Saga des marques de jeans : MIH JEANS

L’histoire de MIH Jeans, marque britannique de prêt-à-porter premium pour Femme, est un cas d’école. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le destin de Chloé Lonsdale, responsable de la marque aujourd’hui, était tracé.

Son père n’est autre que le créateur, au début des années 70, des magasins Jean Machine, en Angleterre, après l’ouverture d’un premier magasin –et ses premiers succès commerciaux –à King’s Road, à Londres. C’est à l’occasion d’une séance d’essayage pour une jeune marque de jeans, Made In Heaven, qu’il va rencontrer le top modèle Chekkie Maskell, qui deviendra sa femme et donnera naissance à Chloé.

Difficile dans ce contexte pour Chloé d’échapper à sa destinée, forcément de couleur bleu indigo. Et c’est sans compter l’influence de son parrain, qui n’est autre que … le créateur de Made In Heaven.

1969, c’est l’Année Erotique chère à Serge Gainsbourg. C’est aussi l’année du premier pas sur la lune. C’est enfin celle de la naissance de la marque Made In Heaven. Le temps a passé, Made In Heaven est devenu MIH Jeans, dirigée donc par Chloé Lonsdale. Mais le slogan demeure : « 1969. Pendant que le monde est occupé à envoyer un homme sur la lune, chez nous on est occupé à créer les meilleurs jeans du monde. »

Le denim est toujours aujourd’hui une pièce capitale dans les collections MIH Jeans ; il s’exprime à travers une large gamme de coupes et de coloris, vendus de 200 à 300 € environ, portant des noms de capitales (Paris, London, Tokyo, Vienna, Marrakesh, Boston, Oslo, Milan, Monaco), mais aussi Breathless, Roadtrip ou Sugarland.

MIH Jeans affiche une certaine fierté pour son chemin parcouru, et la qualité d’exécution de ses modèles, qui selon ses propres mots, font des jambes longues, élancent la silhouette, et sont réalisés avec les plus belles toiles denim.

MIH Jeans a su séduire des clientes prestigieuses, qu’il s’agisse de la regrettée Farah Fawcett, de Claudia Schiffer ou plus récemment de Sarah Jessica Parker.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : NOTIFY

A l’origine de Notify: Maurice Ohayon, styliste créateur français de renom, qui peut revendiquer une longue expérience dans la mode, faite de belles réalisations, de collaborations fructueuses (Ungaro, Stella Mc Cartney, Karl Lagerfeld…), et une expertise reconnue dans le denim premium.

Lorsque il crée Notify, en 2003, c’est pour en faire une marque fidèle à sa propre conception du prêt-à-porter de luxe : l’expression d’une modernité inspirée des tailleurs d’autrefois, mélange de travail de belles matières, de précision, de confort et de sobriété.

Notify nourrit ses réalisations d’une forte inclination à la recherche, à l’expérimentation, tant au niveau des matières que de leur transformation, leur personnalisation, et à la qualité irréprochable de ses collections, fabriquées en Italie.

Notify connaît rapidement le succès en France comme à l’international, d’abord distribuée par des boutiques et grands magasins multi-marques de luxe des grandes capitales européennes de la mode, ainsi que New York. Un parcours remarquable qui fait d’elle l’une des marques de denim de créateur françaises de référence.

Notify, ce sont aujourd’hui des collections Prêt-à-porter pour Homme, Femme et Enfants, ainsi qu’une collection de chaussures. Le jeans y occupe logiquement une place centrale, et fait la part belle à des modèles aux coupes impeccables et réalisés dans une palette de couleurs constamment revisitée.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : SECOND

C’est en 2000, au Canada, qu’Eric Wazana crée Second, à partir d’une conviction : au moment d’acheter un jeans, le client est souvent contraint de choisir entre le style, le prix ou la qualité, sans espoir d’avoir les 3 en même temps. Il peut compter sur sa passion immodérée pour le denim et un vrai flaire pour les nouvelles tendances de la mode.

Son objectif ? proposer sous sa marque Second des jeans qui répondent aux attentes de gens comme vous et moi : à la fois tendance, de qualité premium et produits sur le continent Nord Americain, le tout vendus à des prix corrects.

Sans renoncer à ses principes, Second est parvenu à passer du rang de petite marque de denim féminin à celui d’une marque premium reconnue, dont les collections de jeans s’adressent à toutes les catégories d’âge.

Second confectionne tous ses jeans à Montréal (Canada) à partir des meilleures toiles denim, d’une épaisseur comprise entre 9 et 14 oz, et d’origines italienne, japonaise, espagnole ou encore américaine. Son offre de denim est déclinée en 4 lignes : Yoga, Eco, Premium et Vintage.

Sous l’impulsion de son styliste Eric Wazana, aucun détail n’est négligé pour repousser l’imagination et aboutir à des coupes parfaites, des surpiqûres élégantes et poches subtilement intégrées, et faire que Second soit devenue en quelques années une marque reconnue pour le style et la qualité uniques de ses jeans.

La marque canadienne est pour le moment commercialisée en Amérique du Nord, en Australie, ainsi qu’à Taïwan, Hong Kong et aux Emirats Arabes Unis.
A quand l’Europe?

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : AG ADRIANO GOLDSCHMIED

En 2000, Adriano Goldschmied crée en Italie sa propre griffe AG Adriano Goldschmied en partenariat avec Yul Ku, de Koos Manufacturing, l’un des fabricants de jeans les plus en pointe en qualité et innovation. C’est le couronnement d’un parcours exceptionnel dans le monde du denim, marqué par le lancement de Diesel avec Renzo Rosso en 1978.

Après des débuts dans une petite boutique, AG Adriano Golschmied a réussi à se faire un nom, devenu synonyme de qualité et design.

A l’automne 2004, fin de la collaboration Goldschmied – Ku : le premier quitte la griffe pendant que le second en prend la direction, bien décidé à rester fidèle « made in the U.S.A. », et poursuivre le développement de AG Adriano Goldschmied avec la même obsession du détail et de la qualité.

La vision d’AG Adriano Goldschmied? Réaliser des jeans « vintage » qui garantissent une silhouette moderne et impeccable. C’est la raison pour laquelle la marque AG a créé la ligne AG-ed Vintage Collection, confirmant son rang dans le secteur du denim premium, grâce à un procédé de délavage révolutionnaire, qui reproduit un rendu comparable à celui d’un jeans porté pendant plusieurs années.

Aujourd’hui, la croissance continue pour AG Adriano Goldschmied, portée notamment l’ouverture de nouvelles boutiques et de nouveaux réseaux de distribution au Canada, en Asie et en Europe.

AG Adriano Goldschmied s’est engagé très tôt dans la fabrication de denim plus propres : tous ses jeans en denim utilisent désormais un procédé de délavage à l’ozone, une solution pour réduire fortement la consommation d’eau, d’énergie et de produits chimiques au cours de la fabrication de ses modèles.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : LIU.JO et le jeans

Nous sommes à Carpi -haut lieu de l’industrie textile “Made in Italy“, au milieu des années 90. Deux frères, Marco et Vannis Marchi y créent Liu.Jo, une griffe dont la mission est de valoriser la féminité et la beauté naturelle par une expression raffinée et glamour.

Première collection, premiers succès. La marque Liu Jeans voit alors le jour et, de concert avec la ligne Liu.Jo, incarne une forme de féminité irrésistible, à la fois raffinée, active et contemporaine.

D’abord distribuées en Italie en magasins multi-marques, Liu Jeans et Liu.Jo font l’objet d’ouvertures de boutiques mono-marques en Italie et à l’étranger. Nous sommes en 2000.

La Décennie 2000 est marquée par un fort développement pour l’entreprise des frères Marchi, ern particulier par une intense diversification de son activité : lancement d’une ligne d’accessoires, de prêt-à-porter pour petites filles (Liu.Jo Junior), de prêt-à-porter masculine; puis, à travers des partenariats sous licence, une collection pour bébé (Liu.Jo Baby), une collection de bijoux (Liu.Jo Luxury), ainsi que Liu Jo Underwear, Beachwear et Casa.

La diversification continue en 2008 avec Liu.Jo Shoes, le lancement de la première collection denim pour Homme, et enfin, en Italie, de la proposition iconique Bottom-Up, le jeans “sculptant” (lire aussi l’article “Jeans culte : le Bottom up de Liu.Jo”)

2010: les collections denim Homme et Femme passent sous l’étendard Liu.Jo Jeans.

2011 est marquée par deux événements majeurs : d’une part le lancement en France et d’autres pays européen de la gamme Bottom-Up, et d’autre part le choix judicieux porté sur Kate Moss comme nouvelle égérie de la maison.

La collection Bottom-Up Automne-Hiver 2011 accueille deux nouvelles coupes dans la famille: le Flair (évasé à partir du genou) et le Beat (résolument patte-d’éléphant), proposés en délavages indigo classiques, mais aussi en denim Black ou Grey.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques : MARC JACOBS et le jeans

L’Américain Marc Jacobs est l’un des stylistes créateurs de mode les plus adulés de sa génération; la récompense d’un parcours exceptionnel, qui le conduit d’abord à la High School of Art and Design, puis à la célèbre Parsons School of Design, avant de réaliser en 1986 –il n’a alors que 23 ans- sa première collection griffée Marc Jacobs.

A peine installé, le voilà déjà le plus jeune styliste à se voire attribuer l’une des plus prestigieuses récompenses de l’industrie de la mode, le Council of Fashion Designers of America (CFDA) dans la catégorie Nouveau Talent, avant de récidiver quelques années plus tard en obtenant le prix catégorie Women’s Designer par le CDFA, pour la réalisation de sa légendaire collection Grunge pour Perry Ellis. Nous sommes en 1992.

1993 : Marc Jacobs et son associé Robert Duffy créent la société Marc Jacobs International Company.

1997 est une étape décisive, qui voit le talentueux créateur rejoindre Louis Vuitton, et l’ouverture de la première boutique Marc Jacobs dans le quartier Soho, à New York.

Marc Jacobs lance ensuite sa ligne Marc by Marc Jacobs en 2001, plus jeune et accessible, avant de recevoir une série de nouvelles récompenses, témoignant de sa formidable aura au sein de la profession.

Les années qui suivent sont tout aussi intenses, marquées par des ouvertures de boutiques dans le monde entier (le cap des 100 boutiques a été allégrement dépassé), le lancement de l’activité Horlogerie en partenariat avec Fossil, de la ligne pour Enfant Little Marc Jacobs, d’une collection de lunettes Marc by Marc Jacobs et de parfums, sans oublier les sacs et accessoires. Ajoutez à cela la direction artistique des Collections Louis Vuitton, et vous avez l’un des plus beau CV du monde de la mode.

Il n’est pas surprenant que le jeans soit devenu l’une des pièces de prédilection de Marc Jacobs, une figure de style lui permettant de repousser les limites de son talent par la finesse de ses coupes, l’utilisation des plus belles toiles denim et un sens avéré du détail. Et faire qu’un denim Marc Jacobs compte parmi l’élite des denims de créateur (photo: détail d’un denim 7/8e Marc Jacobs Femme 2011).

mondenim.com (c) Copyright 2012