Saga des marques de jeans : SASS AND BIDE

mondenim.com (c) Copyright 2012

SASS & BIDE est une marque de prêt-à-porter australienne pour Femme, d’inspiration urbaine et pop contemporaine, cosmopolite et chic, créée à la fin des années 1990 par Clark Sass et Heidi Middleton Bide.

A cette époque, Clark et Heidi Middleton expriment leur goût pour les vêtements « vintage », en commercialisant à Londres des jeans qu’elles customisent elles-même.

Tout commence en fait en 1992, lorsque Clark et Heidi Middleton se rencontrent à l’époque du lycée à Brisbane. Chacune va suivre son parcours –Clarke suit des études de comptabilité, tandis que Middleton étudie à l’Ecole d’Art du Queensland, avant de devenir Directrice de Création quelques années plus tard.
Cela ne va pas empêcher les deux copines d’école de se retrouver et d’élaborer un projet commun qui va les emmener à s’installer à Londres, où leurs jeans customisés se taillent un beau succès.

C’est en 1999 que l’appel du pays conduit Clarke et Heidi Middleton à retourner en Australie pour s’installer à Sidney, et lancer la même année leur première collection sous la griffe SASS & BIDE, dont l’accueil dépasse les espérances avec la denim, notamment à travers son modèle de jeans « East Village Hipster ». Un succès qui va véritablement contribuer à faire passer la marque naissante de l’ombre à la lumière.

Sass & Bide décrit elle-même son travail de manière un peu énigmatique, en parlant d’un style inspiré de la force, de la recherche d’esthétique et d’un côté ténébreux assumé.
Ce qui la caractérise, c’est une grande liberté d’expression, une audace, bref une fraîcheur qui va rapidement trouver un echo favorable auprès d’une clientèle de femmes exigeantes.

L’aura actuelle de la marque australienne doit aussi beaucoup au fait quelle ait réussir à séduire des stars planétaires, comme l’actrice vedette de la série à succès “Sex And The City” Sarah Jessica Parker : en 2002, Clarke réussit à faire passer sa veste en jeans à la célèbre actrice, qui va les inviter le lendemain même à venir présenter leurs créations, et, manifestement conquise, leur offre le déclic dont toute jeune marque rêve : créer quelques modèles uniques pour Sex And the City. Une telle exposition offre définitivement la consécration internationale à la marque. (lire aussi l’article “Célébrités ou jeans : qui sont les stars”)

En 2003, SASS & BIDE change en partie de mains, avec l’entrée au capital de deux entrepreneurs David Briskin et Daniel Besen, avant de devenir début 2011 la propriété de la chaine de magasins Myer.

SASS & BIDE est aujourd’hui une gamme de jeans, de hauts et de robes, distribuée en boutiques à la marque, magasins multi-marques ou encore corners en grands magasins, dans plus de 20 pays : outre les Etats Unis et l’Australie, en Asie, au Moyen Orient ou encore en Europe (dont le Royaume-Uni et la France).

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : REISS et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

L’histoire de REISS commence en 1971, avec l’ouverture d’une première boutique éponyme à Londres, à l’origine dédiée à une collection de prêt-à-porter masculine plutôt select et d’inspiration européenne.

La philosophie qu’a toujours revendiqué non sans fierté David REISS pour sa marque REISS, c’est de créer et fabriquer des collections de prêt-à-porter et d’accessoires pour Homme et Femme, dans une recherche incessante de nouveautés, de qualité et de style, et dans un souci de différenciation des autres marques. Le style REISS, c’est précisément un cocktail sexy, moderne et stylé.

Une philosophie qui l’a accompagné tout au long de ses années, et qui a certainement contribué à faire de REISS ce qu’elle est aujourd’hui : une marque respectée et présente dans le monde entier dans une centaine de boutiques, notamment sa fameuse boutique flagaship à Londres, qui a ouvert ses portes en 2007.

L’expérience et l’inspiration de la marque britannique s’expriment notamment à travers le denim :
*pour Homme, une gamme de jeans REISS de 6 modèles essentiels: Aquamarine (jean selvedge, coupe droite, lavage turquoise), Rigger (slim, teinte bleu clair), Anchorage (coupe large, lavage indigo), Anchor (coupe droite, lavage indigo), Spinnaker (slim, lavage gris)
*pour Femme, une gamme de jeans REISS de 7 modèles : Angel (coupe large), Birkin Kick Flare et Birkin 1971 Flare (deux belles pièces évasées) et 3 modèles Farrah (skinny, taille haute) .

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : SIWY

mondenim.com (c) Copyright 2012

SIWY est une marque de denim pour Femme créée à New York par Michelle Siwy, en 2005. Mais c’est en Californie, l’un des hauts lieux de la production de jeans d’exception, que les jeans SIWY sont développés.

Les collections de jeans SIWY adoptent un style vintage, fashion et sexy à la fois, et se distinguent par un sens aigü du détail, de la qualité des finitions (une grande maîtrise des délavages, notamment au niveau des plis), du fit (un soin particulier est porté pour sublimer la silhouette en faisant des jambes élancées et des fessiers irréprochables), ou encore -cela ne gâte rien- de la qualité de la toile denim.

La marque de fabrique sur chaque modèle SIWY : une étiquette vintage personnalisée, inspirée des étiquettes de sacs alimentaires du XIXème siècle.

Une femme qui porte un jeans SIWY assume totalement sa personnalité et sa féminité ; l’assurance aussi d’un look US fort à propos, mélange d’une touche très Côte Ouest et d’une attitude très new yorkaise.

SIWY propose un florilège de modèles de jeans (7/8, Bootcut, Regular ou Slim) et de shorts en jean, à travers 7 lignes originales : Life Is Crazy Candy Baby, Crazy On You, Strange As Angels, Untamed Love, Beautiful and Damned, Wayward Lolita et Desperado Doll.

L’un des modèles cultes de la gamme SIWY est le modèle HANNAH, décliné en différents lavages et matières, y compris en version jegging : l’HANNAH TANTRUM.

SIWY avait donc tout pour plaire à une clientèle exigeante et toujours à la recherche des pièces denim qui vont faire la différence : nombreuses sont les célébrités US de la mode ou du showbiz –ou les deux à la fois- à s’être entichées des créations en denim de SIWY : Nicole Richie, Sienna Miller, Kate Moss, Megan Fox ou encore Rachel Bilson pour n’en citer que quelques unes.

Au-delà des Etats-Unis, SIWY est aujourd’hui commercialisée dans des boutiques de mode premium au Canada, en Europe (dont la France, le Royaume-Uni, l’Italie ou le Bénélux), ainsi qu’au Japon, à Taïwan et en Australie.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans denim culte : l’ELWOOD de G-STAR

mondenim.com (c) Copyright 2012

Malgré sa relative jeunesse, le jean ELWOOD de G-STAR fait déjà partie des modèles de denim cultes. Non seulement l’ELWOOD va connaître un succès commercial planétaire (10 millions d’exemplaires vendus depuis sa création!), mais il va aussi contribuer à créer et imposer une nouvelle ligne maison : le jeans 3D.

A l’origine, G-STAR a la bonne idée de faire appel, au début des années 90, au français Pierre Morisset, un créateur de jean de grande renommée, et qui va lancer en 1996 le modèle ELWOOD, conçu un peu comme l’anti 5 poches Regular Fit de Levi’s .

L’ELWOOD de G-STAR, c’est un peu le croisement entre un pantalon de worker et un pantalon de moto; un jean en toile denim brut conçu comme un volume en mouvement, et non comme une simple forme à plat statique. Un jeans, enfin, conçu pour être parfaitement ajusté à la morphologie tout en garantissant un haut niveau confort, grâce à sa coupe dessinée en trois dimensions, et réalisée avec l’assemblage de pas moins de 36 pièces. Du travail d’orfèvre.

Depuis son origine, l’ELWOOD a démontré une forte capacité à s’adapter aux différents styles du moment : il a été le précurseur d’une véritable tendance de fond, et qui a inspiré nombre d’autres marques, et imprimé la ligne stylistique de G-STAR pour les années suivantes. Il est ainsi décliné désormais en de multiples versions, du tapered au skinny en passant par le 7/8.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : ONI DENIM

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

ONI DENIM est une marque de denim japonaise créée par Oishi San, qui a fait ses classes chez Levi’s Japon, et n’est autre que le fils d’un des fondateurs de la Oishi Trading Company, jadis l’une de societés propriétaires de la marque de jeans japonaise CANTON, qui a eu ses heures de gloire dans les années 70.

Dire qu’ ONI DENIM est une marque démoniaque n’est pas lui faire insulte, puisqu’ONI signifie en effet « démon » en japonais, d’où la reprise dans le logo de la marque d’un masque classique de démon dans la pure tradition iconographique japonaise.

ONI DENIM est une marque de denim japonaise aussi culte que réservée aux initiés. Son approche est, à l’instar de certaines marques de denim japonaises comme SAMOURAI JEANS, extrêmement puriste : selon la légende, ses jeans sont réalisés à partir de toile denim selvedge 100% japonaise sur des métiers à tisser vieux de 80 ans, et passés dans de multiples bains de coloration indigo d’origine naturelle. Ils sont pour une large part confectionnés par des mains expertes dans un pur respect de la tradition, à Okayama.

La gamme ONI DENIM est composée de modèles de jeans réalisés avec une toile denim variant de 14 oz à 19 oz, dans des teintes indigo très intenses et personnalisés par de nombreux détails ultra-soignés, qu’il s’agisse des rivets, des surpiqûres ou des coutures.
Avec une mention spéciale pour l’un des fleurons de la gamme : le Oni Awa Shoai en toile 19 oz, teinté à l’indigo selon un procédé certifié par le gouvernement japonais comme étant un « trésor culturel national ». Jolie distinction.

Le canadien NAKED AND FAMOUS DENIM ne s’y est pas trompé en collaborant en 2011 avec ONI JEANS pour réaliser un résultat réjouissant : un modèle WeirdGuy brut en toile denim selvedge réalisé sur les fameux métiers à tisser de la marque japonaise.

mondenim.com (c) Copyright 2012-2013

Saga des marques de jeans : SKULL JEANS

mondenim.com (c) Copyright 2012

Tout commence en 1994 avec la création au Japon par Yamazaki Hiroshi de la société FAB FOUR, puis de la marque d’accessoires ALCHEMIST (1995), et enfin -dans son élan entrepreneurial- la marque de prêt-à-porter SKULL JEANS (1997).

Manifestement, le crâne inspire certains fabriquants de denim, puisque c’est également le logo de la marque suédoise Cheap Monday. Un crâne qui, dans le cas de Skull Jeans, symbolise le dénuement ultime, auquel la marque se propose de remédier grâce à ses vêtements confortables et originaux. Bien sûr, le crâne n’est pas sans évoquer une part de rebellion et de provocation assumée, l’une des inspirations récurrentes du jeanswear auprès d’une population de jeunes adultes.

Skull Jeans propose des collections de maroquinerie, de sous-vêtements, d’accessoires et de prêt-à-porter : chemises, tee-shirts, shorts, et jeans. Le style de la marque japonaise : un mélange de streetwear et de décontraction relevés d’une touche très Fashion, voire même avant-gardiste.

L’offre denim de Skull Jeans est composée d’une large gamme de jeans pour Homme et Femme : des jeans proposés en 6 coupes différentes : Slim Straight, Trad Straight, Super Slim, Bell Bottom (Flare), Bootcut et Hip Hang (Taille basse), et personnalisés par de nombreuses variations d’effets vieilli –éraflures, effets d’usure, ou délavages plus ou moins intenses au niveau des plis.

Encore peu distribuée hors du Japon, Skull Jeans est certainement une marque de jean à suivre tant sa démarche créative, son irrévérence et son fort attachement aux codes du denim japonais sont dans les tendances aujourd’hui.

mondenim.com (c) Copyright 2012