Jeans et denim de A à Z : le kakishibu

mondenim.com (c) Copyright 2014

Le kakishibu est un procédé de teinture ancestral d’origine japonaise, qui consiste à faire fermenter les extraits d’un kaki, produisant un jos de couleur rouge / brun.

Depuis des siècles, le kakishibu est utilisé au Japon dans des applications très variées, qu’il s’agisse de teinture naturelle (dont les vertus antibactériennes sont à souligner), de cosmétique, de renfort de filets de pêche, de purificateur de vin de riz (le fameux saké), ou encore d’additif à la peinture.

Véritable institution, vous pouvez trouver plus d’informations sur l’univers du kakishibu dans un livre qui lui est totalement dédié, et intitulé sobrement “kakishibu” (auteur : M. Imai Kyoujun).

Une question que l’on peut se poser : quel est donc le rapport entre le kakishibu et le denim? La réponse est entre les mains de équipes techniques chez NAKED AND FAMOUS, qui ont créé pour cet  hiver 2014-2015 un modèle atypique (décliné dans les coupes habituelles de la marque).

Il s’agit du Natural Indigo X Kakishibu Selvedge, réalisé avec une toile denim doublement teintée : le fil extérieur avec de la teinture indigo, le fil intérieur avec de la teinture provenant du procédé kakishibu, et qui confère au jeans une élégance toute particulière.

Retrouvez sur le site www.mondenim.com le deux versions du Naked & Famous Natural Indigo X Kakishibu Selvedge :
-en version WeirdGuy (coupe tapered ou semi-slim)
-en version SkinnyGuy (coupe slim) 

Source : Naked and Famous

Source : Naked and Famous

mondenim.com (c) Copyright 2014

Jeans et denim de A à Z : l’aizome

mondenim.com (c) Copyright 2014

Aizome” décrit une évocation du bleu du ciel, de l’eau, de la mer et du Japon. “Ai”, c’est le pays natal qui donne toute la sérénité de l’esprit.

L’aizome est l’une techniques de teinture les plus vieilles du Japon, présumée avoir été importée de Chine et qui aurait évolué au fil du temps : pour obtenir lindigo : les feuilles séchées de lindigotier sont mises à fermenter pendant tout l’hiver pour obtenir le sukumo. Puis un mélange de saké, de cendre de bois, de chaux, d’eau etc… est ajouté, le tout chauffé pour un second cycle de fermentation, qui permettra d’obtenir l’indigo.

Elle fut longtemps utilisées pour les vêtements de travail extérieur, les tissus de décoration et même les vêtements et armures de samouraï.

Quasiment disparue et remplacée par des procédés de teinture industriels incomparablement plus productifs, cette technique totalement naturelle produit un bleu indigo d’une intensité incomparable. Pas étonnant qu’elle fasse de la résistance dans le Sud du Japon, comme la région d’Okayama, pour la production des fameux jeans denim japonais.

Phase de séchage (c) Blog.budoexport.com

Phase de séchage (c) Blog.budoexport.com

mondenim.com (c) Copyright 2014