Jeans denim culte : le 501 (R) de LEVI’S

C’est en 1890 que Levi Strauss et Jacob Davis donnent naissance au modèle Levi’s 501, un pantalon en toile denim brute de coupe large.

Doyen des jeans, Dieu des Dieux du denim, le Levi’s 501 est aussi le plus mythique de l’histoire de la célèbre toile indigo, véritable icône du fameux 5-poches aux rivets et surpiqûres orange. Comment expliquer une telle longévité, faisant fi des changements d’époques et de modes?

La vie du 501 est un roman qui traverse les 120 dernières années de la mode, et illustre sa capacité à évoluer régulièrement avec son temps:
*brut de brut pendant sa « carrière professionnelle » du début du XXème siècle
*dans les années 30, l’arrivée du Red Tab et sa conquête d’une clientèle plus jeune -qui ne veut pas d’un jeans de papa- en remplaçant boutons de bretelle et martingale par les passants de ceinture,
*le retour à l’essentiel occasionné par le rationnement de la guerre
*depuis l’après guerre, quelques mues successives (coupe plus droite) et variations sur le thème 501: déclinaisons de coloris (blanc, black, beige…) et de délavages (Stone Bleach, One Bleach).

Le 501 a longtemps incarné le nec-plus ultra du jeans, réussissant la quadrature du cercle -être à la fois premium (vendu au prix élevé pour l’époque de 500 Francs, soit 80€) et populaire à la fois; mais s’il reste un standard, sa situation s’est compliquée à partir des années 90, face aux assauts d’une nouvelle génération de marques ambitieuses et bien décidées à tuer le père… Le 501 ne fait plus rêver les 15-35 ans comme jadis, et c’est d’ailleurs un important défi que doit relever Levi’s aujourd’hui pour réenchanter le rêve que suscite son modèle fétiche et casser la spirale de sa banalisation.

Levi’s lui rend d’ailleurs un hommage appuyé, mais plutôt exclusif et délibérément tourné vers ses origines, avec sa ligne vintage Levi’s Vintage Clothing, qui propose dans son catalogue près d’une dizaine de rééditions de grands crus de 501, avec notamment les millésimes 1901, 1922, 1933, 1944, 1947, 1954, 1955 ou encore 1966.

Lire aussi les articles ‘Aux origines du denim : Levi Strauss‘ et ‘Saga des marques de jeans : LEVI’S‘.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans denim culte : le Bottom Up de LIU.JO

C’est en 2008 que la marque de créateur Liu.Jo s’attaque au segment du denim sculptant en créant la proposition Bottom Up, une série de modèles de jeans devenus iconiques, par une valorisation de la silhouette, l’éloge de la féminité, de l’élégance et de la séduction, si chers à ses créateurs.

Liu.Jo Bottom Up, c’est une identité claire et distinctive, fruit d’une recherche permanente sur les matières et les procédés de délavage, d’une solution technique éprouvée -un carré retourné et une pince parfaitement intégrés aux coupes ciselées de chaque modèle, mais aussi d’une créativité picturale et audacieuse.

Encouragé par la qualité de l’accueil que lui réserve l’Italie et la demande croissante à l’étranger, Liu.Jo lance sa ligne Bottom Up en France et d’autres pays européens en 2011. Un lancement unanimement salué, bien servi il est vrai par Kate Moss, nouvelle égérie de la griffe italienne.

Avec Bottom Up, Liu.Jo a réussi le pari de se placer au coeur de l’échiquier du denim sculptant premium; la collection de cet Automne-Hiver accueille d’ailleurs deux nouvelles coupes: le Flair (évasé à partir du genou) et le Beat (résolument patte d’éléphant), proposés en délavages indigo classiques, mais aussi en denims Black ou Grey.

(Lire aussi l’article ‘Saga des marques : Liu.Jo’)

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : DENIM & SUPPLY RALF LAUREN

En 2011, la célèbre marque américaine de prêt-à-porter chic décontracté Ralf Lauren lance Denim & Supply Ralph Lauren, une ligne destinée à séduire une clientèle de jeunes adultes, complémentaire à la clientèle traditionnellement plus âgée des autres lignes Ralf Lauren.

Denim & Supply Ralf Lauren affiche un style jeanswear assumé, insouciant et décontracté, en revisitant les classiques américains dans un esprit vintage et country authentique.

L’offre jeans de Denim & Supply Ralf Lauren est actuellement constituée de 3 coupes pour Homme (Slim, Relax et Droite), et 6 pour Femme (du skinny au boyfriend en passant par le droit, l’évasé / bootcut, le jegging ou encore le large), et décliné sur plusieurs délavages.

Cet hiver, la jeune mais déjà célèbre marque met à l’honneur le jean et le pullover en laine à grosse maille typé vintage.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le saviez-vous? 400 fois

400. C’est le nombre de fois qu’une même paire de jeans est portée en moyenne.

Mais ce n’est qu’une moyenne: ce chiffre peut être beaucoup plus élevé selon la qualité de l’entretien que son propriétaire va lui prodiguer, le nombre de fois qu’il l’aura porté avant le premier lavage, mais aussi son goût pour le look usé, “vintage”, ou simplement son attachement pour la précieuse pièce.

C’est en tout cas beaucoup plus que la plupart des autres pantalons, démontrant si besoin était qu’un denim peut s’avèrer économique à l’usage.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Jeans et denim de A à Z : “Zip” et “Button fly”

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo (c) mondenim.com

Côté denim, êtes-vous plutôt “zip” ou “button fly“? En d’autres termes, préférez-vous un denim à fermeture éclair ou à fermeture à boutons?

Historiquement, un jeans fut d’abord réalisé avec fermeture à boutons, par analogie à ses ancêtres, les surpantalons ou salopettes (les fameux ‘overalls‘), utilisés alors comme vêtements de travail.

C’est dans les années 20 que les fermetures éclairs ont fait leur apparition sur le jean. D’abord accueillies sans grand enthousiasme, elles se sont progressivement imposées; aujourd’hui, fermetures éclair et fermetures à boutons se partagent les faveurs du denim.

Si les modèles de jeans iconiques (comme le Levi’s 501 (R)) ou vintage sont souvent réalisés avec la fermeture boutons, les marques utilisent aujourd’hui indistinctement les deux solutions de fermeture.

Mais où le zip a marqué des points ces dernières années, c’est en voyant son recours diversifié dans la confection du jeans, qui pour personnaliser les poches arrières, qui pour agrémenter le bas du pantalon, comme le proposent LEE, FREEMAN T.PORTER, LE TEMPS DES CERISES, FIORUCCI ou encore G-STAR, principalement pour certains de leurs modèles de jeans pour femme.

Alors, aux détracteurs du zip, osez une réponse sibylline, tel Docteur Evil dans Austin Powers : “Zip it”!

mondenim.com (c) Copyright 2012

Saga des marques de jeans : CITIZENS OF HUMANITY

mondenim.com (c) Copyright 2012

Le styliste Jerôme Dahan est une figure incontournable du denim premium : il a déjà à son actif de nombreux succès, notamment à travers sa contribution au lancement de 7 FOR ALL MANKIND au début des années 2000.

En 2003, il lance aux Etats Unis CITIZENS OF HUMANITY, une marque de denim de créateur qu’il installe d’emblée parmi les références du marché en terme d’exigence stylistique, de finitions innovantes et l’excellence de ses coupes.

CITIZENS OF HUMANITY propose aujourd’hui des collections pour Femme et pour Homme; le jeans en est une pièce maîtresse, complétée de quelques hauts, le tout dans la plus pure expression de la vision et du talent de Jérôme Dahan.

Distribuée dans une sélection de boutiques réparties dans une cinquantaine de pays dans le monde, CITIZENS OF HUMANITY fait partie des premières marques de denim de luxe à avoir réussi son internationalisation.

mondenim.com (c) Copyright 2012