Génération denim : Gaspard Proust et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Gaspard Proust sur scène

Gaspard Proust est l’un des humoristes dont on a le plus parlé en France en 2011, tant le succès de son spectacle en One Man Show ‘Enfin sur scène ?’ a été fulgurant.

Tout a été très vite pour Gaspard Proust, qui a su conquérir ses pairs et le grand public avec un style efficace, fin, caustique et impertinent à souhait : son premier spectacle –‘Sous-développé affectif’- ne datant que de 2007.

Dire que le talent de Gaspard Proust est prometteur est certes un lieu commun, mais c’est aussi une réalité. Un talent qui s’est exprimé au cinéma en 2011 dans le film ‘L’amour ne dure que 3 ans’, de Frédéric Beigbeder. Et une carrière à regarder de près dans les prochaines années.

Gaspard Proust adopte un look est à la fois dandy, casual et sobre, où le jeans denim tutoie veste de costume et chemise sans cravate.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Gad Elmaleh et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Gad Elmaleh


Gad Elmaleh est l’un des humoristes et acteurs préférés des Français, qui a grandi au Maroc, avant de partir étudier au Canada, et de venir s’installer à Paris, où il va y fréquenter le fameux Cours Florent.

Après un passage dans l’équipe du Morning d’Arthur, diffusée sur Europe 2, c’est en 1997 que Gad Elmaleh monte son premier One Man Show, ‘Décalages’, mis en scène par Isabelle Nanty, et décroche son premier rôle au cinéma (‘Salut cousin!’, de Merzak Allouache)

Gad Elmaleh réussit alors à mener de front une carrière d’acteur et d’humoriste faste, composée de One Man Shows à succès (après ‘Décalages’, ‘La vie normale’, ‘L’autre c’est moi’ puis ‘Papa est en haut’ : autant de spectacles plébiscités démontrant la grande polyvalence de l’humoriste, tantôt chanteur, compteur ou danseur, pour la plus grande joie d’un public conquis), et les rôles au cinéma, une activité pour laquelle il se consacre de plus en plus : ‘Vive la République’ (Eric Rochant, 1997), ‘La vérité si je mens 2’ (Thomas Gilou, 2001), l’adaptation de 2 des personnages qu’il a créé : ‘Chouchou’ (Merzak Allouache, 2003) et ‘Coco’ (dont il est également réalisateur, 2009), ‘Les 11 commandements’(François Desagnat et Thomas Sorriaux, 2004),’La doublure’ (Francis Weber, 2005), un registre différent avec ‘La rafle’ (Roselyne Bosch, 2010), et ‘Minuit à Paris’ (Woody Allen, 2011)

En une quinzaine d’année, Gad Elmaleh s’est forgée une popularité exceptionnelle en France, remplissant salles de spectacles et salles obscures, brillant par sa décontraction, son sens du jeu et une classe naturelle, que reflète un style vestimentaire casual chic, où le jeans a souvent sa place, complété d’une veste à la coupe parfaite.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Vincent Cassel et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo (c) Inez van Lamsweerde et Vinoodh Matadin

Vincent Cassel est un acteur français sans concession, aussi talentueux qu’exigeant, qui donne tout pour chacun de ses rôles –une quarantaine en plus de 20 ans de carrières-, leur insufflant une énergie et une présence exceptionnelles.

Fort d’une formation très complète composée de chant, cirque, comédie (aux Etats Unis) et de théâtre, Vincent Cassel ne tarde pas à se faire un prénom –n’est pas le fils de Jean Pierre Cassel qui veut.

Avec ‘Les clés du paradis’ (Philippe de Broca, 1991), Vincent Cassel signe l’un de ses premiers pas au cinéma, annonciateur d’une carrière riche et prometteuse, marquée par de nombreux temps forts, comme la collaboration avec Matthieu Kassovitz, avec qui il tourne dans ‘Métisse’ (1992), ‘La Haine’ (1995) et ‘Les rivières pourpres’ (2000), Luc Besson (‘Jeanne d’Arc’, 1999), Jacques Audiard (‘Sur mes lèvres’, 2001), Steven Soderbergh (fulgurante prestation dans ‘Ocean’s 12’, 2004), David Cronenberg (‘Les promesses de l’ombre’ (2007) et ‘Dangerous method’ (2011)), Jean Jacques Annaud (‘Sa majesté Minor’, 2007), sans oublier Jan Kounen pour le dérangeant ‘Dobermann’ (1997), Darren Aronofsky (remarquable ‘Black Swan’, 2011) et Jean François Richet pour ‘L’instinct de mort’ et ‘L’ennemi public n°1’ (2008), dans lesquels il incarne Jacques Mesrine et réalise une prestation unanimement saluée, notamment récompensée par le César du meilleur acteur 2009.

Vincent Cassel est aussi producteur –notamment du film ‘Irréversible’ (Gaspar Noé, 2002), ou encore égérie pour une marque de parfum célèbre.

Favorisé par un physique hors du commun et des goûts vestimentaires sûrs, Vincent Cassel est aussi photogénique qu’il crève l’écran, comme le montre la photo en médaillon, avec jeans, blouson de cuir, chemise blanche et cravate noire. Une toile denim parfaitement assortie à la puissance brute et aux nombreuses facettes de l’acteur français.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Cameron Diaz et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Cameron Diaz en total look denim

C’est comme mannequin pour Elite que l’actrice américaine Cameron Diaz a débuté sa carrière –elle incarnera pendant un temps la marque Calvin Klein.

Une carrière qui va rapidement s’orienter vers le cinéma, et –rare privilège- débuter par un énorme succès au box office : ‘The Mask’ (Chuck Russell, 1994), la faisant passer en quelques semaines d’actrice débutant à star d’Hollywood.

Cameron Diaz mène depuis lors sa carrière d’actrice tambours battant, avec une cinquantaine de rôles en moins de 20 ans, des collaborations avec les plus grands réalisateurs et comédiens, sans négliger le cinéma indépendant, pour lequel est accepte volontiers de tourner.

Entre autres films marquants, certains ont rencontré un succès dans le monde entier parmi lesquels ‘Le mariage de mon meilleur ami’ (P.J. Hogan, 1997), ‘Las Vegas Parano’ (Terry Gilliam, 1998), l’irrésistible ‘Mary à tout prix’, avec Ben Stiller (Les frères Farelli, 1998), ‘Dans la peau de John Malkovitch’ (Spike Jonze, 1999), ‘Gangs of New York’ (Martin Scorsese, 2002), ‘Ma vie pour la tienne (Nick Cassavetes, 2009) et ‘Bad Teacher’ (Jake Kasdan, 2011).

Cameron Diaz fait partie des personnalité du cinéma les plus glamours de sa génération, suscitant un intérêt des media et du grand public qui ne dément pas. Elle est ainsi régulièrement présente dans la presse populaire, prise sur le vif ici ou là, fréquemment habillé de toile denim, a minima avec force jean de créateur, voire en total look denim (ou ‘double denim’).

L’occasion d’une question : peut-on vraiment porter mieux que Cameron Diaz le total look denim ?

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Edouard Baer et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Edouard Baer et la troupe de 'Miam Miam'

Edouard Baer est un artiste français à la fois acteur, réalisateur, producteur, animateur et auteur de pièce de théâtre.

C’est en tant qu’animateur d’émissions qu’Edouard Baer va se faire connaître, au début des années 90 : il co-présente une émission sur Radio Nova avec Ariel Wizman, avant de rejoindre Canal+, pour y présenter une rubrique ‘Centre de visionnage’ à la fin de ‘Nulle part Ailleurs’.

Mais c’est en tant que comédien que la carrière Edouard Baer prend toute sa dimension, mettant à profit des dons d’acteurs qu’ont révélé son passage au cours Florent.

En près de 20 ans, une vingtaine de rôles à son actif, dans des films au registre très variés, véritable palette d’expressions différentes de son talent, parmi lesquels : ‘Rien sur Robert’ (Pascal Bonitzer, 1998), deux films de Claude Miller : ‘La Chambre des Magiciennes’ (2000) et ‘Betty Fisher et autres histoires’ (2001)), ‘La Bostella’ (son premier film en tant que réalisateur, en 1999), ‘Astérix et Obelix’ : ‘Mission Cléopâtre’ (Alain Chabat, 2001), ‘Combien tu m’aimes’ (Bertrand Blier, 2005), ou encore ‘Poulet aux prunes’ (Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, 2011).

En parallèle, Edouard Baer monte régulièrement sur les planches, dans une dizaine de pièces en 15 ans, dont il est également souvent l’auteur, comme ‘le goût de la hiérarchie’ (1997), La Folle et Véritable Vie (Luigi Prizzot, 2006) ou la remarquable ‘Miam Miam’ (2009)

Depuis le début de sa carrières, Edouar Baer incarne une classe naturelle et un élégance irréprochables, sait faire preuve d’un bon sens de l’humour et une auto-dérision savoureux, et aime le travail en équipe, qu’il s’agisse de la troupe de pièces de théâtre ou du tournage de films.

Côté coulisses, Edouard Baer apprécie le denim, porteur de jeans devant l’éternel (photo en médaillon), sans jamais aucune faute de goût.

mondenim.com (c) Copyright 2012

Génération denim : Jennifer Lopez et le jeans

mondenim.com (c) Copyright 2012

Photo : Jennifer Lopez et Ben Affleck dans 'Gigli'

Jennifer Lopez, appelée aussi J.Lo, est une actrice, chanteuse et danseuse américaine.

C’est d’abord comme danseuse que Jennifer Lopez se fait connaître, obtenant à force d’obstination un rôle de danseuse pour différents groupes de Rap, avant de collaborer avec Janet Jackson, au début des années 90, et de tourner pour la série TV à succès ‘In Living Color’ (1991 à 1993).

Jennifer ne se contente pas d’avoir une plastique irréprochable et contribuant au mythe J.LO : elle mène depuis les années 90 une double carrière de chanteuse et d’actrice.

A son actif, une demi-douzaine d’albums, parmi lesquels ‘On the 6’ (1999), ‘J.Lo’ (2001), et ‘Brave’ (2007), pour une trentaine de rôles au total, au cinéma et dans des séries TV, parmi lesquels : ‘Selena’ (Selena Quintanilla-Pérez, 1997), ‘U-Turn (Grace McKenna, 1997), ‘Gigli’(Martin Brest, 2003), ‘Les oubliés de Juarez’ (Lauren Adrian, 2006) ou ‘Le Plan B’ (Alan Poul, 2010).

La vie de Jennifer Lopez suscite une attention particulière de la part de la presse populaire, tant sur le plan professionnel que privé, faisant l’objet de nombreux reportages et d’innombrables photos plus ou moins officielles, où elle y dévoile des goûts vestimentaires sûrs, dont le denim est un standard –il est vrai que sa morphologie se prête particulièrement au port du jeans : la preuve en image avec la photo de l’affiche du film ‘Gigli’ qu’elle partage avec Ben Affleck (en médaillon).

mondenim.com (c) Copyright 2012