et lavé une bonne trentaine de fois.

copyright mondenim.com

EDWIN démontre toute sa maîtrise technique à travers son modèle phare, l’ EDWIN Sen, dont la qualité de la coloration et de sa toile denim selvedge brute expliquent sa très bonne tenue dans le temps, avec un délavage progressif et régulier et aucun signe d’usure marquant. Un argument commercial qui n’est pas négligeable. Ce n’est pas un hasard si la marque japonaise a développé une gamme Sen avec différents degrés de délavage (lire aussi notre article ‘le niveau de maturation : un moyen de structure l’offre de jeans denim?’.

mondenim.com (c) Copyright 2013

 

Avec son jeans à la banane, EDWIN a la banane !

mondenim.com (c) Copyright 2013

Edwin (c) Copyright 2013

Décidément, EDWIN a la banane.

Leader du denim en Asie, à la fois profondément ancrée dans la tradition du denim et à l’origine de nombreuses nouvelles techniques de fabrication du jeans depuis sa création en 1961, EDWIN entame une nouvelle page de son histoire avec l’une de ses dernières créations, qui n’est pas la moins étonnante : le Dungaree 717RS Cotton x Banana fiber Easy pants : un jean qui, comme son nom l’indique, contient des fibres de banane.

La fibre de banane vient s’ajouter ainsi à la liste des fibres et matières déjà associées au denim dans la conception de jeans, tels l‘Elasthanne, le cachemire, le métal ou encore le plastique.

L’avenir dira si le jean EDWIN à la banane est destiné à une brillante carrière commerciale. Mais s’il n’est pas une réponse à la quête des 5 fruits et légumes par jour, ce jeans fruité laisse entrevoir quoiqu’il en soit de nouvelles pistes dans la conception du jeans, faisant appel à des ressources naturelles et renouvelables.

mondenim.com (c) Copyright 2013

EDWIN NOW !

mondenim.com (c) Copyright 2013

(c) Copyright mondenim.com – 2013

Avec l’arrivée de la Collection Printemps Eté 2013, la sélection EDWIN proposée par www.mondenim.com accueille aujourd’hui un total de 13 modèles de jeans denim homme, du jeans brut au jeans bleu délavé prononcé avec effet vieilli, et dont 6 issus de la nouvelle collection :

*2 modèles provenant de la coupe ED55 (coupe tapered, regular fit), l’ED55 Deck Denim Blue Soak Washed (bleu foncé type Onewash, toile denim ultralégère de 10oz) et l’ED55 Quartz Blue Denim Lumber Used

*2 provenant de la coupe ED71 (coupe slim , regular fit) : l’ED71 Quartz Blue Denim Sun Washed (délavage prononcé et régulier, très estival) et l’ED71 Quartz Blue Denim Tar Wash

*et enfin 2 provenant de la coupe ED80 (coupe tapered, slim fit) : l’ED80 Quartz Blue Denim Unwashed (le brut en version ED80, venant compléter les ED55 Quartz Blue Denim Unwashed et ED71 Quartz Blue Denim Unwashed) et l’ED80 Quartz Blue Denim Heavy-O-Wash

Une large sélection qui démontre si besoin était qu’EDWIN est une marque majeure dans l’offre jeans homme MONDENIM.COM. D’ailleurs, en répliquant la logique utilisée pour créer le nom de marque EDWIN (l’anagramme de “DENIM” en inversant le M pour le transformer en W), quel site autre que MONDENIM peut se targuer d’avoir pour anagramme “EDWIN NOW” ?

mondenim.com (c) Copyright 2013

EDWIN : anagramme et quintessence du DENIM

mondenim.com (c) Copyright 2012

Une grande marque, c’est souvent (toujours?), au départ, une belle histoire.

C’est incontestablement le cas de la marque de denim japonaise EDWIN, qui voit le jour officiellement en 1961 sous l’impulsion de San Tsunemi, un passionné de la toile denim qui a l’audace, dès l’après guerre, d’importer et personnaliser des jeans américains, puis de contribuer au démarrage de la production de jeans au Japon, en créant bientôt la marque EDWIN.

EDWIN, anagramme de DENIM en retournant la lettre M en la transformant en W.

Mais aussi EDWIN, quintessence du denim, entre maitrise technique et créativité, en produisant depuis le début ses jeans à partir de toile denim selvedge produite sur de vieux métiers à tisser -une toile qui pouvait paraître archaïque dans les années 60 avant de s’imposer désormais comme une référence pour le jeans premium-, en inventant de nouveaux procédés de délavage, ou encore en créant  le concept “new vintage” qui revisite les modèles historiques de la marque.

EDWIN fait aujourd’hui mieux qu’être entrée dans l’Histoire du denim : elle contribue à faire l’Histoire du denim.

Sa collection de jeans propose un choix de coupes, en version brute ou dans des délavages travaillés, et a de qui mettre tout le monde d’accord, et pas seulement les puristes inconditionnels du jeans japonais (lire aussi l’article “EDWIN : guide des modèles de jeans Homme et Femme : Collection Printemps Eté 2012“), comme par exemple le modèle EDWIN Sen, 100% made in Japan.

Retrouvez une sélection de jeans EDWIN pour homme sur www.mondenim.com.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : le jeans premium

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le jeans premium qualifie le segment haut de gamme du jean denim.

A l’instar de ce qui se passe sur de nombreux marchés, on constate une nette tendance à la « premiumisation » du denim, c’est-à-dire la montée en gamme d’une partie de son offre.

Mais comment définir un jeans premium? Le prix de vente consommateur bien sûr, en l’occurence sensiblement plus élevé que la moyenne du marché : un jean premium dépassera souvent les 120-130 € jusqu’à près de 200 €, voire parfois beaucoup plus lorsqu’ils sont réalisés en toutes séries, selon des procédés plus artisanaux à partir de matières plus rares (l’origine du coton, les procédés de lavage…)

AU-delà du prix de vente, plusieurs critères permettent de définir un jeans premium :

-l’exclusivité de la distribution :des boutiques mono-marques très qualitatives ou des magasins multi-marques triés sur le volet

-la taille réduite des séries dans lesquels est produit le jeans premium, naturellement inférieure aux modèles ‘mainstream’, le fabricant privilégiant la qualité à la quantité, la rareté à la popularité

-la qualité de réalisation du jeans premium, que ce soit en terme de coupe, de confort ou de maîtrise des détails

-la marque ou la ligne du jeans premium, dont le positionnement est plus pointu, plus exclusif. C’est le facteur ‘image’, qui fait qu’un jeans signé par un label plus chic se vendra plus cher, appliquant ainsi les règles du secteur du luxe.

On dénombre plusieurs catégories de jeans premium :

-les jeans de créateurs, réalisés par des stylistes ou designers de renom ; c’est le cas de marques comme PATRIZIA PEPE, PAIGE, DSQUARED2 ou DOLCE & GABBANA

-l’offre jean haut de gamme proposée par les grandes marques de denim, qu’il s’agisse de ligne spécifiques comme LEE 101 de LEE ® ou LEVI’S MADE AND CRAFTED de LEVI’S, ou simplement de modèles plus aboutis, plus travaillés que le reste de la gamme

-les jeans réalisés par des marques dont le positionnement est plus pointu, considérées comme étant au cœur des tendances mode et revendiquant une grande maîtrise technique : 7 FOR ALL MANKIND, DENHAM, MARITHE & FRANCOIS GIRBAUD, ou encore EDWIN.

En résumé, le jeans premium est pluriel, ce qui n’est pas la moindre de ses vertus.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Mes jeans favoris : l’EDWIN Sen

mondenim.com (c) Copyright 2012 et 2013

(c) Copyright mondenim.com

Parmi mes jeans favoris, figure en bonne place un classique du jeans japonais : le modèle pour homme SEN, de la marque EDWIN, réalisé en toile denim selvage, en finition brut ‘Raw State’, avec martingale.

L’EDWIN Sen est un modèle emblématique de la célèbre marque japonaise EDWIN : entièrement conçu et fabriqué au Japon, la justesse de sa coupe -slim parfaitement ajustée – rivalise avec la qualité de ses finitions (surpiqûres ultra-précises, coutures intérieures selvedge, liseret selvedge sur poches arrières et 5ème poche).

(c) Copyright mondenim.com

En finition brut, c’est l’assurance de porter un jean denim qui va se faire patiemment à votre morphologie et se patiner au gré de votre vie quotidienne, à condition de respecter quelques consignes d’entretien de la marque et de faire preuve d’un peu de patience.

Disponible sur www.mondenim.com, l’EDWIN Sen a tendance à tailler grand : il est conseillé de consulter le guide des tailles ‘Votre taille pour ce modèle‘ dans la fiche de ce modèle sur le site.

mondenim.com (c) Copyright 2012 et 2013